excitation d'une génératrice quelconque

Vos problèmes concernant les mesures, les pannes des moteurs et alternateurs en général.
Avatar du membre
vanvan
Arrivant
Arrivant
Messages : 2
Enregistré le : sam. 27 sept. 2014 09:15

excitation d'une génératrice quelconque

Message par vanvan » dim. 28 sept. 2014 00:09

Bonjour,
je possède un chariot élévateur hybride : le moteur diesel entraine une génératrice qui à son tour va alimenter le moteur électrique servant à la propulsion.
La carte électronique qui gère l'excitation de la génératrice ne marchant plus (à priori), j'aurais aimé savoir quel signal doit être envoyé sur l'excitation pour faire fonctionner la génératrice. On est en 24V.
J'ai la plaque du moteur : http://www.chaudron-nautique.fr/DSC_0365.JPG, mais je n'arrive pas à en déduire comment je peux tester si la génératrice marche ou non. L'idée étant ensuite de trouver un moyen simple pour commander la génératrice et le moteur (le système actuel étant une usine à gaz fragile et chère).
Si quelqu'un pouvait me donner quelque conseils ça m'aiderait beaucoup.
Cordialement,
Mathieu

Candela
Modérateur & Admin
Modérateur & Admin
Messages : 3852
Enregistré le : jeu. 4 sept. 2008 09:09
Localisation : Dijon (21000)

Re: excitation d'une génératrice quelconque

Message par Candela » dim. 28 sept. 2014 09:56

Bonjour,
La plaque n'est pas très..bavarde, mais on va supposer qu'il s'agir d'une génératrice à courant continu.
Pour tester son fonctionnement, rien de mieux que de la déconnecter et de vérifier, sur chaque enroulement, l'isolement (défaut) et la continuité (fil coupé).

Quand à remplacer le système de régulation, c'est galère, et à haut risque.
En effet il s'agit d'adapter en permanence le régime du moteur thermique, et l'excitation de la génératrice afin de régler l'effort moteur tout en limitant l'intensité (qui, elle, dépend de la tension et de la vitesse)*.
C'est ce que fait votre carte de régulation, et c'est effectivement assez complexe puisque l'on doit réguler deux machines en fonction à la fois de l'effort désiré sur la troisième et des limites de celle-ci.
En gros, la tension d'excitation doit être proportionnelle à la pression sur l'accélérateur, mais limitée en fonction de l'intensité maxi du moteur. Et aussi de façon à éviter que le moteur cale...
Une solution serait le système adopté sur les locomotives Diesel-électriques des années 50 ; avoir un certain nombre de "crans de fonctionnement", chacun associant une vitesse de rotation moteur thermique à un "cran d'excitation" de la génératrice et in fine à à une courbe effort/vitesse. Cela équivaut à une boîte de vitesses, chaque cran correspondant à un niveau de puissance (et non à un niveau de démultiplication comme avec une boîte mécanique).

Sur une locomotive il y a une grande inertie, les phénomènes sont lents et un homme peut surveiller le facteur qui n'est pas contrôlé par ce système: l'intensité au moteur (électrique, bien sûr). Et ce fonctionnement ne déroutait pas les conducteurs qui retrouvaient une caractéristique des machines électriques à rhéostat.

Ce fonctionnement est évidemment impossible sur un chariot dont les mouvements sont rapides. En voulant automatiser tout cela, vous aller dépenser beaucoup d'énergie (de temps, d'argent..) pour recréer une pâle copie "mécanique" de votre système électronique. Après beaucoup de tâtonnements, (et en supposant que vous ayez les compétences voulues) vous aurez un système (peut-être) plus fiable, mais moins sûr et bien moins pratique.
N'oublions pas non plus qu'il s'agit d'un engin de levage et que la "directive machines" vous oblige à faire contrôler et valider toute modification par un organisme de contrôle agréé. Croyez-moi: ils seront très "sourcilleux" avant de valider un matériel "bricolé".

Cordialement

*il s'agit d'une variante du système "Ward-Léonard", mais dans celui-ci la vitesse de la machine "mère" est fixe et elle n'a pas besoin de régulation (ou elle s'auto-régule). Un simple rhéostat d'excitation suffit mais l'homme doit surveiller l'intensité du moteur.

Avatar du membre
vanvan
Arrivant
Arrivant
Messages : 2
Enregistré le : sam. 27 sept. 2014 09:15

Re: excitation d'une génératrice quelconque

Message par vanvan » dim. 28 sept. 2014 16:28

Merci beaucoup.

Je pensais remplacer la commande électrique actuelle du moteur diesel par une commande mécanique en considérant que rien qu'à l'oreille, on sait quand le moteur peine et qu'il faut accélérer.

Par contre, j'étais parti de l'idée d'envoyer une excitation "max" sur la génératrice pour avoir sa puissance max disponible en fonction du régime du moteur diesel et ensuite jouer avec l'excitation du moteur électrique pour le sens de marche, l'arrêt, la vitesse etc. avec une électronique assez basique.
Par contre, je ne pensais pas au fait qu'il faudrait surveiller en permanence les différents courants.

Je suis artisan et je travail seul pour l'instant, ce chariot me servant assez régulièrement mais peu de temps à chaque fois, je ne me soucie pas trop des contrôles pour l'instant, et un fonctionnement même moins souple qu'actuellement ne m'aurait pas gêné d'autant plus que la partie hydraulique pour le levage marche parfaitement.(en attendant d'avoir la trésorerie pour racheter un chariot).
Du coup j'aurais pu envisager d'avoir 2 vitesses seulement (une très lente et une lente) mais si cela passe par des heures de tâtonnement (autre que faire varier une résistance ou une capacité) ça ne vaut pas le coup (surtout que j'ai oublié les 3/4 de ce que j'avais appris sur les génératrices à l'école).
Merci encore.

Candela
Modérateur & Admin
Modérateur & Admin
Messages : 3852
Enregistré le : jeu. 4 sept. 2008 09:09
Localisation : Dijon (21000)

Re: excitation d'une génératrice quelconque

Message par Candela » lun. 29 sept. 2014 23:38

Bonsoir,
Beaucoup de schémas sont possibles avec l'électronique, ses multiples possibilités et sa vitesse de réaction.
En manuel, il est difficile sinon impossible de gérer plusieurs facteurs variables en même temps.
Je pense donc qu'il faut se rapprocher le plus possible du schéma "Ward-Léonard", en se souvenant toutefois qu'il est fait à la base pour utiliser la merveilleuse machine qu'est le moteur électrique, y compris ses défauts:
-moteur tournant à vitesse constante (synchrone) ou presque constante (asynchrone) en régime établi
-génératrice à excitation séparée commandée par un rhéostat +V-0- -V (donc 0-24 v avec inversion de sens), tournant à la vitesse du moteur
-moteur série couplé en permanence à la génératrice
Dans ce système la seule manoeuvre à faire est celle du rhéostat, en surveillant toujours (si c'est manuel) l'intensité au moteur série.
Avec un groupe le mieux est d'essayer de reproduire ce fonctionnement, car pour un homme il sera difficile de conjuguer les deux.
Le problème est ; comment agit la commande électrique du régulateur? Si c'est un simple +/- vite il agit comme un accélérateur et le système sera très difficile à gérer car très instable. L'action électrique ou mécanique règle le couple, pas la puissance.
S'il donne une consigne de vitesse, c'est différent: comme pour un groupe électrogène pour chaque valeur de consigne la vitesse est régulée et la puissance s'adapte avec pour limite la valeur maxi de chaque régime. Dans ce cas il y a une série de vitesses fixes et la commande agit sur la puissance disponible, le régulateur agissant pour maintenir une vitesse constante.
Il faudrait donc regarder comment agit la tension de commande....
Sans cette régulation de vitesse, je crains que le fonctionnement soit difficile à maîtriser. Mais avec deux vitesses cela peut être tenté : deux tensions d'excitation, chacune définissant un régime maxi du moteur de traction.

Cordialement

Avatar du membre
BATMAN1
Nouveau
Nouveau
Messages : 5
Enregistré le : lun. 18 sept. 2017 09:53

Re: excitation d'une génératrice quelconque

Message par BATMAN1 » lun. 18 sept. 2017 20:19

Bonjour CANDELA j'ai une génératrice 220 triphasée à redémarrer est que vous auriez des schémas de régulations manuelles ou automatiques à me produire.
Cordialement Philippe

Candela
Modérateur & Admin
Modérateur & Admin
Messages : 3852
Enregistré le : jeu. 4 sept. 2008 09:09
Localisation : Dijon (21000)

Re: excitation d'une génératrice quelconque

Message par Candela » mar. 19 sept. 2017 16:44

Bonjour,
BATMAN1 a écrit :
lun. 18 sept. 2017 20:19
j'ai une génératrice 220 triphasée à redémarrer est que vous auriez des schémas de régulations manuelles ou automatiques à me produire.
J'ai bien quelques connaissances en électrotechnique, mais je ne suis pas médium. Donc si vous ne m'indiquez pas les caractéristiques de la machine (type d'excitation, tension, usage de la machine) ou une photo de la plaque indiquant ces caractéristiques, ça va être difficile de vous aider.

Un système manuel ne constitue en aucun cas une régulation.
Une régulation "bricolée" peut à la rigueur s'envisager sur une machine à bagues et balais; sur une machine brushless il vaut mieux à mon sens tenter d'adapter un régulateur qui soit à peu près compatible, quitte à faire une "récup".

Cordialement

Avatar du membre
Labobine
Equipe Volta-Electricite
Equipe Volta-Electricite
Messages : 2826
Enregistré le : mer. 30 avr. 2008 22:57
Localisation : 12000 RODEZ

Re: excitation d'une génératrice quelconque

Message par Labobine » mar. 19 sept. 2017 18:59

Bonjour,
Pour enfoncer le clou j'ajoute que chaque marque et je dirais même plus chaque modèle, à son propre système d'excitation (tension et couplages), car il n'y a rien de standard.
Une photo de l'engin serait la bienvenue et permettrait peut être d'en deviner la marque et peut être aussi d'en déterminer le mode d'excitation;
Mais je me méfie quand même de ce matériel récupéré avec des pièces essentielles manquantes ce qui signifie à 90% bien souvent que l'ancien propriétaire a bricolé et abandonné faute de ne pas avoir trouvé à remplacer les pièces défectueuses.
Amicalement.
Labobine
Une question bien formulée apporte une réponse bien précisée

Avatar du membre
BATMAN1
Nouveau
Nouveau
Messages : 5
Enregistré le : lun. 18 sept. 2017 09:53

Comment réaliser une excitation d'une génératrice 220 Tri Rotor Bobiné?

Message par BATMAN1 » sam. 23 sept. 2017 21:46

Image

Bonsoir à vous tous, je vous remercie de vous intéresser à mon problème.
Je mets une photo de la machine en question.
Est ce quelqu'un a de la documentation, des schémas pour réaliser une excitation pour ce genre de machine?
Merci par avance.
Philippe.

Avatar du membre
BATMAN1
Nouveau
Nouveau
Messages : 5
Enregistré le : lun. 18 sept. 2017 09:53

Re: excitation d'une génératrice quelconque

Message par BATMAN1 » mer. 27 sept. 2017 09:23

Candela a écrit :
mar. 19 sept. 2017 16:44
Bonjour,
BATMAN1 a écrit :
lun. 18 sept. 2017 20:19
j'ai une génératrice 220 triphasée à redémarrer est que vous auriez des schémas de régulations manuelles ou automatiques à me produire.
J'ai bien quelques connaissances en électrotechnique, mais je ne suis pas médium. Donc si vous ne m'indiquez pas les caractéristiques de la machine (type d'excitation, tension, usage de la machine) ou une photo de la plaque indiquant ces caractéristiques, ça va être difficile de vous aider.

Un système manuel ne constitue en aucun cas une régulation.
Une régulation "bricolée" peut à la rigueur s'envisager sur une machine à bagues et balais; sur une machine brushless il vaut mieux à mon sens tenter d'adapter un régulateur qui soit à peu près compatible, quitte à faire une "récup".

Cordialement
Merci de votre réponse Candéla, j'ai mis un photo de la machine et effectivement elle est équipée de bagues et balais. Je voudrais donc bricoler une
excitation pour la redémarrer.
Cordialement et merci de votre attention.

Avatar du membre
BATMAN1
Nouveau
Nouveau
Messages : 5
Enregistré le : lun. 18 sept. 2017 09:53

Re: excitation d'une génératrice quelconque

Message par BATMAN1 » mer. 27 sept. 2017 09:26

Labobine a écrit :
mar. 19 sept. 2017 18:59
Bonjour,
Pour enfoncer le clou j'ajoute que chaque marque et je dirais même plus chaque modèle, à son propre système d'excitation (tension et couplages), car il n'y a rien de standard.
Une photo de l'engin serait la bienvenue et permettrait peut être d'en deviner la marque et peut être aussi d'en déterminer le mode d'excitation;
Mais je me méfie quand même de ce matériel récupéré avec des pièces essentielles manquantes ce qui signifie à 90% bien souvent que l'ancien propriétaire a bricolé et abandonné faute de ne pas avoir trouvé à remplacer les pièces défectueuses.
Bonjour Mr, j'ai réussi à mettre une photo de la machine pour tenter de l'identifier en l'absence de plaque signalétique.
Est ce que ça vous parle, il s'agit de matériel très ancien mais cependant en bon état.
Merci de votre attention.
Cordialement.

Répondre

Retourner vers « Machines tournantes : moteurs, alternateurs... »