Relais de protection - tension de déplacement

Les intensités de CC, le pouvoir de coupure, les protections…
Avatar du membre
Maks
De passage
De passage
Messages : 20
Enregistré le : mar. 16 juin 2009 16:12

Relais de protection - tension de déplacement

Message par Maks » lun. 20 juil. 2009 11:20

Bonjour à tous

En analysant un relais de protection SIEMENS installé sur site, je me suis rendu compte que les tensions à mesurer peuvent être phase-terre, ou deux tensions phase-phase et une "tension de déplacement".
Je ne comprends pas le principe et à quoi peut bien servir cette mesure tension de déplacement?

Remerciements anticipés :-D

Candela
Modérateur & Admin
Modérateur & Admin
Messages : 4310
Enregistré le : jeu. 4 sept. 2008 09:09
Localisation : Dijon (21000)

Re: Relais de protection - tension de déplacement

Message par Candela » lun. 20 juil. 2009 14:35

Bonjour,
Bien que connaissant relativement bien les relais de protection (j'en ai vendu), il ne me semble pas avoir rencontré ce terme. Peut-être s'agit-il d'une traduction maladroite.
Pour avancer:
-Que protège ce relais?
-les symboles ANSI sont-ils indiqués? (ex 51N, 27, 64)
-comment cette fonction est-elle raccordée, à quel(s)capteurs?
Il serait assez logique qu'une tension homopolaire soit associée aux mesures phases (traduction=de déplacement de point neutre); cependant parmi les fabricants que je connais (pas trop Siemens) ce genre d'association se rencontre plutôt sur des relais numériques...
Cordialement

Avatar du membre
Maks
De passage
De passage
Messages : 20
Enregistré le : mar. 16 juin 2009 16:12

Re: Relais de protection - tension de déplacement

Message par Maks » mar. 21 juil. 2009 08:33

Bonjour Candela et merci de ta réponse.

En fait il s'agit bien de relais de protection numériques 7SJ62 de marque SIEMENS. Nos relais sont déja installé principalement au niveau de disjoncteurs de postes de distribution.
Pour préciser ma demande, en réalité, c'est dans le manuel de fonctionnement de ce relais que j'ai trouvé le terme "tension de déplacement" lors des différentes possibilités de branchement des entrées de mesure tension analogique. Je cite :
Les transmetteurs de tension peuvent être utilisés au choix pour la saisie de 3 tensions phase-Terre ou pour 2 tensions de phase et la tension de déplacement (tension t-n). La connexion de deux tensions phase-phase en branchement en V est également possible.
Il faut savoir que j'avais une ancienne version de ce document ou les mots "tensions t-n" ne figuraient pas.

Afin d'exploiter ton idée sur la mauvaise traduction, je suis allé voir le manuel anglais qui explicite:
Voltage inputs can either be used to measure [Interdit] three phase-to-ground voltages, or two phase-to-phase voltages
and [Interdit] displacement voltage (VN voltage). It is also possible to connect two phase-to-phase voltages in open-delta connection.
Pour ma part, je ne connaissais que les 3 branchements Ph-T et les 2 branchements Ph-Ph, j'ai d'ailleurs demandé l'avis à un responsable HT qui n'a pas pu m'aider.
-les symboles ANSI sont-ils indiqués? (ex 51N, 27, 64)
Les symboles ANSI raccordés à ce relais communs à tous les appareils vendus sont:
50/51: Protection de surintensité temporisé.
50N/51N : Protection homopolaire complémentaire surintensité terre.
49 : Protection de surcharge (avec 2 constantes temporelles).
46 : Protection de désequilibre.
37 : Surveillance des sous-intensité.
47 : Rotation des phases.
59N/64 : Tension de décalage.
50BF : Protection contre défaillance disjoncteur.
74TC: Surveillance du circuit de déclanchement.
86: Verouillage enclanchement.

Malgré que je pense que tu saches les significations, je me suis permis de mettre les définitions données par le manuel à coté des codes. J'ai remarqué que le terme tension de déplacement et tension de décalage sont les traductions du même "displacement voltage" dans la notice anglaise.
Le 59N et le 64 ont comme signification pour le premier: maximum de tension résiduelle et pour le second: relais de détection terre, ce qui correpondrait bien à la tension homopolaire associée aux tensions phases dont tu parlais.

Pour info, la partie conserné du manuel est téléchargeable à l'adresse: http://siemens.siprotec.de/download_neu ... 003_fr.pdf, page 22, 1.1)Fonctionnement Général.

Candela
Modérateur & Admin
Modérateur & Admin
Messages : 4310
Enregistré le : jeu. 4 sept. 2008 09:09
Localisation : Dijon (21000)

Re: Relais de protection - tension de déplacement

Message par Candela » mar. 21 juil. 2009 10:36

Bonjour,
Maks a écrit :
Malgré que je pense que tu saches les significations, je me suis permis de mettre les définitions données par le manuel à coté des codes. J'ai remarqué que le terme tension de déplacement et tension de décalage sont les traductions du même "displacement voltage" dans la notice anglaise.
Le 59N et le 64 ont comme signification pour le premier: maximum de tension résiduelle et pour le second: relais de détection terre, ce qui correpondrait bien à la tension homopolaire associée aux tensions phases dont tu parlais.
J'ai lu la notice Siemens (désolé, pas en entier :lol: ): il s'agit bien de ce que nous appelons Maxi de tension homopolaire.
Je viens de réviser mes codes ANSI, et je constate, non seulement des traductions très diverses, mais aussi des textes anglais différents dans le même catalogue d'un constructeur!
59N :Residual overvoltage, Zero-sequence overvoltage (ça, c'est bien maxi tension homopolaire)

En Français, on trouve généralement 59N-64 pour Maxi de tension homoplaire, mais j'ai trouvé aussi 64 pour Mini de résistance d'isolement . On trouve plutôt 64 avec cette notion de contrôle d'isolement qui peut se faire par mesure de courant, tension ou impédance.
J'ai trouvé 64N pour une protection de terre restreinte, 64 G pour un maxi de courant homopolaire, 64F pour un isolement masse-rotor, 64 pour un CPI HT...
Au final, le terme Homopolaire est très précis et correspond à l'usage français adopté par EDF. Il correspond à la décomposition Direct-inverse-homopolaire qui se traduit en Anglais par Positive-négative-zéro séquence.
Les codes ANSI ne sont qu'une classification [Interdit] internationale, dans laquelle chaque constructeur identifie les diverses fonctions de ses matériels. De ce fait, sous le même code ANSI on peut trouver des protections de principe très différent.
Cordialement.

Avatar du membre
Maks
De passage
De passage
Messages : 20
Enregistré le : mar. 16 juin 2009 16:12

Re: Relais de protection - tension de déplacement

Message par Maks » mar. 21 juil. 2009 13:22

Ok impecable! Merci pour tes précisions Candela.

Une question lors de ma soutenance sur ce détail m'aurait pas vraiment plu :-D

Je te remercie :-)

Avatar du membre
nonolost
Expert
Expert
Messages : 234
Enregistré le : sam. 17 oct. 2009 15:32

Re: Relais de protection - tension de déplacement

Message par nonolost » sam. 14 déc. 2019 19:27

Bonjour,

Je déterre ce post vieux de 10 ans car une question m'est venue et je souhaitais la soumettre.
Peut-on raccorder un neutre HTA accessible (sortie d'un transfo élévateur d'une centrale GE) à un transformateur de potentiel pour assurer une détection "déplacement du point neutre" ou "max de tension résiduelle" (ce qui atteste d'un défaut à la terre en schéma de neutre isolé) ?
J'ai vu que ce genre de branchement pouvait s'opérer sur les phases avec 3 TP spécifiques, mais je voulais confirmer le fonctionnement au niveau du neutre (via un seul TP).
Le TP serait alors relié à un relais de protection permettant la mesure et envoyer une info pour signaler un 1er défaut (non coupé)...
Peut-on alors s'affranchir d'un CPI ?

Merci :)
Cordialement,
Nonolost 8-)

Candela
Modérateur & Admin
Modérateur & Admin
Messages : 4310
Enregistré le : jeu. 4 sept. 2008 09:09
Localisation : Dijon (21000)

Re: Relais de protection - tension de déplacement

Message par Candela » dim. 22 déc. 2019 16:27

Bonjour,
nonolost a écrit :
sam. 14 déc. 2019 19:27


Peut-on raccorder un neutre HTA accessible (sortie d'un transfo élévateur d'une centrale GE) à un transformateur de potentiel pour assurer une détection "déplacement du point neutre" ou "max de tension résiduelle" (ce qui atteste d'un défaut à la terre en schéma de neutre isolé) ?

Peut-on alors s'affranchir d'un CPI ?
Oui, c'est équivalent à quelques nuances près:
-plus simple et bien moins coûteux si le neutre HTA est accessible
-protection plus efficace contre les surtensions puisque l'on mesure directement la valeur "critique"
-possible sur tout le domaine HTA (# des CPI)
Cela se paie par:
-pas de possibilité de non-coupure au premier défaut. Mais cet argument est très théorique puisque le relais de tension homopolaire (59N) moderne est réglable en tension, en temps, avec plusieurs seuils
-Affichage du niveau d'isolement remplacé par celui de la tension homopolaire
-déclenchement possible par surtension transitoire (dépend des réglages seuil/temps)
Donc un relais de tension homopolaire permet bien de s'affranchir du CPI
Bien à toi

Avatar du membre
mlb76
Nouveau
Nouveau
Messages : 12
Enregistré le : jeu. 26 mars 2020 17:50

Re: Relais de protection - tension de déplacement

Message par mlb76 » jeu. 26 mars 2020 19:33

Bonjour

un déséquilibre de charge sur un réseau triphasé produit un déplacement de point neutre équivalent à une tension homopolaire (livre "Les régimes de neutre et les schémas des liaisons à la terre"). La norme NF EN 50160 ne fait pas référence à cet indicateur mais impose que les tensions restent dans l'intervalle Un+/-10% . Par contre Hydro Québec impose que le déplacement de point neutre n'excède pas 10 V en BT.

Avatar du membre
mlb76
Nouveau
Nouveau
Messages : 12
Enregistré le : jeu. 26 mars 2020 17:50

Re: Relais de protection - tension de déplacement

Message par mlb76 » jeu. 26 mars 2020 19:35

La mesure de la tension s'effectue entre le conducteur de neutre et une terre lointaine (10m)par rapport à un point de mise à la terre du neutre.

Répondre

Retourner vers « Les protections HT BT, les TC, comptage, les énergies : S, P, Q »