Vous êtes ici :   Accueil » Refaire les connexion de sortie d'un moteur

Faire un don pour aider aux frais de fonctionnement

Refaire les connexion de sortie d'un moteur

Refaire les connexions de sortie d'un moteur

Logoconnex_mn.jpg

Les conducteurs de connexions des  sorties des enroulements du stator vers la plaque à bornes d’un moteur ou des organes de commandes sont soumis parfois à rude épreuve (vibrations, échauffement) et la qualité de certains  (au néoprène par exemple) font qu’au bout de plusieurs années ils deviennent poreux et se craquellent, mettant souvent le moteur en défaut de masse.
 
connex_mn.jpgExemple d’un moteur d’entraîneur (sur une machine à bois) dont ces fils sont véritablement pourris au départ du démarreur.

La solution de fortune consiste à rengainer les fils en cause mais parfois il est indispensable de reprendre ces fils au départ des enroulements du stator.
Pour cela il faut démonter le stator pour atteindre la sortie des fils de connexion sur le chignon des enroulements.

Repérage

Avant tout démontage et surtout lorsqu’on est obligé de couper les fils pour démonter le stator, il est nécessaire de faire un repérage complet de ces fils de sorties : nombre, couleur et emplacement. Du repérage facile sur une plaque à bornes, cela devient plus compliqué lorsque ces fils arrivent sur un commutateur et particulièrement pour un moteur 2 vitesses.
Si  le stator peut être démonté sans avoir à débrancher ou couper les fils, on peut procéder directement au démontage, le repérage pourra alors se faire dans le cas favorable d’accessibilité des connexions dont un paragraphe ci-dessous lui est consacré.
Pour un moteur 2 vitesses à couplage Dahlander, en bon état de marche et pour lequel on veut refaire le couplage, il est impératif de faire des essais du moteur avant le démontage du stator pour pouvoir repérer (en l’absence de schéma d’origine) les conducteurs correspondant aux 2 vitesses. Démonter le moteur sans avoir fait un repérage rigoureux  ajoute une difficulté supplémentaire au repérage des enroulements par la suite.
L’article "Démontage, remontage d’un moteur" montre les opérations pour démonter un moteur sans risque de "casse".

Avant de continuer

Un minimum de matériel et d’outillage étant  nécessaire pour effectuer à bien cette réparation, il est inutile de s’y lancer sans cela.  L’intervenant doit  disposer de :
  • Conducteur souple de section suffisante en rapport de la puissance du moteur,
  • Ficelle pour fretter les connexions, 
  • Gaine isolante pour coiffer les connexions,
  • Éventuellement un verni antiflash et un scotch isolant
  • Outils, tous les petits outils d’électricien hormis une pince à gratter les fils émaillés un peu plus difficile à posséder.
connex0_mn.jpg

Accessibilité des connexions d'origine

La condition principale pour refaire les sorties de fils d’un moteur est l’accessibilité des connexions sur les enroulements du stator et on ne peut pas savoir à l’avance sans l’avoir constaté de visu. Suivant le fabricant, le modèle, et d’autres critères entrant en jeu dans la fabrication du moteur ou de  son rebobinage antérieur, il est impossible de savoir à l’avance si le rattrapage est possible où si on est obligé de  rebobiner le moteur,  seul un "homme de l’art" est à même d’en décider. Il faut savoir aussi que la plupart des moteurs récents entrent dans la catégorie des "jetables" plutôt que réparables et donc plus le moteur est ancien plus on a de chances de pouvoir effectuer la réparation.
Il faut avant tout que les connexions d’origine  soient positionnées sur le dessus ou  sur le côté du chignon des enroulements mais surtout pas noyées dans celui-ci, la deuxième condition c’est que le verni d’imprégnation soit sécable, les vernis à base de résines par exemple le sont très difficilement.
 
Stators accessibles

connex1_mn.jpg Chignon  très accessibles puisque très aéré, connexions sur le dessus, verni sécable.
connex4_mn.jpg Chignon  accessible, demi encastré, connexions sur le dessus, verni sécable.
connex2_mn.jpg Chignon demi-accessible (encastré), connexions sur le dessus, verni sécable.
connex3_mn.jpg Chignon demi-accessible (encastré), connexions sur le côté difficiles à défaire, verni sécable.

Stator non accessible

 
 
connex5_mn.jpg Ce stator est du modèle type de non accessibilité. Bien que le chignon soit à demi-accessible, les connexions sont noyées dans le chignon de plus le verni est à la résine donc  non sécable.

Le moteur qui va servir d’exemple a été choisi d’une puissance moyenne (7,5Kw)  afin de mieux distinguer les détails. Le travail est exactement le même pour un plus petit moteur, à part que  la manipulation doit être plus minutieuse pour éviter les risques de coupure du fil émaillé qui est plus fin.
connex6_mn.jpg Le stator  a le chignon encastré mes les connexions sont sur le dessus, le verni est sécable.


Date de création : 29/09/2009 19:25
Dernière modification : 29/09/2009 22:01
Catégorie : - Les moteurs
Page lue 34539 fois