habilitation électrique

Pourquoi et qui peut faire quoi !
pinss67
Modérateur & Admin
Modérateur & Admin
Messages : 713
Enregistré le : sam. 22 mars 2008 18:21
Localisation : Bas-Rhin
Contact :

habilitation électrique

Message par pinss67 » mar. 7 févr. 2012 22:49

Bonjour,

Questions aux experts de l'habilitation électrique

La nouvelle norme NFC 18-510 a vu le jour en Janvier 2012, (l'ancienne me manque déjà :-D )

J'ai lu et relu les différents chapitres, mais je ne retrouve pas d'explication claire concernant le chargé de travaux

C'est pourquoi j'aimerai connaître les avis de plusieurs membres

Quelle est la différence entre un travail et une intervention? Comment peut-on clairement distinguer les deux?
Ils parlent un moment d'intervention planifiée, passage qui me met dans un flou.....


Merci pour les futures réponses

Salutations

Avatar du membre
fab
Expert
Expert
Messages : 685
Enregistré le : jeu. 7 août 2008 23:54

Re: habilitation électrique

Message par fab » mar. 7 févr. 2012 23:46

salut

je n'ai pas ( encore ) lu cette NF C 18 510...

par contre, a mon sens, une intervention inclue plusieurs travaux ... certains pouvant être hors tension et d'autres sous tension ...

Invité

Re: habilitation électrique

Message par Invité » mar. 31 juil. 2012 17:28

Salut. Pour répondre à ta question:
TRAVAUX: toutes opérations dont le but est: de réaliser, de modifier, d'entretenir ou de réparer un ouvrage électrique. Ils font l'objet d'une étude préalable générale ou, au coup par coup, définissant la succession
des opérations et les consignes de sécurité.
1) TRAVAUX D’ORDRE ELECTRIQUE: concernent, pour un ouvrage, les parties actives, leurs isolants, la continuité des masses et autres parties conductrices des matériels électriques ainsi que le conducteur de protection.
2) TRAVAUX D’ORDRE NON ELECTRIQUE: ne requièrent pas de formation en électricité (maçonnerie, peinture, nettoyage, ...) ou concernent d'autres parties d'ouvrages électriques non liés directement à la sécurité électrique (gaines, ...).

INTERVENTIONS: opérations de courte durée et n'intéressant qu'une faible étendu de l'ouvrage, réalisées sur une installation ou un équipement, faisant l'objet d'une analyse sur place et limitées aux domaines très basse tension (TBT) et basse tension (BT). Plus particulièrement, une intervention de dépannage a pour but de remédier rapidement à un défaut susceptible de nuire: à la sécurité des personnes, à la conservation des biens, au bon fonctionnement d'un équipement ou d'une installation vitale. On distingue des: interventions de dépannage, interventions de connexion avec présence de tension (domaine BTA), interventions particulières de remplacement (fusibles, lampes, ...).

Cordialement.

pinss67
Modérateur & Admin
Modérateur & Admin
Messages : 713
Enregistré le : sam. 22 mars 2008 18:21
Localisation : Bas-Rhin
Contact :

Re: habilitation électrique

Message par pinss67 » mer. 1 août 2012 11:49

Bonjour Bruno,

Les réponses citées sont tirées de l'ancienne norme, par contre je n'ai pas retrouvé de manière explicite ces mêmes définitions dans la nouvelle norme NCF 18-510, d'où mes interrogations

Cordialement

Candela
Modérateur & Admin
Modérateur & Admin
Messages : 3877
Enregistré le : jeu. 4 sept. 2008 09:09
Localisation : Dijon (21000)

Re: habilitation électrique

Message par Candela » jeu. 2 août 2012 16:01

Bonjour,
Il me semble que les interventions BT sont clairement définies dans la chapitre 10:
10.1 CRITERES d'une intervention BT
Une INTERVENTION BT est une OPERATION D'ORDRE ELECTRIQUE simple du domaine BT ou TBT, de courte durée, effectuée sur un MATERIEL électrique ou sur une partie de faible étendue d'une INSTALLATION ou encore sur les annexes des OUVRAGES de transport ou de distribution d'énergie.


Suivent selon différents types d'interventions des critères très précis concernant le courant assigné des dispositifs de protection, la tension d"alimentation et la section des conducteurs.

Il est vrai que la nouvelle mouture ne donne plus d'exemples d'interventions, mais donne des limites générales qui me paraissent plus précises.

Cordialement

Avatar du membre
joel33140
Assidu
Assidu
Messages : 30
Enregistré le : sam. 3 oct. 2009 16:43
Localisation : 33140

Re: habilitation électrique

Message par joel33140 » jeu. 2 août 2012 21:05

Bonjour
la réponse à la question était défini dans le decret 1456 du 14 11 1988 qui lui n'a pas été abrogé
La NF 18510 Complémente et compléte l'ancien decret .
Les réponses sont justes il faut cependant bien noté la recommendation qui impose un prérequis aux personnels dédiés aux taches électriques, et plus la méme hierachie que la précedente
Les chargé de chantier chargé de travaux et chargés d'opérations spécifiques étant de méme statut ( personnels reconnus comme qualifiées et compétent à la prise de décision ( C'est aussi dans le code du travail.)
Interventions. manoeuvres. travaux Hors tension, travaux sous tension tout y est bien défini.
Cordialement

GAS
Modérateur & Admin
Modérateur & Admin
Messages : 2096
Enregistré le : mar. 25 mars 2008 10:45
Localisation : Roussillon

Re: habilitation électrique

Message par GAS » ven. 3 août 2012 08:32

Bonjour,
joel33140 a écrit :la réponse à la question était défini dans le décret 1456 du 14 11 1988 qui lui n'a pas été abrogé
C'est précisément les Articles 48 à 51 de ce Décret qui évoquent la surveillance et l'exécution des travaux.
La NF C 18-510 fait également référence à l'Art. 4 du Décret n° 82-167 du 16 février 1982 relatif aux ouvrages de distribution d’énergie électrique.
Cordialement
GAS

Invité

Re: habilitation électrique

Message par Invité » sam. 18 août 2012 07:36

Hello !

Le vieux décret de 88 n'a certes pas été abrogé car durant de longues années il restera le référentiel réglementaire technique des installations qui sont nées sous son régime. MAIS par contre ses dispositions visant le personnel lors des opérations électriques sont caduques ! Maintenant ce sont les dispositions du code du travail pour "l'habilitation électrique du personnel" qu'il faut appliquer. Sinon il n'y aurait tout simplement toujours pas d'obligation "d'habiliter" le personnel en question... Or c'est bel et bien la grande nouveauté du code du code du travail en matière d'opération électrique que d'avoir légitimé et rendu obligatoire l'habilitation électrique des intervenants en s'inspirant de la toute neuve NF C18-510.

Revenant à la question de Pinss67 qui cherche à distinguer le chargé de travaux du chargé d'intervention, en distinguant travaux et interventions :

Un chargé de travaux (def 3.1.12 de NF C18-510) c'est une personne "chargée d’assurer la direction effective des TRAVAUX d’ORDRE ELECTRIQUE ou d’ORDRE NON ELECTRIQUE". Les opérations d'ordre électrique sont celles concernant les PARTIES ACTIVES, leurs isolants, la continuité des masses et autres parties conductrices des MATERIELS (les circuits magnétiques, etc.) ainsi que les conducteurs de protection (def 3.4.3). Les autres sont d'ordre non électrique (cf 3.4.9). Tandis qu'un chargé d’intervention est une personne "chargée d’assurer la réalisation des INTERVENTIONS BT en Basse Tension (def 3.1.13).

Les interventions BT (il n'y en a pas en HT) ne sont qu'une des diverses opérations d'ordre électrique possibles (def 3.4.4) et qui font l'objet de différents chapitres de la norme. Le chapitre 10 traite spécifiquement des interventions BT qu'il définit précisément (cf 10.1) comme des "OPERATIONS d’ORDRE ELECTRIQUE simples du domaine BT ou TBT, de courte durée, effectuée sur un MATERIEL électrique ou sur une partie de faible étendue d’une INSTALLATION ou encore sur les annexes des OUVRAGES de transport ou de distribution d’énergie" (sinon ce sont des TRAVAUX / prescriptions articles 7, 8 ou 9 ou des OPERATIONS SPECIFIQUES / prescriptions article 11).

Les interventions BT sont divisées et précisées en interventions BT "générales" ou "élémentaires" (cf 10.1.1 et 10.1.2), mais je vais arrêter là mes citations car le message va être vraiment trop long. Toutefois cette différence entre interventions générales ou élémentaires justifie les nouvelles habilitations BS se distinguant des habilitations BR...

On voit donc bien ce que sont les intervenions BT qu'on peut confier aux chargés d'interventions BR ou BS par opposition aux opérations (travaux) bien plus variées que peuvent assurer les chargés de travaux mais que je te laisse approfondir dans NF C18-510. Qu'en penses-tu Pinss67 ?

Mais il faut abandonner les vieux référentiels de 88 et passer maintenant au nouvelles exigences codifées et leur accessoire la jeune norme NF C18-510. Bye.

pinss67
Modérateur & Admin
Modérateur & Admin
Messages : 713
Enregistré le : sam. 22 mars 2008 18:21
Localisation : Bas-Rhin
Contact :

Re: habilitation électrique

Message par pinss67 » dim. 19 août 2012 10:18

Hello Bill,

Tout d'abord merci pour ton intervention, les multiples réponses données aux différents sujets montrent que tu es bien intéressé par le sujet

Revenons au problème,
Supposons on a un travail qui est le suivant, remplacement d'un disjoncteur général 63A Ac en BT, le souci c'est qu'il n'y a plus de disjoncteur IDENTIQUE en stock, donc pour moi ça devient une MODIFICATION (justifiée par le fait qu'une sélectivité, ou une coordination en place pourrait compromettre) ,qui était pour moi anciennement confiée à un chargé de travaux. Aujourd'hui ne retrouvant plus ce terme "modification" pour le chargé de travaux (qui était clairement spécifié dans l'UTE 18-510 ancienne édition) j'ai un petit doute, pourrait-on le confier à un BR qui d'après sa définition serait bon !

La nouvelle norme à du bon, mais l'ayant lue et relue j'ai plusieurs interrogations....

Salutations

Invité

Re: habilitation électrique

Message par Invité » dim. 19 août 2012 11:17

Hello !

Conformément à un axe renforcé dans la norme NF C18-510 il s'agira déjà de faire l'analyse préalable des risques / réalité de l'installation en question dans laquelle on se propose de remplacer ce disjoncteur... alors attention aux réponses généralisée qui pourraient introduire des erreurs dans certains cas particuliers.

Néanmoins la partie d'installation en question rentre-elle dans les clous des caractéristiques techniques limites autorisées pour les "interventions BT générales" (cf § 10.1 et § 10.1.1 de NF C18-510) ? Je crains que non ici, ne serait-ce que pour la raison que ce disjoncteur BT de 63A alternatif n'est pas lui-même "protégé contre les courts-circuits par un dispositif de protection de courant assigné inférieur ou égal à 63 A, en courant alternatif" ?

Donc "l'intervention" d'un BR pour remplacer ce disjoncteur 63A est exclue et on devra fonctionner en mode "travaux" confié à un B2(V) seul ou avec B1... Par contre un BR peut "intervenir" sur tout ce qui se trouve en aval de ce disjoncteur pour peu que les autres conditions § 10.1 et § 10.1.1 sont remplies.

Qu'en penses-tu ? A+

Répondre

Retourner vers « L’habilitation électrique »