Vous êtes ici :   Accueil » Contrôle du CONSUEL

Faire un don pour aider aux frais de fonctionnement

Contrôle du CONSUEL

Petite mise au point concernant le contrôle du Consuel, sur les on dit que.

Beaucoup de personnes, souvent des "bricolos" disent : le Consuel m’a recalé, ce n’est pas normal, je ne suis pas pro  il en profite...  Tout à fait faux !

Il ne faut pas oublier malgré tout que c’est lui qui vérifie les installations et de son accord découle le branchement au réseau et tous les risques que cela comporte dans une maison et surtout dans la salle d’eau, piscine, pièces humides…

Je suis limitrophe sur les départements de la Meuse et la Meurthe Moselle. Je viens d’être contrôlé par deux "Consuels" différents sur deux chantiers, et la manière de procéder est la même. Personnellement en tant que professionnel, je pourrais être contrôlé sur certains chantiers, soit 1 sur 5 en moyenne, mais je remplis les documents de manière à être contrôlé sur l‘ensemble de mes chantiers.
Pourquoi ? Tout simplement car le Consuel a aussi un rôle de formateur ou d’informateur sur l’évolution de la norme NFC15-100 et indirectement il m’informe des choses à améliorer où qui vont évoluer c’est généralement les 1er janvier de chaque année.
mains.gif

Récapitulatif des contrôles effectués par le Consuel

Mesure de la prise de terre :
  • La mesure de la prise de terre doit être inférieur à 99 ohms. Si la valeur est trop élevé, il peut demander à voir le piquet de terre (si l’installation est réalisé avec un piquet de terre) et même à ce que vous l’enfonciez plus profondément si nécessaire pour améliorer sa valeur.
Contrôle de la section du conducteur de terre :
  • Généralement du cuivre nu de 25 mm².
Borne principale de terre :
  • Vérifie le nombre de liaison équipotentielle principale et la section de celle-ci.
Contrôle de la liaison équipotentielle principale :
  • Elle doit relier l’arrivée d’eau, de gaz, les conduites d’eau de la chaudière (départ et retour), la section du conducteur doit être au moins égal à la moitié de la section du conducteur de terre principal, entre 6 et 25 mm².
Contrôle du tableau électrique :
  • Le tableau électrique c’est la carte d’identité de l’installateur, en fonction de son aspect, de la qualité du travail, de l’esthétique il est estimé la qualité de l’installation.
Il ne faut pas hésiter à le fignoler
  • Contrôle du repérage de l’ensemble des disjoncteurs de l’installation.
  • Contrôle du disjoncteur de branchement (500 mA) et de la section de câble en sortie.
  • Contrôle du nombre et du type de différentiels utilisés suivant la surface habitable et de leurs sensibilités.
  • Contrôle des disjoncteurs divisionnaires et de la section de câble en sortie.
  • Contrôle du nombre de circuits spécialisés, lave-linge, cuisson, four…
  • Contrôle du bornier de terre.
  • Contrôle du serrage des conducteurs.
Contrôle du tableau de communication :
  • Contrôle de la liaison en 6 mm² de son bornier de terre.
  • Mise à la terre en 2.5 mm² du répartiteur télévision.

Contrôle des pièces

Chambre/pièce principale :
  • Contrôle du nombre de prises de courant, TV, Téléphone.
  • Contrôle du nombre de luminaire et de la présence des DCL.
Salle d’eau :
  • Respect des volumes et du matériel utilisé et son IP, présence des liaisons équipotentielles locales, mise à la terre de l’ensemble des éléments métalliques, fenêtres, portes, tuyaux, radiateurs…Vérification de la section du conducteur, 2.5mm² et raccordé aux terres des autres appareillages.
  • Si l’installation est en PER, la présence des gaines peut être demandé proche des points métalliques.
  • Contrôle de la section des conducteurs des prises et des luminaires, du respect du code des couleurs et de la présence des gaines électriques dans les boites.
Schéma unifilaire :
  • Présentez lui un schéma unifilaire de l’installation avec un plan de l’emplacement des diverses dérivations.
Conclusion :

Si vous voulez être en conformité avant le passage du consuel, vous devez réaliser l’installation en respectant scrupuleusement les normes. Faites un auto contrôle de votre installation, c'est-à-dire, contrôlez l’ensemble de la continuité des terres, une seule manquante peut le mettre de mauvaise humeur. wink Testez vos différentiels, même neuf ils peuvent avoir des défaillances.
Soignez votre travail !

Et si vous n‘êtes pas sûr, faites appel à un professionnelle pour la vérifier… Vous pouvez aussi poser vos questions dans le forum.

Article rédigé par "JPdu54" rédacteur du site Volta-Electricité, vous pouvez aussi lire le reportage complet d’une installation dans un pavillon de 250m².

Date de création : 14/04/2008 22:49
Dernière modification : 01/06/2008 23:15
Catégorie : - Savoir-faire, savoir-être
Page lue 107849 fois