habilitation électrique

Pourquoi et qui peut faire quoi !
Avatar du membre
fab1338
Arrivant
Arrivant
Messages : 1
Enregistré le : mar. 1 juil. 2008 08:51

habilitation électrique

Message par fab1338 » mar. 1 juil. 2008 09:02

Etant formateur en risques électriques depuis peu, plusieurs questions se pose à moi :

Question 1

Devant une manœuvre d'urgence, un salarier non habilité peut-il rentrer dans un local d'accès réservé aux électriciens pour une coupure d'urgence afin de réaliser la protection ( ex : devant une personne en train de s'électriser) en basse et haute tension?

Question 2

Selon le recueil UTE C 18-510 (et la brochure ED 998 INRS), la formation "préparation à l'habilitation H0B0" comprend une partie "notion de gestes de premiers secours".
Cela comprend t'il l'apprentissage de la réanimation cardio-pulmonaire, de la PLS, brulure électrique.... (étant moniteur premiers secours) ?

Question 3

Pour prétendre être habilité B1, le stagiaire doit être électricien. Qu'elle sont les diplômes et qualification qui confère aux stagiaires la qualité d'électricien (ex: CAP électrotechnique, BEP électrotechnique.....) ? Doit-il être embauché en tant que telle ?

Merci d'avance pour vos réponse,

Fab

Avatar du membre
Blade3655
Passionné
Passionné
Messages : 277
Enregistré le : jeu. 17 avr. 2008 20:03
Localisation : Bouches-du-rhône / Ain

Re: habilitation électrique

Message par Blade3655 » mar. 1 juil. 2008 21:54

Pour avis personnel uniquement:

Sur la question 1 je pense qu'une personne doît être au minimum habilité B0 pour approcher une installation/local électrique car comme vous le dites une personne non former à beaucoup de chance de s'electriser à son tour lors de la tentative de sauvetage. Cependant une personne ne comprenant rien du tout, n'ayant recu aucune formation, qui serait présente sur les lieux et qui n'agirait pas risquerait peut être d'etre accusé de non-assistance à personne en danger. (est ce que cette notion est valable si l'assistance à la personne met votre propre vie en péril c'est à vérifier)

Sur la question 2 je passe =)

Sur la question 3, théoriquement le CAP électrotechnique devrait suffir, l'embauche n'ayant rien à voir. (personnellement j'ai été habilité à l'ecole à l'origine) L'habilitation n'étant en rien une reconnaissance professionnelle mais juste un dégagement de responsabilité de votre employeur =)
L'erreur: le moyen le plus rapide d'apprendre !

Max78
Modérateur & Admin
Modérateur & Admin
Messages : 2312
Enregistré le : mer. 19 mars 2008 00:36
Localisation : Île de France

Re: habilitation électrique

Message par Max78 » mar. 1 juil. 2008 22:22

Bonsoir,

J'ai un avis un peu divergant de blade, je vais vous repondre selon comme je pense mais toujours rien d'officiel:

Pour la question 3, je dirais pas de diplome recquis. Je connais des personnes qui n'ont pas de diplome mais 20 ans dans la profession et s'en sortent mieux que certains diplomés .. Alors, je dirais, que les personnes n'ayant pas de diplomes peuvent être habilités si toute fois elles ont un minimum de connaissance dans le domaine.

Pour la question 2, personnnellement, lorsque je suis allé passer les habilitations, on m'a enseigné les gestes de premiers secours face à un electrisé, la position laterale de securité ainsi que les gestes à tenir en cas de brulure. Apres vous dire si c'est obligatoire ou pas, je l'ignore.

Sur la question 1, je partage l'avis de blade, je sais pas. Je suis partagé.

Cordialement,
Max
"L'ignorance entraine la dépendance, c'est pourquoi ma banquière adore la culture .." Max78

Avatar du membre
maxime61
Arrivant
Arrivant
Messages : 4
Enregistré le : mar. 1 juil. 2008 22:47
Localisation : NORMANDIE L'ORNE

Re: habilitation électrique

Message par maxime61 » mar. 1 juil. 2008 23:16

Je suis actuellement B0VT et B1VT et en aucun on m'a appris les gestes de premiers secours lors du passage de ces habilitations :-o
En recherche d'un maitre de stage pour un CAP
J'ai le niveau BEP électrotechnique

Avatar du membre
Im2fast4U
Assidu
Assidu
Messages : 55
Enregistré le : mar. 20 mai 2008 23:38
Localisation : Haute Normandie

Re: habilitation électrique

Message par Im2fast4U » mer. 2 juil. 2008 21:29

Bonsoir,

belle maman a passé son habilitation H0-B0 (elle est aide-soignante) et dans le cadre du H0 elle a appris les gestes de premiers secours (déjà connus pour elle évidemment...) qui sont décrits sur la pancarte de soins aux électrisés présente sur la porte des postes HT... rien de plus...
Je suis contre la guerre, contre la maladie, contre les méchants, pour les gentils, et des fois je suis d'accord avec ma femme

Avatar du membre
fab
Expert
Expert
Messages : 685
Enregistré le : jeu. 7 août 2008 23:54

Re: habilitation électrique

Message par fab » ven. 8 août 2008 00:11

bonsoir
je suis personnelement b2 , b2t , h2 , h2v , hc bc et a se qu'il me semble :
*personne n'a l'obligation de mettre sa vie en danger meme pour en sauver une autre ( 1 sauveur mort ne sauve personne)
quelqu'1 qui a les connaisance mais pas l'habilitation peu ouvrir 1 appareil pour sauver quelqu'un en bt ou ht quelqu1 qui est habilite a l' obligation de faire quelque chose qui ne mette pas sa vie en danger

*je suis personnellement titulaire de l'afps mais c'est obligatoire dans la societe ou je travail pour travailler sous tension je ne sais pas si c'est dans l'ute c18-510

*1 b1 peu realiser des travaux d'ordre electrique hors tension cela implique que son employeur et lui reconnaissent avoir recu une formation d'eletricien . seul l'employeur peu habiliter quelqu1 ( et pas l'ecole ) . j'ai 1 ami meca (moteur a explosion) qui est b1 pour travailler sur des groupes electrogene il n'est pas electricien mais a recu une petite formationet son habilitation est bourre de restriction

Max78
Modérateur & Admin
Modérateur & Admin
Messages : 2312
Enregistré le : mer. 19 mars 2008 00:36
Localisation : Île de France

Re: habilitation électrique

Message par Max78 » ven. 8 août 2008 19:33

Bonsoir,

C'est vrai qu'il a pas mal de point de vue pour une même situation :shock: Le probleme, je trouve, c'est que ce n'est pas assez clair au niveau des habilitations ce qui peut amener à plusieurs interpretations, ce qui a pour effet d'en devenir un vrai casse-tête :(

Cordialement,
Max
"L'ignorance entraine la dépendance, c'est pourquoi ma banquière adore la culture .." Max78

Bitec
Equipe Volta-Electricite
Equipe Volta-Electricite
Messages : 256
Enregistré le : sam. 22 mars 2008 16:51

Re: habilitation électrique

Message par Bitec » sam. 9 août 2008 22:07

Bonjour,

1) Un dispositif de coupure d'urgence dans un local d'accès réservé est actionnable seulement par une personne habilitée. Il y a d'ailleurs une relation avec la question 2.

2) La partie qui traite des soins aux électrisés dans le Recueil C 18-510 fait référence à la notion universelle de Secourisme mais il n'est pas question bien sûr de traiter le Secourisme dans sa totalité dans un stage de préparation à l'habilitation, ce serait impossible. Il faut simplement que la personne habilitée intègre les règles basiques : Protéger Examiner Secourir Alerter. Par exemple, soustraire la personne au passage du courant sans se mettre en danger, Examiner la victime, être capable de faire un diagnotic simple,(conscient ou pas, fractures possibles ou pas si chute, saignements ou pas, respiration ou pas,) Secourir en engageant les gestes de premier secours si la personne habilitée a capacité à les réaliser, la méthode du bouche à bouche est assez simple à assimiler et à mettre en oeuvre quand l'arrêt respiratoire est constaté (aucune démonstration aucun exercice ne sont toutefois effectués en général sur mannequin pendant la formation). Alerter ou faire alerter dès que le premier diagnostic est établi pour orienter les secours, éventuellement recevoir les consignes adaptées de la part de l'interlocuteur spécialiste du Secours.
Il existe ensuite la possibilité d'être Secouriste avec des formations spécifiques.

3) Pour l'habilité B1, il n'y a pas de relation avec un diplôme d'électricien, il s'agit simplement d'une capacité à réaliser en sécurité une opération d'ordre électrique. L'habilitation n'est en aucun cas une qualification. Un charcurtier à qui on a expliqué comment vérifier l'état d'un fusible, à le remplacer et qui a suivi le stage de préparation à l'habilitation pourra être habilité B1 autorisé seulement au remplacement des fusibles.

Cordialement.

pinss67
Modérateur & Admin
Modérateur & Admin
Messages : 713
Enregistré le : sam. 22 mars 2008 18:21
Localisation : Bas-Rhin
Contact :

Re: habilitation électrique

Message par pinss67 » dim. 10 août 2008 21:29

Bonjour,

Je suis tout à fait du même avis que mon ami Bitec,

Il ne faut en aucun cas confondre HABILITATION ET QUALIFICATION PROFESSIONNELLE
Bitec a donné un exemple tout à fait explicite à ce sujet

Pour terminer, je dirais qu'un titre d'habilitation est très précis SI CELUI CI A ÉTÉ COMPLÉTÉ CORRECTEMENT, en effet, le titre d'habilitation renseigne sur le niveau obtenu par monsieur X et sur quel(s) équipement(s) ou quelle(s) installation(s) avec les limites qui vont avec...

Donc pas d'ambiguïté possible reste à vérifier avant de signer que celui ci est bien compléter aux travaux ou interventions demandés

Invité

Re: habilitation électrique

Message par Invité » mar. 19 oct. 2010 17:18

Bien que le sujet soit assez ancien j'y apporte ma contribution.
je suis formateur à l'habilitation électrique depuis 20 ans.
Un B1 doit il être électricien.
La réponse est oui car B1 signifie exécutant électricien La NF C18510 précise que pour être habilitée la personne doit être qualifiée ce qui ne signifie pas qu'elle possède un diplôme du métier, elle peut tout a fait être reconnue qualifiée par son employeur par le fait qu'elle a appris en situation.Maintenant il n'est pas question d'habiliter B1 une personne dont ce n'est pas le métier parce qu'elle doit de temps en temps accéder à des tableaux et réarmer des protections. Par contre il est possible dans ce cas de l'habiliter B0 en précisant au chapitre des commentaires sur le titre d'habilitation qu'elle est autorisée à réarmer telle ou telle protections bien spécifiques dans le cadre de son travail.

Répondre

Retourner vers « L’habilitation électrique »