Vous êtes ici :   Accueil » Couplage, branchement moteur asynchrone mono.

Faire un don pour aider aux frais de fonctionnement

Couplage, branchement moteur asynchrone mono.

Comment brancher et coupler un moteur asynchrone monophasé ?

labobine_logo_petit.jpg

Le titre parait facile, mais voilà on peut se trouver dans ces cas les plus fréquents :
  • On a récupéré ou acheté un moteur d'occasion sans condensateur, problème : quel condensateur mettre  (démarrage ou permanent?) et ou le brancher ?
  • Le moteur marche très bien mais on veut le faire tourner dans l'autre sens
  • Le moteur ne possède pas de plaque signalétique, pas de boite à bornes et un certain nombre de fils de sorties de toutes les couleurs.
Pour tous ces cas-là et pour éviter de faire un mauvais branchement ou couplage il est bon de connaître les différents schémas possibles utilisés par les fabricants. Pour cela on va parler de nombre de sorties de fils des moteurs  plutôt que de  schéma standard car en monophasé c'est  l'anarchie en ce qui concerne la couleur des fils et leur emplacement sur le bornier.

Les schémas des borniers présentés ci-dessous sont les plus usités.

Avant d'énumérer les différents couplages il est bon de savoir :

Avec un  enroulement monophasé :
  • La principale particularité à savoir d'un moteur à enroulement  monophasé c'est qu'il n'a qu'un seul enroulement  (couplable pour les bi tensions) et possède un enroulement dit "auxiliaire" (pour le démarrage ou pour un "accompagnement" de puissance avec le condensateur permanent) de résistance supérieure.
  • L'enroulement auxiliaire est toujours branché  en parallèle de l'enroulement principal mais avec le condensateur en série.
  • Le sens de rotation peut-être inversé en intervertissant l'entrée/sortie d'un des 2 enroulements
prmono_mn.jpg
Si votre navigateur ne gère pas l'affichage des images, il faut accepter les popups du site Volta-Électricité.

Avec un enroulement biphasé :
  • Le moteur possède deux enroulements distincts de même résistance
  • Le sens de rotation et très  facile à changer  en inversant l'alimentation des enroulements
prmono_mn.jpg

Pour pouvoir faire les repérages des enroulements il est bon de se munir d'un bon ohmmètre...

Le moteur à 2 sorties de fils

Pas besoin de donner de schéma, par contre le moteur peut-être du type :
  • Mono tension à répulsion,  tourne dans un sens, après réglage peut tourner dans l'autre sens,  la vitesse peut-être réglable (suivant la construction), mais attention : n'a rien à voir avec un moteur universel.
  • Mono tension,  A lancer,  et il peut  tourner dans les 2 sens suivant le lancement.
  • Mono tension, 1 seul sens de marche,  à condensateur de démarrage ou permanent  (l'un ou l'autre condensateur est branché indépendamment des sorties de fils).
  • Mono tension à spire de fraeger, 1 seul sens de rotation (petits moteurs), on peut inverser le sens sous certaines conditions mécaniques.

Le moteur à 4 sorties de fils
  • Bi tension à répulsion (idem que paragraphe précédent)
  • Bi-tension à lancer (idem  que paragraphe précédent)
prmono_mn.jpg

Facile à repérer les 2 enroulements sont de même résistance. Lorsque  les entrées et les sorties pour une raison ou une autre  ont été mélangées, il suffit de faire 2 essais en intervertissant un seul  enroulement. (dans le mauvais branchement, le moteur grogne en tournant au ralenti).
  • Mono-tension à condensateur permanent ou à condensateur de démarrage avec couplage intérieur du coupleur centrifuge de démarrage
prmono_mn.jpg
prmono_mn.jpg


En partant du principe que l'enroulement auxiliaire est beaucoup plus résistant que l'enroulement principal, il est très facile de les repérer. Par contre il est plus difficile de savoir si le condensateur doit être du type "démarrage" ou "permanent". Une solution toute bête est de tendre l'oreille et de faire tourner le moteur à la main : si vous entendez un cliquettement (ce sont les masselottes qui bougent) à ce moment-là il y a un coupleur et le condensateur doit-être du type démarrage (électrochimique 50Hz 250v). Dans le cas d'un doute il est conseillé de commencer à essayer avec un condensateur dit "permanent" 450V. Pour la valeur de la capacité du condensateur je vous renvoie à l'article complet : "Adaptation d'un condensateur".

ATTENTION : Ne jamais mettre un condensateur de démarrage sans être sûr qu'il y ait un coupleur, ou un relais de démarrage, car risque d'explosion du condensateur.


  Boutique de vente en ligne des condensateurs pour les moteurs.
  • Condensateurs permanents à câble
  • Condensateurs permanents à cosses
  • Condensateurs de démarrage électrolytiques
  • Condensateurs avec relais électronique de démarrage
 
logo_condo.jpg

Date de création : 14/12/2008 15:09
Dernière modification : 22/11/2009 19:32
Catégorie : - Les moteurs
Page lue 4956 fois