Questionnement sur le photovoltaïque et les principes de retard a l allumage

Installation et maintenance des équipements écologiques (éoliennes, panneaux solaires ...)
Répondre
Avatar du membre
Poda
Arrivant
Arrivant
Messages : 1
Enregistré le : ven. 29 sept. 2017 22:26

Questionnement sur le photovoltaïque et les principes de retard a l allumage

Message par Poda » ven. 29 sept. 2017 22:46

Bonsoir, je viens vers vous suite à une idée saugrenue dont je reste sur la question, je n ai aucune connaissance en électricité, soyez indulgent,

Apparement l un des problèmes majeurs du pv est donc sa source qui alterne en production la journee et rien la nuit, creant donc un pic de production d electricite la journee devant etre utiliser ou stocker a des fins ulterieur ou renvoyer sur le reseau,

Ma question est la suivante, ne peut on pas avec les technologies actuelles , retarder ou aplanir ce pic d intensité afin non pas de le stocker mais d arriver à une intensité moindre mais decallee ( un peu comme un principe de retard a l allumage d une ampoule),afin que l énergie soit disponible jusqu a la nouvelle phase de jour avec peut être un excès de la veille,

Des avis pour m éclairer?

Candela
Modérateur & Admin
Modérateur & Admin
Messages : 4118
Enregistré le : jeu. 4 sept. 2008 09:09
Localisation : Dijon (21000)

Re: Questionnement sur le photovoltaïque et les principes de retard a l allumage

Message par Candela » dim. 1 oct. 2017 19:48

Bonjour,
La seule solution viable actuellement est de stocker cette énergie dans des batteries. Son coût très élevé (installation et maintenance) doit la faire réserver aux installations ne pouvant disposer d'une autre source "abordable": par exemple les sites isolés, les voiliers, éventuellement les camping cars. Et encore, il faut toujours dans ce cas évaluer l'intérêt par rapport à une source autonome: groupe électrogène, pile à combustible. Il se pedut que les progrès techniques apportent des solutions dans les années à venir.
Pour les sites disposant du réseau de distribution, il y a deux solutions "raisonnables":
-pour les petites puissances (jusque vers 1 kW et durées relativement courtes: autoconsommation et cession gratuite du surplus au fournisseur
-pour les puissances plus importantes: comptages consommation et production séparés en profitant du prix de rachat garanti très favorable (pas sûr que cela le reste longtemps pour les installations nouvelles....). On revend tout ce qu'on produit et on achète ce dont on a besoin.
Cordialement

Répondre

Retourner vers « Les énergies renouvelables »