Vous êtes ici :   Accueil » Le chargé de consignation...

Faire un don pour aider aux frais de fonctionnement

Le chargé de consignation...

(Suite)

LE CHARGE DE CONSIGNATION, referme l'interrupteur les présences tension de la cellule se sont allumées, le câble est sous tension. Le radio téléphone sonne dans le véhicule, le câble à déclenché. Il faut ouvrir de suite l'interrupteur car les clients sont sans alimentation. L'installation reste en état de consignation, le CHARGE DE CONSIGNATION se rend sur le site ou les travaux ont été faits : rien d'anormal. Il faut faire intervenir la recherche de défauts câbles.

Le véhicule de recherche de défauts est stationné au poste A.

LE CHARGE D'ESSAI EST HABILITÉ B2V et H2V .

Le CHARGÉ DE CONSIGNATION devient à cet instant CHARGE DE RÉQUISITION. Il doit avoir récupéré toutes les attestations de consignations délivrées sur cette installation et avoir enlevé les dispositifs de mise à la terre et en court circuit (pavé de terre et ou SMALT).

LE CHARGE DE RÉQUISITION rédige une attestation de consignation au CHARGÉ D'ESSAIS et un avis de réquisition, les deux imprimés doivent être signés des deux parties (précisant qu'il n'y aucune terre sur le câble). A ce moment le CHARGÉ D'ESSAIS est autorisé  à la mise sous tension du câble par des moyens autonomes.

La recherche défauts à beaucoup évoluée ces dernières années, de par le matériel et de par les méthodes et elle permet surtout de diminuer la gêne occasionnée à la clientèle, le cas présenté ici est courant et ne présente aucune difficulté.

Les réseaux en antenne ou en grappes ne se traite pas de la même façon et nécessitent parfois la mise en place d'organes de séparation (boîtes de coupure, inter télécommandé, détecteurs de défauts). La recherche de défauts sur ce type d'installation est très difficile, du fait de la nature des câbles, leurs sections et le nombres de boîtes de raccordement affaiblissent le signal de l'échomètre. Les méthodes sont l'échométre joint à la réflexion sur l'arc, pour les défauts des câbles énergies donnent en général de très bons résultats. Le pont de Wheatstone pour les défauts sur les câbles télécommunications, l'échométre peut être utilisé à ses fins en modifiant la vitesse de propagation de l'onde. L'écoute sur le terrain se fait aux ondes de chocs avec un récepteur.
Le défaut vu par l'échométre n'est pas forcement le véritable défaut au point d'injection choisi, c'est un défaut latent qui s'est créé avec l'intensité de court circuit du défaut amont. il faut connaître la longueur exacte du câble et  s'assurer en faisant une contre épreuve, que l'on peut se rendre compte de cette situation.

Les défauts HTA sont les plus pénalisant pour la clientèle, ce type de réseau distribue directement les postes de transformation et la clientèle associée, de plus ces mêmes réseaux en aériens peuvent être perturbés par des chutes d'arbres et ou des conditions météo désastreuses.    
Le défaut localisé, il faut faire une fouille pour y effectuer la réparation. Une équipe de terrassiers HABILITES B0 ET/OU H0 est programmée. Ces travaux doivent être exécutés à la main (pelle, pioche) dès l'approche des câbles sous tension, en général un grillage avertisseur prévient le terrassier. Si il y a présence d'un engin mécanique pour exécuter ces travaux , il faut  prendre toute précaution nécessaire, afin de ne créer aucun dommage aux ouvrages découverts. Le chantier doit être balisé et ne gêner en aucun cas la circulation des piétons ou des véhicules. Beaucoup d'accidents de piétons tombés dans les fouilles sont à déplorer à ce jour, l'utilisation des planchers évitent ce genre d'accidents qui peuvent être mortels.  
A ce stade des travaux, il faut que nos deux monteurs reviennent pour effectuer les 2 boîtes nécessaires, celles- ci se feront avec pose de pavé de terre à chaque extrémité. Ce pavé de terre assure une double fonction:
  1. En cas de présence tension il est capable de tenir l'intensité de court circuit.
  2. Ce pavé est constitué de 4 tresses repérées Vert, Jaune, Marron, cette dernière est doublée et doit être reliée à la terre. Le monteur recherche par rapport aux feuillards ou au plomb du câbles ses couleurs.
Explications : A la remise sous tension du câble par le poste B, le CHARGÉ DE CONSIGNATION fera le face à face au poste A qui vérifie que les 2 câbles ont le même champ tournant (cette manipulation se fait sur les présences de tension des câbles), si cette condition est bonne il pourra refermer l'interrupteur, le réseau sera donc bouclé, ceci évite une coupure de la clientèle. Le CHARGÉ DE CONDUITE lui donnera le poste à ouvrir, en fonction des consignes d'exploitations rédigées par avance.

 
Pour ceux qui seraient tentés de ce lancer dans la recherche de défauts, je vous conseille l'ouvrage d'"HENRI HUBIN, RECHERCHE DE DÉFAUTS CÂBLES, PRÉFACE JACQUES SCHNELTZ, ÉDITIONS EYROLLES " C'est un métier très intéressant.



Article rédigé par Sylvain membre du site de Volta-Électricité. © Sylvain

Date de création : 22/02/2009 20:56
Dernière modification : 22/02/2009 21:20
Catégorie : - L’habilitation électrique
Page lue 13216 fois