Vous êtes ici :   Accueil » Les dangers de l'électricité

Faire un don pour aider aux frais de fonctionnement

Les dangers de l'électricité

flech01.gifUne électrisation : brûlures, chutes, accidents graves.

flech01.gifUne électrocution : la mort.

Les effets du courant électrique sur l'organisme humain :

Pour l'organisme on distingue deux types de muscles :

  • les muscles moteurs commandés par le cerveau : les jambes, les bras.
  • les muscles auto réflexes qui fonctionnent automatiquement, le cœurs les poumons.

Les muscles moteurs assurent par leur contractilité et leur élasticité les mouvements du corps. Les muscles, par leur action opposées permettent la flexion et l'extension des membres. C'est le cas du biceps et du triceps du bras. Si les muscles sont parcourus par un courant électrique, le cerveau ne les contrôles plus ce qui pour effet de provoquer de violentes contractions. Ces contractions, générant des mouvements intempestifs, se traduisent : soit par le non lâcher de la pièce ou la partie en contact ou par répulsion en fonction du muscle sollicité (fléchisseur ou extenseur).

Les muscles de la cage thoracique fonctionnent automatiquement sous le contrôle du cervelet qui commande les muscles concernés par la fonction ventilatoire et circulatoire. Lors d'un contact électrique, les muscles de la cage thoracique se tétanisent et il en résulte l'arrêt de la fonction ventilatoire et circulatoire (poumons et cœur) ce qui provoque l'asphyxie du cervelet.

Le cœur possède ses propres systèmes de commande automatique. Au cours d'un cycle cardiaque, d'une durée de 0,75 seconde, il existe une phase critique couvrant environ 30% du cycle. C'est durant cette phase que le cœur est le plus vulnérable. Le muscle cardiaque est fondamentalement excitable par le courant électrique. Si une électrisation, d'une durée suffisante survenait en fin de systole, durant la phase critique appelée T, il peut en résulter un fonctionnement désordonné appelé fibrillation ventriculaire pouvant provoquer l'arrêt du cœur. Un premier contact sans conséquence peut être mortel la prochaine fois.

Cardio01.gif

 
Intensités Effets sur le corps humain ( f : 50 -60 Hz )
1 mA Perception cutanée
5 mA Secousse électrique
10 mA Seuil de non lâcher
25 mA - 3 mn Tétanisation des muscles respiratoires
40 mA - 3 s Fibrillation ventriculaire
50 mA - 1s
2000 mA Inhibition des centres nerveux

Résistance du corps humain :

La résistance du corps humain peut se décomposer en deux parties :

  • celle de l'épiderme, la plus importante.
  • celle des tissus internes, comprise entre 500 et 1000 Ohms.

La résistance de l'épiderme est fonction de nombreux facteurs, notamment :

  • la surface de contact ( plus ou moins grande, humidité... )
  • la pression de contact
  • l'hydratation et la salinité (sueur)
  • l'épaisseur de la peau
  • de la distance entre les points de contact
  • de la fréquence.
 
 
Emplacement ou local Résistance du corps humain Courant de non lâché Tension limite conventionnelle
MOUILLE 2.500 Ohms 10 mA  25 volts
NON MOUILLE 5.000 Ohms 10 mA  50 volts


Date de création : 19/05/2004 21:31
Dernière modification : 13/01/2023 20:36
Catégorie : - L'électricité
Page lue 70413 fois

Réactions à cet article

Réaction n°12 

par stephane-007 le 25/06/2022 09:47

Bonjour.. je me dois de réagir car dans vos commentaire 2 choses on était oubliés la résistance du générateur et le temps... 2 élément important. J'ai lu des tension allant jusqu'a 500 000 volt ce qui ma fait sourire car je penses que beaucoup de personnes non jamais vu un arc de 500 000 volt ce qui représente un arc de plus de 50 cm de long laugh car dans l'air la tension de claquage est d'environ 1000v par mm... Donc si le générateur a une forte résistance par rapport a celle du corps humain  la tension chute considérablement a quelque centaines de volt...apres c'est le temps d'exposition a la tension qui cré les dommages dans le corps et entraine la mort.... Voila pour ces quelques précisions... Merci !


Réaction n°9 

par sophielatour le 19/01/2014 10:32
Merci pour votre article Donc quand je sens les ondes surajoutées haarp ou son semblable boire de l'eau est une erreur J'ai eu une brûlure importante dans la trachée ( et pas que ) et elle a duré plusieurs heures. Je suis encore blessée. Très affaiblie par un cancer depuis 1992, je suis donc plus atteinte par ces phénomènes électriques surajoutés. Je connais d'autres personnes qui ont ressenti les ajouts d'ondes électriques de ces dernières semaines. Même si le silence entoure ces questions, il est capital pour moi de contacter des spécialistes de l'électricité afin de mieux me protéger car ces brûlures sur la peau et des muqueuses sont très difficiles. Merci à vous. Merci de me contacter par mon site internet sophielatour.com smiley complicesmiley étonnésmiley malheureuxsmiley souriantsmiley content

Réaction n°8 

par Etincelle le 09/01/2009 20:18

Bonsoir à tous,

200Kv dans le corps humain, faut pas rêver, il y en à qui ont essayer avec 20 Kv, il y a eu un mort et son collègue est bien malade. SVP avant d'écrire, RÉFLÉCHISSEZ !!!!

Amicalement


Réaction n°7 

par philobios le 28/10/2008 14:24
Un tazer distribue une tension comprise entre 200 000V et 500 000V, mais avec une intensité extrêmement faible, ce qui donne une arme non mortelle, juste une tétanie.

Réaction n°6 

par nounours le 30/07/2008 06:15
U=R*I, donc si le voltage est haut, l'intensité est haute si votre résistance corporelle est basse. l'intensité dépend donc de votre corps et du voltage.
Prendre un coup de 1KV fera forcement mal......

Réaction n°5 

par Georges19 le 30/12/2007 20:00
Sébou
Essaie de prendre du 1000V et si tu es encore vivant tu me rappelles pour me dire ce que çà fait