Les limites pour les interventions

Pourquoi et qui peut faire quoi !
pinss67
Modérateur & Admin
Modérateur & Admin
Messages : 713
Enregistré le : sam. 22 mars 2008 18:21
Localisation : Bas-Rhin
Contact :

Les limites pour les interventions

Message par pinss67 » jeu. 21 avr. 2011 20:26

Bonsoir les amis,

Question pour les personnes qui ont déjà eu le plaisir de découvrir la nouvelle norme NFC 18-510

Une intervention d'entretien et de dépannage est limitée au domaine TBT et BT, donc inférieur à 1000V, de plus, limitée à une intensité < ou égale à 63A en AC et 32A dc

La question est la suivante:
Quel titre donneriez vous pour les personnes qui dépanneraient des moteurs au-delà de 63A?

Merci à tout ceux qui se pencheront sur cette question

Salutations


Avatar du membre
Didier62
Expert
Expert
Messages : 1088
Enregistré le : mar. 5 mai 2009 13:27

Re: Les limites pour les interventions

Message par Didier62 » lun. 2 mai 2011 13:39

salut,
pinss67 a écrit :Quel titre donneriez vous pour les personnes qui dépanneraient des moteurs au-delà de 63A?

Merci à tout ceux qui se pencheront sur cette question
A part faire un cumul des habilitations BR+B2T,je ne vois pas trop [thinking]

pinss67
Modérateur & Admin
Modérateur & Admin
Messages : 713
Enregistré le : sam. 22 mars 2008 18:21
Localisation : Bas-Rhin
Contact :

Re: Les limites pour les interventions

Message par pinss67 » lun. 2 mai 2011 16:23

Bonjour,

Merci pour cette réponse Didier, mais le "T" m'embête énormément dans le sens où ça demande une formation complémentaire "TST" ce qui n'est pas forcément évident à gérer

Que vont faire tous les techniciens de maintenance? Faire une habilitation travaux sous tension?

Pas évident cette nouvelle réglementation

à suivre

Invité

Re: Les limites pour les interventions

Message par Invité » ven. 10 juin 2011 22:21

Bonjour,
De quelles types d'intervention s'agit-il sur ces moteurs? Resserrage sous tension, recherche de pannes, mesurage?
Pour moi pour les dépannages, il faudrait habilter ces personnes BE Mesurage, pour réaliser les mesures de recherche de panne et ensuite BC et B2, en considérant que toutes les opérations sur ces moteurs sont des travaux hors tension avec consignation au préalable et non des interventions de dépannage. Cette solution est beaucoup plus simple que l'habilitation TST et du point de vue sécurité, nettement plus efficace, d'autant que l'habilitation TST ne permet pas de réaliser des travaux hors tension. Il serait sans doute nécessaire de rédiger une instruction particulière de sécurité pour rappeler les conditions de sécurité à respecter (écran facial , gants isolants+sur-gants et vêtements coton) pour la partie mesurage. Pour la formation de préparation à l'habilitation, envoyez les en Guadeloupe, je réalise des formations sur toutes les Antilles, ils seront sans doute content de suivre une formation au soleil. :-)
A bientôt.
Laurent COULON (C.F.E.R.)

Répondre

Retourner vers « L’habilitation électrique »