Alimentation compartiment BT cellule HTA

Les intensités de CC, le pouvoir de coupure, les protections…
Répondre
Avatar du membre
Emine
Passionné
Passionné
Messages : 142
Enregistré le : lun. 27 juil. 2015 10:47

Alimentation compartiment BT cellule HTA

Message par Emine » mar. 4 sept. 2018 12:23

Bonjour

Comment le compartiment BT des cellule HTA et la motorisations de l’appareillage MT sont alimentés , est ce que à partir de TGBT ?

Cordialment

Avatar du membre
djcormick
Assidu
Assidu
Messages : 57
Enregistré le : sam. 17 oct. 2015 21:22

Re: Alimentation compartiment BT cellule HTA

Message par djcormick » mar. 4 sept. 2018 22:15

Bonsoir
Oui en général (en amont BT)ou si c'est un poste commandé a distance (reconfigurateur) on utilise un chargeur autonome .

Avatar du membre
Mercure2
Passionné
Passionné
Messages : 184
Enregistré le : jeu. 4 avr. 2013 20:46

Re: Alimentation compartiment BT cellule HTA

Message par Mercure2 » mer. 5 sept. 2018 14:23

bonjour

Normalement la source d'alimentation électrique du chargeur .doit étre secouru , (groupe éléctrogéne) pour maintenir l'alimentation du chargeur.dans le cas ou la coupure de réseau secteur est prolongé, pour éviter la décharge complète des (batterie 24 V ou 48 V DC) , puisque leurs autonomie est toujours limitée) .

Cordialement
je m'interesse à l'échange de l'information,le retour d'éxpérience

Crl

Avatar du membre
Emine
Passionné
Passionné
Messages : 142
Enregistré le : lun. 27 juil. 2015 10:47

Re: Alimentation compartiment BT cellule HTA

Message par Emine » jeu. 6 sept. 2018 16:49

Bonjour

Merci djcormick , Mercure2

d"après ce que j'ai trouvé sur internet le compartiment BT est alimenté par UPS (ASI) et ce dernier est alimenté soit par le transformateur ou le groupe électrogène .

mais je cherche maintenant a déterminer la puissance de l'UPS à installer selon la consommation des cellule HTA/BT ?! , sur les catalogues de schneider SM6, ABB j'ai rien trouvé .

Cordialement.

Candela
Modérateur & Admin
Modérateur & Admin
Messages : 4107
Enregistré le : jeu. 4 sept. 2008 09:09
Localisation : Dijon (21000)

Re: Alimentation compartiment BT cellule HTA

Message par Candela » ven. 7 sept. 2018 09:57

Bonjour,
J'arrive un peu tard sur le sujet...
Quelques considérations générales:
Non, l'ASI (ce qu'on appelle généralement "onduleur") n'est pas le mode d'alimentation préférentiel. Pourquoi? Plusieurs raisons à cela:
-les relais fonctionnent en courant continu: si on les alimente en alternatif, cela ajoute un étage de conversion à l'alimentation => dégradation de la fiabilité
-les bobines fonctionnent mieux, consomment moins, chauffent moins en courant continu
- les batteries supportent très bien les pics de consommation (courants d'enclenchement, de démarrage) et n'ont pas à être surdimensionnées pour ce motif. C'est important notamment pour le courant de démarrage des moteurs.
-un onduleur est une machine bien plus complexe qu'un chargeur, et les circuits de sortie supportent mal les surcharges brèves et fortes. Lorsque l'on cherche la fiabilité, il n'est pas logique de transformer le courant continu en alternatif (onduleur), puis de le retransformer en continu (relais).

Ne pas oublier que le chargeur comme comme l'onduleur comporte une batterie. Celle-ci est souvent le point faible des chargeurs et des onduleurs de faible puissance; la raison est la mauvaise fiabilité due à la tension réduite (24 v souvent). Pour les chargeurs, un consensus s'est installé peu à peu pour l'utilisation du 48 v qui est un bon compromis coût/performance/fiabilité. C'est le choix actuel d'EdF pour ses postes.
Pour déterminer la puissance, il faut d'abord bien étudier ce que l'on alimente: le choix n'est pas aussi évident qu'il y paraît. Il est souvent préférable d'alimenter les petits consommateurs (relais, bobines) par une source dédiée, et les moteurs de réarmé par une autre source, qui n'a pas besoin d'être aussi proche (p.ex un réseau secouru, l'ASI des services généraux, etc). Bien entendu, lorsque les moteurs agissent directement sur les organes, ils doivent être alimentés par la source locale. Le but est d'éviter de perturber ce qui est "délicat" par ce qui est "rustique", c'est à dire les moteurs.
Donc, il y a deux considérations pour déterminer l'UPS ou l'atelier d'énergie: la puissance instantanée (qui ne pose réellement problème qu'avec un onduleur comme vu précédemment) et l'énergie disponible (capacité batterie).
Il faut donc envisager séparément les consommateurs permanents (bobines à manque, relais) et occasionnels (bobines à émission, moteurs) pour déterminer la capacité de batterie et, dans le cas de l'onduleur, sa puissance.
Ne pas oublier, par exemple, que lors de la (re)mise en service d'un poste avec n disjoncteurs, plusieurs moteurs, voire tous, démarreront simultanément.
Il n'y a donc pas UNE solution, mais un certain nombre à étudier au cas par cas selon les enjeux et objectifs.

Cordialement

Avatar du membre
Emine
Passionné
Passionné
Messages : 142
Enregistré le : lun. 27 juil. 2015 10:47

Re: Alimentation compartiment BT cellule HTA

Message par Emine » mer. 12 sept. 2018 13:27

Bonjour;

Merci beaucoup Candela

apparemment moi je sais même pas ce qu'il y a dans le compartiment BT :-D

d’après ce que j'ai trouvé sur les catalogues on doit alimenter :
- moteur de réarmé
- Bobine de déclenchement ( a émission et a manque de tension )
- Bobine d’enclenchement
- Contact auxiliaire
- Relais de protection
Est ce qui 'il y a d'autres chose à alimenter ?
Candela a écrit
Bien entendu, lorsque les moteurs agissent directement sur les organes, ils doivent être alimentés par la source locale
dans quel cas les moteurs agissent directement (indirectement) sur les organe ?

Pourquoi lorsque les moteurs agissent directement sur les organes, ils doivent être alimentés par la source locale ?

Une source local c'est notre UPS ?

sur internet j'arrive pas à trouver une grande chose sur le compartiment BT est- ce que quelqu'un peut m'aider à trouver des document clair et précis?

Cordialement.

Avatar du membre
Mercure2
Passionné
Passionné
Messages : 184
Enregistré le : jeu. 4 avr. 2013 20:46

Re: Alimentation compartiment BT cellule HTA

Message par Mercure2 » sam. 15 sept. 2018 12:40

Bonjour

En résume ce sont les éléments principal qui existe dans le système de protection ou les appareil de coupure ou fermeture à
distance ou local dans poste de transformation.
- moteur d'armement du disjoncteur pour tous types de disjoncteur (ABB;NEXAns ,schneider;Siemens ..
- Bobine de déclenchement ( a émission et a manque de tension )
-Signalisation lumineux ou Sonore (Avertisseur ).ou renvoi de signalisation vers une centrale.aujourd'hui il y a une evolution dans le domaine de controle et de commande par des antenes relie a des stations de supervision
- Contact auxiliaire
- Relais de protection ( dispose d'une pile pour le maintient du programme de configuration (exemple certain MICOM )
et souvent ce qui est trop embêtant qu'on perds l’historique des événement pour l'analyse Cause Effet )
un opérateur ne doit pas tenter de fermer un appareil en situation de déclenchement sans avoir au moins analyser la cause de déclenchement . Certainement ,il ya une méthode d'analyse à suivre. :-o
c'est le volet de traçabilité et 'historique des événements .
Oui Mr CANDELA à décrit dans son explication , la puissance de la source autonome qui doit couvrir la simultanéité de plusieurs moteurs a la fois ,en fonction du nombre de disjoncteur ,les alimentations de bobines de déclenchement à manque de tension,la signalisation ,les alimentations des relais de protections.

Merci
je m'interesse à l'échange de l'information,le retour d'éxpérience

Crl

Candela
Modérateur & Admin
Modérateur & Admin
Messages : 4107
Enregistré le : jeu. 4 sept. 2008 09:09
Localisation : Dijon (21000)

Re: Alimentation compartiment BT cellule HTA

Message par Candela » dim. 16 sept. 2018 00:34

bonsoir,
Emine a écrit :
mer. 12 sept. 2018 13:27

dans quel cas les moteurs agissent directement (indirectement) sur les organe ?

Pourquoi lorsque les moteurs agissent directement sur les organes, ils doivent être alimentés par la source locale ?

Une source local c'est notre UPS ?
Lorsqu'un organe a une action "de sécurité" ou " de sûreté" (ce n'est pas la même chose...), on doit rechercher la meilleure fiabilité.
Il faut pour cela réaliser les circuits les plus simples possible, en évitant au maximum de mettre en cascade des contacts, des redresseurs, convertiseurs etc.
Quand on n'a pas besoin d'une manoeuvre instantanée (cas par exemple des interrupteurs télécommandés du réseau HTA et des reconfigurations automatiques de boucles), on utilise des moteurs agissant directement sur des inter "tumbler", exactement comme une manoeuvre manuelle. Il faut alors une source d'énergie puissante avec une autonomie assez limitée. C'est le cas des coffrets ITI d'Enedis qui comportent un atelier d'énergie en 48 Vcc (pour les moteurs) et 24 Vcc (pour la radio et le module de commande), avec comme particularité que le 24 V est "prélevé" au point milieu. Le chargeur est prévu en conséquence pour maintenir une charge équilibrée.
Quand une manoeuvre instantanée est requise, on utilise des mécanismes à accrochage (manoeuvres par bobines) et des moteurs de réarmé. C'est dans ce cas (souvent des postes plus importants) que l'on va souvent dissocier l'alimentation de ces derniers: souvent en 230v fournis par une source autonome, un transfo de service auxiliaire voire par l'onduleur des services généraux. En effet les inters ont un mécanisme F-O et les disjoncteurs O-F-O, ce qui leur assure une autonomie suffisante pour la sécurité/sûreté.
Les onduleurs, je le répète, sont très peu utilisés pour ces fonctions.
Je vais voir si je trouve des schémas sous forme numérique dans mes archives.
Cordialement

Avatar du membre
Emine
Passionné
Passionné
Messages : 142
Enregistré le : lun. 27 juil. 2015 10:47

Re: Alimentation compartiment BT cellule HTA

Message par Emine » lun. 17 sept. 2018 10:45

Bonjour;

Merci beaucoup Mercure2 , Candela

Cordialement.

Répondre

Retourner vers « Les protections HT BT, les TC, comptage, les énergies : S, P, Q »