HABILITATION minimal

Pourquoi et qui peut faire quoi !
Avatar du membre
akirali
Nouveau
Nouveau
Messages : 7
Enregistré le : dim. 11 mars 2018 14:45

HABILITATION minimal

Message par akirali » sam. 12 janv. 2019 21:39

Bonjours,
Quelle est l'habilitation minimal d'un opérateur qui fait le connexion et le déconnexion d'un compteur d’énergie .
Merci

Avatar du membre
flaschgordon
Assidu
Assidu
Messages : 78
Enregistré le : mer. 18 janv. 2017 13:20

Re: HABILITATION minimal

Message par flaschgordon » sam. 12 janv. 2019 22:28

Bonsoir, pour moi, il s'agit d'un travail et non d'une intervention, donc si l'opération se fait hors tension c'est du B1 sous la responsabilité d'un B2 et si l'opération se fait sous tension c'est du B1T sous la responsabilité d'un B2T

Attendre d'autres avis.
@+

Avatar du membre
akirali
Nouveau
Nouveau
Messages : 7
Enregistré le : dim. 11 mars 2018 14:45

Re: HABILITATION minimal

Message par akirali » lun. 28 janv. 2019 20:39

Bonsoir
Merci flaschgordon

Paragraphe 10.1.1 du NFC18-510 :
Critères spécifiques aux interventions BT générales
Les INTERVENTIONS BT GENERALES sont limitées par les caractéristiques physiques des circuits
sur lesquels elles sont autorisées. Elles sont réservées à des circuits répondant aux
caractéristiques ci-dessous :
• alimentés en BT ou TBT ;
• protégés contre les courts-circuits par un dispositif de protection de courant assigné
inférieur ou égal à 63 A, en courant alternatif, et inférieur ou égal à 32 A, en courant
continu.

Si le compteur est protéger en amont par un disjoncteur 63A? On peut supposer que le connexion et déconnexion au niveau de compteur est une intervention?

Avatar du membre
vincebzh56
Assidu
Assidu
Messages : 57
Enregistré le : dim. 21 janv. 2018 17:01

Re: HABILITATION minimal

Message par vincebzh56 » mer. 30 janv. 2019 22:30

Attention aux sections des conducteurs pour les opérations de connexions déconnexions....qui sont limitées à 6mm² en cuivre....
De plus il n y a pas de protection surintensités complètes puisque le disjoncteur est en aval et non en amont du compteur....
Mais il peut s'agir d'une intervention sur des ouvrages hors tension (ouverture du sectionneur fusible AD en amont par exemple), c'est à dire que le chargé d'intervention aurait "consigné" pour lui même...
Vous parlez bien du compteur Enedis ?
CDT

Avatar du membre
akirali
Nouveau
Nouveau
Messages : 7
Enregistré le : dim. 11 mars 2018 14:45

Re: HABILITATION minimal

Message par akirali » jeu. 31 janv. 2019 19:42

Merci pour votre réponse.
Oui je parle de compteur Enedis

Avatar du membre
Henri II
Passionné
Passionné
Messages : 100
Enregistré le : dim. 3 mars 2013 11:53

Re: HABILITATION minimal

Message par Henri II » jeu. 7 févr. 2019 09:18

Hello !

En tout cas rien ne justifie de réaliser cette "connexion-déconnexion de compteur d'énergie" sous tension !

A+

Avatar du membre
vincebzh56
Assidu
Assidu
Messages : 57
Enregistré le : dim. 21 janv. 2018 17:01

Re: HABILITATION minimal

Message par vincebzh56 » ven. 8 mars 2019 14:30

Bonjour je ne connais pas les contraintes d Enedis mais il existe un coupe circuit fusible en amont , quid de la coupure en charge qui n'est pas possible normalement car c'est un sectionneur fusible.
Donc je dirais, si accès à la coupure client donc disjoncteur général, le technicien met hors charge, il peut alors ouvrir le sectionneur fusible pour réaliser le remplacement du comptage hors tension....
En revanche si absence de coupure, il procède au remplacement sous tension , et dans ce cadre il doit être B1T......A voir si cela est possible suivant la norme, je vais vérifier.
Cdt

Avatar du membre
Henri II
Passionné
Passionné
Messages : 100
Enregistré le : dim. 3 mars 2013 11:53

Re: HABILITATION minimal

Message par Henri II » dim. 17 mars 2019 13:39

Hello !

Opérer sous tension ou pas ne relève pas vraiment de la norme mais d'abord du code du travail. Et je ne vois pas dans ce cas de connexion-déconnexion d'un compteur d'énergie ce qui justifierait* le travail sous tension en regard du point 1° des exigences de l'article R4544-4...
* justification écrite selon la norme.

A+

PS : sans compter par ailleurs qu'un exécutant habilité B1T ne peut pas travailler sans un chef de travaux habilité B2T.

Avatar du membre
vincebzh56
Assidu
Assidu
Messages : 57
Enregistré le : dim. 21 janv. 2018 17:01

Re: HABILITATION minimal

Message par vincebzh56 » mar. 2 avr. 2019 11:10

Je parlais de la norme NF C18510 applicable par le code du travail bien entendu :-D avec tous ce qu'elle implique , y compris comme vous le soulignez un chargé de travaux si B1T.....

@+

Avatar du membre
Henri II
Passionné
Passionné
Messages : 100
Enregistré le : dim. 3 mars 2013 11:53

Re: HABILITATION minimal

Message par Henri II » mer. 3 avr. 2019 07:24

Hello !

Vincebzh, Akiral cherchait l'habilitation minimale pour sa connexion/déconnexion d'un compteur d’énergie. Si le régime de travail sous tension était possible ce minimum serait donc B2T puisque un opérateur B1T ne peut pas travailler seul.

Mais moi je voulais rappeler l'exigence du code du travail de travailler hors tension (sauf si l'EvRP montre que les conditions d'exploitation rendent dangereuse la mise hors tension ou en cas d'impossibilité technique cf R4544-4). Cette exigence s'applique tout à fait à l'opération de connexion/déconnexion envisagée par Akiral. Il n'est donc pas question d'habilitation "T".

A+

PS : en pratique Akiral, il ne s'agit pas de déterminer les habilitations "minimales" pour réaliser telles opérations, mais bien plutôt les habilitations "adéquates" !

Répondre

Retourner vers « L’habilitation électrique »