Vous êtes ici :   Accueil » Le serrage des connexions

Faire un don pour aider aux frais de fonctionnement

Le serrage des connexions

Le thème du serrage des connexions est déjà abordé dans le site, voir l’article "Les incendies et l’électricité", quelques petites précisions étaient nécessaires.
Réaliser une installation électrique dans les normes c’est abordable par de nombreux néophytes, les sites Internet proposant ce genre d’information sont légion.

Raccorder un interrupteur ou une fiche pour une lampe de chevet avec un couteau pointu de cuisine, nombreux sont ceux qui l’ont déjà réalisé. Dans ce cas là, nous ne sommes pas dans le domaine du bricolage mais plutôt dans celui du sabotage.

Réaliser une installation électrique, raccorder une simple fiche pour un appareil d’électroménager, raccorder une prise de courant demande des attentions particulières. En plus des règles de sécurité, de la section des conducteurs, des protections, le serrage des connexions ne doit pas être négligé.
Un raccordement, une connexion c’est l’élément entre l’appareil et le conducteur, à quoi bon bien dimensionner un conducteur, une protection si le raccordement doit être défectueux.
Le serrage doit être correct et parfois l’effort important tout en restant proportionné au diamètre de la vis ou du boulon. Si lors d’un serrage un craquement se fait entendre, un plastique se fendille, la cage de la borne s’ouvre, vous devez considérer l’appareil comme HS ! Il ne répond plus aux caractéristiques du constructeur. Vous pouvez le jeter, il est inutile de le retourner chez votre revendeur, vous n’avez pas respecté les données de serrage du constructeur.

Dans l’électricité industrielle, tous les raccordements sur les jeux de barres, les contacteurs, les divers éléments sont réalisés avec une clé dynamométrique, le réglage de la clé correspond aux caractéristiques du boulon. Un marquage est effectué sur le boulon pour indiquer que son blocage est effectué au couple requis.

Dans l’électricité bâtiment, si vous regardez les notices jointes avec un interrupteur différentiel, un disjoncteur… Un couple de serrage doit être respecté, il est indiqué en " N.m" Newton mètre ou daN.m
Exemple trouvé sur la fiche technique d’un disjoncteur Legrand N+Ph 10A référence 006017 : Couple de serrage : mini = 1,2 Nm / maxi = 2,8 Nm Conseillé = 1,6 à 2 Nm.
Je vous conseille de conserver toutes les notices, parfois les caractéristiques de serrage sont sur l’emballage ou inscrites à l’intérieur de la boite.

Parmi les bricoleurs ou les professionnels qui réalisent des installations électriques, combien ont un tournevis dynamométrique ?

Après un incendie, un expert est désigné pour en rechercher la cause. Si l’origine de l’incendie est issu d’un tableau électrique c’est flagrant, les bornes de raccordement et les conducteurs résistent bien à des fortes chaleurs, il est facile de déterminer la source. Si l’appareil correspond aux normes NFou CE, le constructeur sera d’entrée mis hors de cause et donc qui reste t-il ?

A l’extrémité de l’outil il y a une personne…
 

ecrour.jpg
 



© Volta-Electricité

Date de création : 18/10/2008 14:48
Dernière modification : 06/11/2009 09:17
Catégorie : - L'électricité
Page lue 13568 fois