Courant, danger ?

Vos témoignages et vos avis
Fred Dib
Nouveau
Nouveau
Messages : 7
Enregistré le : mer. 5 août 2020 11:40
Contact :

Re: Courant, danger ?

Message par Fred Dib » mer. 5 août 2020 12:12

L'électrisation survient lorsque le courant passe à travers le corps en provoquant des lésions plus ou moins graves. Les brûlures par l'électrisation entraînent souvent des handicaps à long terme et des séquelles esthétiques. Je pense que Ilonah a eu beaucoup de chance de s'en tirer indemne.
J'ai trouvé cette article et je pense qu'il est simple et complet, il pourrait vous intéresser : https://sante.lefigaro.fr/mieux-etre/ac ... -laccident.

Avatar du membre
chouettalors
De passage
De passage
Messages : 19
Enregistré le : mar. 7 juil. 2020 13:48

Re: Courant, danger ?

Message par chouettalors » lun. 10 août 2020 14:47

Merci pour cet article qui éclaire bien sur la situation :)

Avatar du membre
marc moreau
Arrivant
Arrivant
Messages : 1
Enregistré le : dim. 4 oct. 2020 23:00

Re: Courant, danger ?

Message par marc moreau » dim. 4 oct. 2020 23:52

J'ai été électrocuté pendant + 1 minute a l 'âge de quinze ans, c'est absolument horrible !
aucun muscles ne réponds , c'est un blocage totale , impossible de bouger
si je me suis inscris , c'est pour dire comment , j 'ai survécu a ce choc a la limite de la mort !

Courant 220 volt , je tiens dans ma main un interrupteur de la lampe de chevet
le fil n'est pas a l'époque en plastique , ma mère est dans la cuisine , mon père dans le salon !
je reçois la décharge , impossible de bouger paralysie totale ! impossible de crier tout est bloqué !! la langue les cordes vocales rien ne répond.
la douleur n'est pas réellement forte , tout mon corps tremble , je ne peux rien faire , j'essaie de crier Maman ca marche pas !
le courant passe en moi , j'ai mal au cœur la douleur monte ca fait très mal , rien ne fonctionne , je ne peux pas bouger
Et puis je me rend compte que mon équilibre , je le contrôle encore , j 'essaie , ou je pense a fléchir des genoux , mais ca ne va pas !
je n'ai pas de contrôle des mes membres tous vibrent , tous me font mal maintenant .
mon cœur me fait un mal intense , je pense c'est finis et je me déséquilibre en arrière l 'interrupteur a quitter ma main ....
l'équilibre peut vous sauver la vie ,mais soyez prudent !:)

Candela
Modérateur & Admin
Modérateur & Admin
Messages : 4419
Enregistré le : jeu. 4 sept. 2008 09:09
Localisation : Dijon (21000)

Re: Courant, danger ?

Message par Candela » mer. 6 janv. 2021 12:32

Bonjour,
Je remarque que la politesse est une vertu qui se perd : [politesse]


@marc moreau: petit problème de sémantique (tout le monde n'est pas "électricien", mais il est bon de connaître ces notions simples):
-Vous avez été victime d'une électrisation; on parle d'électrocution lorsque celle-ci a entraîné le décès de la personne
-220 V, c'est une tension, pas un courant. C'est le passage d'un courant à travers le corps qui détermine l'électrisation.
La simple Loi D'Ohm (I=U/R) indique que pour une situation donnée:
-plus la tension est élevée, plus le courant sera intense
-mais aussi pour une tension donnée, plus la résistance du corps sera faible, plus le courant sera intense
A vous lire (à vous de me corriger éventuellement)
-Vous avez subi un courant entrant par la main et ressortant par un pied ou les deux plus probablement
-il semblerait que le courant pénétrait par la main gauche: dans ce cas, le trajet passe par le coeur, d'où les douleurs
-on peut situer l'intensité à 15-30 mA, au delà survient rapidement une paralysie respiratoire, ce que vous n'évoquez pas (?)
-ce courant, à moins d'être prolongé plusieurs minutes, n'est en principe pas mortel. Le dysfonctionnement cardiaque se produit par fatigue pour cette intensité, c'est un phénomène lent. C'est malheureusement ce qui peut se passer, de façon très douloureuse, si aucun événement ne vient affaiblir ou couper le passage du courant.
-Ce n'était sans doute pas d'usage courant à cette époque, mais actuellement toutes les installations domestiques sont protégées par des interrupteurs différentiels 30 mA. Ces appareils doivent couper pour une valeur mini comprise entre 15 et 30 mA; ils protègent donc efficacement contre la paralysie respiratoire (mortelle en quelques minutes puisque c'est une apnée plus ou moins aiguë avec perte de conscience dans un premier temps). Mais dans votre cas cela aurait été "ptêt ben que oui, P'têt ben que non" puisque l'intensité présumée se serait trouvée dans la fourchette de fonctionnement (normal) d'un appareil en bon état.
-Une question: auriez-vous pu crier pour appeler?
@ChristianPoole: vous avez la réponse dans ce document. Notez qu'il est très difficile de donner un temps précis: non seulement l'intensité varie fortement en fonction de la qualité du contact, de l'humidité de la peau,du circuit établi au travers du corps etc, mais aussi en fonction de la sensibilité personnelle de l'individu.
Cordialement

Avatar du membre
Henri II
Passionné
Passionné
Messages : 110
Enregistré le : dim. 3 mars 2013 11:53

Re: Courant, danger ?

Message par Henri II » mar. 9 févr. 2021 18:38

Hello !

Candela je me permets quelques correctifs ou rebonds sur certains passages de ton message :

- "pour une tension donnée, plus la résistance du corps sera faible, plus le courant sera intense"
> En effet. En première approximation notre corps c'est un électrolyte très conducteur. Notre résistance électrique se résume à la somme de celles de notre peau aux deux points de contact créant notre électrisation. Aussi notre résistance électrique est rarement importante. Elle n'est donc pas un facteur très protecteur par rapport au risque d'électrisation, vu que subir 20 ou 30 mA est déjà très problématique... D'autant que l'ampleur de la surface corporelle en contact est largement aussi importante pour minimiser cette résistance.

- "Vous avez subi un courant entrant par la main et ressortant par un pied ou les deux plus probablement"
> On est bien d'accord, s'électriser nécessite un contact d'une part un contact avec la phase et de l'autre un contact avec la terre généralement (ou le neutre), d'où mon invitation à préciser comment on peut s'électriser en marchant sur un sol inondé noyant des prises électrques (cf cette autre discussion en cours http://www.volta-electricite.info/forum ... 46&t=12676 ).

- "il semblerait que le courant pénétrait par la main gauche: dans ce cas, le trajet passe par le coeur, d'où les douleurs"
> C'est pour Cupidon ou à la St Valentin que le coeur se trouve "à gauche". En réalité sur un plan anatomique le coeur se trouvant au centre de la cage thoracique, il n'est pas plus exposé que le courant arrive dans la cage thoracique par le bras gauche plutôt que par le bras droit. Par ailleurs à l'intérieur de notre corps il n'y a pas de cheminement électrique particulier, l'éventuel courant va cheminer de manière diffuse entre les deux contacts d'électrisation. Dans la cage thoracique il passera plus ou moins autant par le coeur que par les poumons, les côtes, le tube digestif... La cage thoracique est très souvent concernée par une électrisation car on prend plutôt le jus par une main ou la tête et il nous quitte souvent par nos appuis dont typiquement nos membres inférieurs. Mais l'autre situation d'électrisation classique est de saisir phase et neutre d'une seule main tout en n'étant pas à la terre par ailleurs. Dans ce cas l'électrisation se fait plutôt entre deux doigts de la même main tout en "intéressant" l'avant-bras aussi.

- "ce courant, à moins d'être prolongé plusieurs minutes, n'est en principe pas mortel. Le dysfonctionnement cardiaque se produit par fatigue pour cette intensité, c'est un phénomène lent. C'est malheureusement ce qui peut se passer, de façon très douloureuse, si aucun événement ne vient affaiblir ou couper le passage du courant."
> Ce n'est pas une histoire de fatigue (notre coeur bat toute notre vie sans s'arrêter, en se reposant après chacune de ses contractions). Le courant alternatif a deux types d'effet [:(] sur le coeur en tant que muscle : le premier est sa tétanisation plus ou importante (le coeur reste contracté au lieu de battre), comme pour n'importe quel autre muscle* en se substituant à son innervation. Cette tétanisation interrompt la circulation sanguine( (!) et dure tant que le courant passe. L'autre effet possible d'une électrisation (même vraiment très courte comme une une "châtaigne") est spécifique du coeur : c'est sa fibrillation. Si le "choc" électrique survient à un certain point du rythme cardiaque il bloque le système nerveux interne au coeur, celui qui synchronise les contractions des cellules cardiaques. Alors même si l'électrisation cesse les cellules cardiaques se mettent à battre de manière désynchronisée, chacune comme elles veulent bien et le coeur ne pompe plus le sang comme précédemment. Le coeur reprend son fonctionnement normal si on le soumet bientôt à un autre choc électrique mais avec un "défibrillateur" cette fois !

* Ca explique différents cas d'électrisation aux conséquences différentes. Suivant les muscles qui se contractent hors de la volonté de la personne électrisée, la personne va restée "collée" (la contraction maintient et renforce le geste créant le contact électrique... c'est là que le terme de tétanisation est correct) ou au contraire être "éjectée" (la contraction provoque un geste libératoire... mais aussi une chute peut-être).

- "les installations domestiques sont protégées par des interrupteurs différentiels 30 mA."
> Remarque pour ceux bricolent des appareils électriques sous tension : il faut bien avoir en tête qu'un "différentiel" surveille la différence d'intensité normalement nulle entre ce qui rentre (phase) dans un appareil et ce qui en sort (neutre) si j'ose dire. Mais si le bricoleur prend le jus entre la phase et le neutre (au lieu que son électrisation se boucle par la terre) alors la différence reste nulle et le différentiel ne saute pas.

- "Une question: auriez-vous pu crier pour appeler ?"
> Christian l'a indiqué, il lui était "impossible de crier", "tout était bloqué", "langue et cordes vocales, rien ne répondait".

Pour en savoir vraiment plus sur les effets de l'électricité sur le corps humain voir la chapitre 2 de ce document INRS :
https://www.inrs.fr/dms/inrs/CatalogueP ... ed6345.pdf

A+

Avatar du membre
Bordes27
Arrivant
Arrivant
Messages : 1
Enregistré le : ven. 3 sept. 2021 20:54

Re: Courant, danger ?

Message par Bordes27 » sam. 4 sept. 2021 16:49


Répondre

Retourner vers « J’ai vu le danger je témoigne pour le prévenir »