Vous êtes ici :   Accueil » Le contrôle d’isolement

Faire un don pour aider aux frais de fonctionnement

Ce site vous a plu, vous pouvez participer aux frais de fonctionnement en faisant un don, même 0,50 € seront appréciés, d'avance merci.

Les frais sont de plusieurs centaines d'Euros par an pour l'hébergement et noms de domaine, merci d'avance aux généreux donateurs.

Le contrôle d’isolement

La mise sous tension d’un moteur ou d’un générateur de forte puissance ne doit pas être prise à la légère. Un contrôle d’isolement doit être effectué avant chaque démarrage à froid. Le contrôle doit être réalisé sous une tension d’au moins 500 Volts (1000 volts c’est plus sûr) en courant continu et cela pendant 30 à 60 secondes. Généralement on compte 1000Ώ à  5000Ώ par volts.
Si le moteur n’est pas raccordé, le contrôle est à effectuer entre les bornes de raccordement et la borne de terre ou la carcasse métallique, il ne faut pas hésiter à enlever un peu de peinture.
 
isolement
 
Phase 1 – Terre, Phase 2 – Terre, Phase 3 – Terre.

Si le moteur est raccordé, le test est à effectuer hors tension, une VAT est donc nécessaire avant de commencer le contrôle d’isolement, l’EPI est bien entendu obligatoire. Il faut impérativement débrancher tous les équipements électroniques de contrôle ou autres qui sont repris sur le circuit à tester, ils ne résisteraient pas au choc électrique.

Si le moteur ou le générateur après le test atteint une valeur proche 100MΏ (valeur généralement recommandée) il peut être mis sous tension. Généralement un moteur bien isolé atteint le GΏ.

Un petit moteur pourra facilement être étuvé, mais il n’en sera pas de même pour un moteur de plusieurs centaines de kilo. Pour augmenter l’isolement il est possible de placer à proximité de l’entrée d’air un radiateur soufflant de 2KW pendant 24 heures. Il est nécessaire de faire en sorte qu’un courant d’air se produise dans le moteur en obstruant les ouïes de ventilation qui sont à l’opposée du radiateur et si possible changer le radiateur de côté de temps en temps. De toute évidence le local doit être sain et chauffé.

Pour un générateur, il sera aisé de le faire tourner à vide avec là aussi un système de chauffage à l’entrée du refroidissement. Afin de ce dédouaner d’un radiateur, il est possible si la place le permet d’installer des résistances de chauffage dans la carcasse à l’entrée d’air.

Avec un système de chauffage interne il est intéressant d’installer un contrôleur d’isolement permanant qui met les résistances sous tension lors d’un arrêt prolongé afin de gagner du temps ou pour éviter une perte rapide de l’isolement. Dans les atmosphères humides le montage d’un tore est recommandé pour anticiper un défaut d’isolement lorsque le moteur est en service.
 
Tore

Le rebobinage d’un gros moteur ou générateur atteint plusieurs milliers à dizaine de milliers d’euros. Mettre un moteur sous tension sans un contrôle d’isolement peut s’apparenter à la roulette russe parfois ça réussi mais généralement ça casse.
 
Ce qui reste d'un stator (Génératrice de 700 KW)  à la suite d'un amorçage...
 
Amorçage

Divers éléments d'un générateur HS.

Divers Rotor

Un amorçage et c’est l’arrêt de la production pendant plusieurs semaines à plusieurs mois. Il est donc préférable de perdre 24 ou 48 heures.
 
Stator Stock

  Retour

Date de création : 05/09/2008 17:15
Dernière modification : 17/09/2008 22:35
Catégorie : Données du Site - Les mesures
Page lue 138037 fois

Nouveautés du site

(depuis 30 jours)