Tube LED en usine : le verdict !

Réalisation de petites installations ou extensions, les volumes de protection, normes, Consuel…
Répondre
Invité

Tube LED en usine : le verdict !

Message par Invité » lun. 27 juin 2011 15:58

Bonjour,

Nous venons d'installer notre 7ème gros site (+ de 1000 luminaires) en tube leds, et j'en profite donc pour faire part de notre retour d'expérience et des problématiques que nous avons rencontrées.

Dans le cadre de re-lamping :


Nous avons passé beaucoup plus de temps que prévu, sur le remplacement des tubes. Les vieux supports cassent facilement, certaines fixation étaient rouillée et nous avons du en changer certains.

Le schintage du ballast n'est pas toujours évident, les câbles sont parfois trop court.


Dans le cadre d'implantation nouvelle :

Notre fournisseur de tubes, nous à également fourni les supports associés sans ballast, l'installation à été super rapide. Nous avons passés quasiment 2 fois moins de temps que pour du re-lamping.


Schintage du ballast ou pas ?

l'un de nos clients souhaitait conserver ses ballasts, pour pouvoir faire marche arrière au cas ou il y aurait un soucis avec les tubes. Nous avons donc installer une rampe avec ballast et une rampe sans, puis pause de pinces ampèremétrique, pour suivi de conso. Et la, y a pas photo, avec les ballasts ont consommaient 15% de plus.

Moralité, pour un réel soucis de rentabilité et d’économie pour le client, il faut schinter le ballast

Choix du produit et du fabricant

90% des tubes que nous installons, sont des t8 en 1500mm.Nous avons implanté plusieurs produits en test pour choisir un fabriquant, certains tubes ont fondus au bout de 3 jours, d'autres étaient trop courts et ne tenaient pas dans les pinces, certains n'avaient aucunes normes (ou incomplètes) et /ou n'éclairaient pas.

Nous avons testé les produits dans les conditions suivantes :

- Chaleur (sous tôle en plein soleil, proximité de four..) à environs +60°
- Frigo à - 17°
- Poussière (silos..)
- Humidité (station de lavage...)
- Contrôle de consommation
- Rendu lumineux
-...

Notre choix s'est arrêté sur une gamme de produits intégrant la certification ILT, d'une durée de 70 000h, certifiée CE, ROHS et de classification IP54.


Moralité : il faut être extrêmement vigilant sur le choix du produit et du fabriquant, il y a de plus de plus de négociants sur ce marché et trop peu respectent les normes et rare sont ceux qui proposent des produits de qualité pour une implantation professionnel.

Conclusion :

Hormis les soucis liés aux supports, et une fois le bon produit trouvé, nous n'avons rencontrer aucuns soucis particuliers. Nous avons pas eu de tubes défectueux, ni de casse. Les clients sont super contents et nous ont ouverts d'autres portes pour de nouvelles implantations.

GAS
Modérateur & Admin
Modérateur & Admin
Messages : 2096
Enregistré le : mar. 25 mars 2008 10:45
Localisation : Roussillon

Re: Tube LED en usine : le verdict !

Message par GAS » lun. 27 juin 2011 16:16

Bonjour,
Merci celtibat pour ce compte rendu très intéressant de votre expérience qui viendra enrichir notre forum.
celtibat a écrit : il faut être extrêmement vigilant sur le choix du produit et du fabriquant, il y a de plus de plus de négociants sur ce marché et trop peu respectent les normes et rare sont ceux qui proposent des produits de qualité pour une implantation professionnel.
Je partage tout à fait votre point de vue sur ce sujet. ;-)
Cordialement
GAS

Avatar du membre
Didier62
Expert
Expert
Messages : 999
Enregistré le : mar. 5 mai 2009 13:27

Re: Tube LED en usine : le verdict !

Message par Didier62 » lun. 27 juin 2011 16:17

bonjour,
intéressant votre analyse !
celtibat a écrit :il faut schinter le ballast
oui mais dans le cas d'un appareil sous garantie ,comment fait on ?
Normalement,le fait d'intervenir ou modifier le cablage interne de l'appareil fait perdre la garantie constructeur ,non?

quelle était la longueur des tubes remplacés (60cm ;1,20m ; 1,50m) ?

@+

Invité

Re: Tube LED en usine : le verdict !

Message par Invité » mar. 28 juin 2011 09:53

Bonjour Didier,

Très bonne question, conçernant la modification des supports, nous utilisons des "wagos"pour juste schinter les fils, nous n'enlevons pas le ballast. Mais la tu me pose une colle, en fait il y a 3 cas de figure :

1- Les supports sont fournis par le client, et la tu me pose une colle.

2- Les supports sont fournis par nous, et la il faut que je pose la question à Rexel et à la coopérative.

3- Les supports sont fournis par notre fournisseur de tubes et là, pas de problème, puisqu'ils sont livrés sans ballast et sans starter.

Je me renseigne ce matin, et je te tient au courant :-) (sans jeu de mot).

Sinon conçernant ta question sur les types de tubes LED que nous avons installés, ce sont principalement des tubes de 1500mm, sauf dans les bureaux, ou la nous installons des tubes de 600 mm pour remplacer ceux des "caissettes".

Dans la gamme de notre fournisseur, il y a également un tube de 1200mm, mais nous n'avons pas eu de demande pour l'instant.

J'en profite pour aborder un point important : Sur le choix de vos tubes, n'oubliez pas de vérifier le "poids", et le fait qu'il corresponde bien au standard NF 62560 et au préconisation technique de votre support. Les tubes LED sont plus lourds que les tubes fluo compacts, et un tube qui tombe d'une dizaine de mètres, ca fait mal!! pour info un tube de 1500mm doit peser moins de 500 grammes.

La Norme NF 62560 est également très importante, en terme d'alimentation et de sécurisation lors de l'installation. En fait elle garantie une parfaite sécurisation de l'alimentation et évite le risque d'électrocution à l'installation. Cette norme à été mise en place pour les lampes traditionnelles, et ne sera rendu obligatoire qu'à la fin de l'année 2012 pour les lampes LED.

Et enfin, la classification IP, il est quand dommage de voir des distributeurs annoncer et venter la durée de vie de leur produit, avec un tube sans aucune étanchéité, qui risque de se ternir, ou d'avoir ses composants qui se détériorent à cause la poussière. On peut toujours dire que les supports sont étanches, mais l'on voit beaucoup d'endroits ou le cache n'est pas remonté, sois parce que les pattes sont cassées, ou que le cache s'est terni avec l'âge et ne laisse plus passer correctement la lumière.

Bonne journée

Candela
Modérateur & Admin
Modérateur & Admin
Messages : 3855
Enregistré le : jeu. 4 sept. 2008 09:09
Localisation : Dijon (21000)

Re: Tube LED en usine : le verdict !

Message par Candela » mar. 28 juin 2011 10:38

Bonjour,
A mon tour de vous remercier de votre contribution (sur un sujet que je suis de près) et vous féliciter pour la rigueur de votre démarche.
Effectivement, l'étanchéité est un point très important pour un produit destiné à durer plus de 50000 h, et qui sans cela a un flux d'air régulier en raison des cycles thermiques répétés.
Un point sur lequel vous n'apportez pas de précision : le flux lumineux, sachant que pour les tubes 1500 destinés aux magasins et aux usines il existe des modèles "HO" atteignant 115 lm/w, ce qui place la barre assez haut...

Petite précision sur l'orthographe : Shunter (vient de l'anglais Shunt)

Cordialement

Invité

Re: Tube LED en usine : le verdict !

Message par Invité » mar. 28 juin 2011 14:27

Bonjour Candela,

Effectivement vous avez raison,et c'est une partie très importante, en fait dans le domaine industriel, nous trouvons
2 types de tubes :

- Les 58 watts en T5 ou T8, 2100 lumens, souvent installés par 2, dans ce cas là, nous le remplaçons par un tube LED 20 watts de puissance lumineuse équivalente type NEO1500 classique. Pour vous donner une idée, dans la dernière usine, les luminaires se trouvaient à 7m80, au sol nous avons 430 lux, et dans les angles morts 380 lux.

- Et récemment nous sommes tombé sur une extension récente d'usine, avec une installation mono-tube (type Osram Lumilux 1449mm T5 Fluorescent 80W), dans ce cas, nous les avons remplacés par des NEO1500 HL, d'une puissance de 5700 lumens et de 40 watts (soit 142 lumens /watt).

Avatar du membre
Didier62
Expert
Expert
Messages : 999
Enregistré le : mar. 5 mai 2009 13:27

Re: Tube LED en usine : le verdict !

Message par Didier62 » mar. 28 juin 2011 16:30

bonjour,
sur les appareils existants,que faites vous des starters avec l'utilisation des tubes Leds?
on les laisse en place ?

@+

Invité

Re: Tube LED en usine : le verdict !

Message par Invité » mar. 28 juin 2011 19:06

Didier62 a écrit :bonjour,
sur les appareils existants,que faites vous des starters avec l'utilisation des tubes Leds?
on les laisse en place ?

@+
Bonjour Didier,

Non nous supprimons les starters, il n'y en plus besoin. Nous avons des adaptateurs qui viennent se mettre en lieu
et place du starter. Cela évite la manipulation des fils et c'est beaucoup plus rapide. Les adaptateurs sont livrés avec les tubes.

Cordialement,

Invité

Re: Tube LED en usine : le verdict !

Message par Invité » lun. 4 juil. 2011 21:41

Bonjour,

Nouveau sur ce forum ayant vu quelques topics repris sur Led-fr..

En ce qui concerne la modification et la garantie constructeur, le souci principal n'est pas la garantie, mais le respect de la norme...

En effet, les appareils équipé de tubes T8 ou T5 , quelle que soient leur puissance, ont été conçus pour cela et rien d'autre. Leur marquage CE est à cette condition.
Le fait de modifier l'appareil et d'enlever starter et ballasts pour y mettre un tube Led "enlève" ce marquage. En cas d'incendie, je vous laisse deviner la réponse de l'assureur.. De plus, l'opération de shunter ballasts et start vous donne le 230 directement aux culots..

On peut ensuite décider d'acquérir un appareil sans ballast, qui aurait été certifié par X... mais cela ne résout pas le problème du courant sur les culots.. Culot qui d'ailleurs sont conçus pour des tubes fluorescents.. Il n'existe à ma connaissance pas de fabricant de culots pour tubes Led.

D'un point de vue purement technique ensuite, les valeurs en Lm/tube annoncé me semble assez étranges, avec un tube 40 watts qui tournerait à 142lm/W..
Il faut savoir que la performence d'un tube Led varie énormément en fonction de 2 critères : la température de couleur réelle ET l'indice de rendu des couleurs.
140lm Watts = 6000/6500K ET IRC < 70... pas top pour une usine..
J'insiste sure la notion de température de couleur réelle, car les Leds intégrées dans des tubes doivent provenir du même Bin. Le fabriquant doit aussi fournir le certificat d'origne des bins... et jusqu'à ce jour, je n'ai jamais réussi à avoir ce certif..

Le tube Led à l'instant T, ne peut pas remplacer une installation en T5 bien pensée. Que ce soit sur le plan économique ( il existe des tubes T5 50 000 heures) ou sur le plan de la qualité d'éclairement.

En espérant avoir apporté des réponses..

Avatar du membre
Didier62
Expert
Expert
Messages : 999
Enregistré le : mar. 5 mai 2009 13:27

Re: Tube LED en usine : le verdict !

Message par Didier62 » mar. 5 juil. 2011 08:34

bonjour Persoluc et bienvenu sur Volta,

persoluc a écrit :En ce qui concerne la modification et la garantie constructeur, le souci principal n'est pas la garantie, mais le respect de la norme...
en cas de grave problème (incendie,électrocution....),j'aimerais connaitre l'avis de l'expert (ou du constructeur) concernant un appareil "modifié".....

persoluc a écrit :En effet, les appareils équipé de tubes T8 ou T5 , quelle que soient leur puissance, ont été conçus pour cela et rien d'autre. Leur marquage CE est à cette condition.
Le fait de modifier l'appareil et d'enlever starter et ballasts pour y mettre un tube Led "enlève" ce marquage. En cas d'incendie, je vous laisse deviner la réponse de l'assureur.. De plus, l'opération de shunter ballasts et start vous donne le 230 directement aux culots..

On peut ensuite décider d'acquérir un appareil sans ballast, qui aurait été certifié par X... mais cela ne résout pas le problème du courant sur les culots.. Culot qui d'ailleurs sont conçus pour des tubes fluorescents.. Il n'existe à ma connaissance pas de fabricant de culots pour tubes Led.
je vais poser une question naive mais avec des tubes fluorescents "classiques",la tension aux bornes des culots est de combien ?

@+

Répondre

Retourner vers « Réalisation d’installation bâtiment et tertiaire »