Vous êtes ici :   Accueil » L'éclairage de sécurité

Faire un don pour aider aux frais de fonctionnement

L'éclairage de sécurité

L’éclairage de sécurité

Quelles sont les étapes de sécurité dans un bâtiment ?

1) Détecter et signaler
  • Détection automatique par les détecteurs de fumée
  • Déclenchement d’un déclencheur manuel (bris de glace)
2) Evacuer
  • Signalisation sonore (alarme incendie)
  • Signalisation visuelle (bloc autonome et bloc d’ambiance)
  • Ouverture automatique des portes selon les cas
3) Limiter la propagation et évacuation
  • Fermeture automatique des portes coupe feu
  • Ouverture d’un exutoire de fumée par le biais d’un tableau de sécurité
4)    Intervenir
  • Disposition des organes de commandes de l’alarme incendie
  • Signaler la localisation du feu
  • Disposition des coupures d’urgences (mise hors tension limitation des risques)

Quelques exemples d’équipements et installations de sécurité
  • Les équipements d’alarme
  • Le désenfumage
  • Les télécommunications relatives à la sécurité
  • Les suppresseurs d’incendie
  •  Les compresseurs d’air des systèmes d’extinction automatique à eau

Nous allons nous intéresser sur l’éclairage de sécurité

ECLAIRAGE DE SECOURS

bloc_secours01
 
L'éclairage d'évacuation doit permettre à toute personne d'accéder à l'extérieur, en assurant l'éclairage des cheminements, des sorties, des indications de balisage, des obstacles et des indications de changement de direction.
Tous les établissements quel que soit leur effectif, doivent disposer d’un éclairage de sécurité (article 3 du 26 février 2003)
 

1)    Les types d’éclairage existants
  • Eclairage normal (pendant l’exploitation du bâtiment)
  • Eclairage de secours.
  • Eclairage d’évacuation : assure l’évacuation du public par l’éclairage des cheminements, des changements de direction, des indications, des obstacles et pour finir des indications de balisage.
  • Eclairage d’ambiance : assure un éclairage minimum pour limiter voir éviter tout risque de panique.
2) ... (Suite voir schémathèque)


 
Cet article est proposé par "Pinss67" rédacteur de Volta-Electricité, il est présenté dans cet article uniquement le début, vous pouvez le télécharger ICI

 
Mots-clés associés

Date de création : 07/04/2008 23:10
Dernière modification : 07/04/2008 23:22
Catégorie : Données du Site - La sécurité dans les ERP
Page lue 53971 fois

Réactions à cet article

Réaction n°1 

par Sparklet le 27/07/2008 14:39

Bonjour,

Etant technicien en éclairage de sécurité et passionné par mon métier, je recherche toujours les dernières réglementations sorties (d'autant plus que je suis également formateur) et les forums pour aider les personnes demandeuses.

Pour ce qui est de la pratique, en dehors de mes formations qui me prennent 3 jours par mois, je vérifie, chaque jour, des installations comprenant en moyenne de 40 à 50 BAESet télécommandes. Jesuis aussi consultant pour des électriciens qui cherchent des renseignements précis sur les installations en ERP, ERT, autres et locaux à sommeil.

Ceci, juste pour dire que je pense connaître le sujet.

J'ai lu cet article et y ai trouvé beaucoup d'erreurs. Déjà on ne parle pas d'éclairage de secours mais de sécurité. Quand on traite d'un sujet autant utiliser les bons termes. Ensuite vous commencez en disant que tous les établissements doivent disposer d'un éclairage de sécurité, quel que soit l'effectif. Vous citez même l'article 3 de l'Arrêté du 26/02/2003. Hors c'est faux et si vous lisez cet arrêté depuis le début, de l'article 1, vous verrez que cet article 3 ne s'applique qu'aux établissements précisés dans les articles 1 et 2. D'ailleurs, plus loin, vous indiquez l'effectif des établissements soumis à obligation et là, ça vous contredit. Vous ne précisez pas si vous parlez d'habitations, d'ERP, d'ERT, ... hors les réglementations sont différentes. A défaut, il aurait été bon de préciser à quel établissement se rapportait votre article. Pour les vérifications, vous parlez des ERP mais oubliez qu'une fois par an une vérification est prévue par un organisme qualifié ou une personne compétente.

En résumé, vous précisez qu'il ne s'agit qu'un petit aperçu de la réglementation, mais présenté ainsi, tout le monde pourrait croire qu'il s'applique à lui et c'est faux.

Je ne cherche nullement à créer une polémique ni à critiquer l'auteur, mais je vois trop souvent des erreurs et la mal-information est quand même grave.

Merci, cordialement.