Vous êtes ici :   Accueil » Rebobinage du stator d’un moteur asynchrone 1/5

Faire un don pour aider aux frais de fonctionnement

Ce site vous a plu, vous pouvez participer aux frais de fonctionnement en faisant un don, même 0,50 € seront appréciés, d'avance merci.

Les frais sont de plusieurs centaines d'Euros par an pour l'hébergement et noms de domaine, merci d'avance aux généreux donateurs.

Rebobinage du stator d’un moteur asynchrone 1/5

labobine_logo_petit.jpg

[Cliquer sur les vignettes pour afficher les photographies en grand]

2ème partie : BOBINAGE  DU  STATOR

Isolement des encoches du stator

Le fil émaillé à lui seul n'a pas une épaisseur  suffisante d'isolant (émail)  pour assurer une bonne isolation entre la masse métallique du stator  et la tension qu'il va véhiculer.
Pour assurer cette isolation le bobineur a à sa disposition toute une gamme de "papiers"  isolants souples ou semis rigides en dimensions et qualités. La qualité correspond à la classe d'isolation du moteur : E (120°),  B (130°) F(155°), H(180°) pour les classes les plus courantes. La dimension correspond à l'épaisseur de l'isolant : 12/100, 18/100, 25/100 pour les plus courantes. Le bobineur choisi donc la qualité suivant la classe et l'épaisseur qui tient compte de la solidité mécanique à avoir pour "travailler" le fil émaillé (par rapport au diamètre) et du remplissage de l'encoche (encombrement du paquet de fil dans l'encoche).
 
Divers_rouleaux
Différents isolants en rouleaux
Distributeur_des_isolants
Distributeur d'isolants courants

L'isolation de chaque encoche est effectuée à l'aide d'un isolant rectangulaire dont la largeur correspond à la dimension de l'encoche et la longueur à la longueur de l'encoche + une  bordage de 2*10mm. La dimension de l'encoche est obtenue tout simplement avec un papier "témoin" découpé  et ajusté au ciseau. La longueur est reporté au "coupe-bandes d'isolant" et la largeur à la massicot.
 
 Papier_temoin
Papier témoin

Le bobineur coupe des bandes du rouleau d'isolant et recoupe  ces bandes à la massicot en nombre de rectangles correspondant au nombre d'encoches. Il glisse ensuite délicatement sans le blesser chaque isolant dans l'encoche.

2_Découpb_mn.jpg
Découpe-bande d'isolant
2_massicot_mn.jpg
Découpe du rectangle au massicot
2_Touspapiers_mn.jpg
Isolants en place

Confection des bobines

Pour ce faire le bobineur doit disposer de l'outillage suivant :

2_bobineuse_mn.jpg
Touret à bobiner
Gabarits courants
Gabarits courants

Le touret sert à enrouler le fil émaillé en bobines sur le gabarit . Les divers gabarits correspondent aux dimensions des écartements d'encoches des stators.
Le bobineur  prend la mesure périmétrale directement dans le stator avec un fil témoin qui épouse la forme exacte de la future bobine.
2_Prendreg_mn.jpg
Fil témoin pour mesure

Le pas de la bobine (ou nombre d'encoches d'un pôle à l'autre) n'est évidemment pas au hasard, il correspond à celui relevé lors du démontage (lié à la vitesse du moteur et au nombre d'encoches) et comme déjà dit au chapitre précédent un article lui sera consacré.
Une fois cette "mesure" obtenue, elle est reportée pour le réglage de l'écartement du  gabarit  adéquat sur la machine.
2_bobineuse_mn.jpg
Bobinage 1ère bobine

Le fil émaillé est enroulé sur un gabarit à étage de façon à obtenir une bobine à 3 sections qui correspond à  3 encoches par pôle (pour un 1500t / 36encoches). La machine possédant  un compte-tours, le bobineur se limite au nombre de tours correspondant au nombre de fils de chaque encoches (donc par section de bobine),  comptés lors du démontage du vieux fil. (au chapitre précédent).

 

Date de création : 12/11/2008 20:15
Dernière modification : 22/11/2009 19:26
Catégorie : Données du Site - Les moteurs
Page lue 15664 fois

Nouveautés du site

(depuis 30 jours)