Comptage BT-HTA

Les intensités de CC, le pouvoir de coupure, les protections…
Répondre
Avatar du membre
edfhelp
Passionné
Passionné
Messages : 111
Enregistré le : mar. 9 juil. 2013 21:11

Comptage BT-HTA

Message par edfhelp » dim. 1 oct. 2017 23:22

bonsoir Monsieur CANDELA,

2-Le comptage BTA est requis avec un courant I secondaire inférieur à 2000 A à cause des TC en BTA?

-La puissance apparente est de 1 250 kVA sous 400 V. Ceci représente une puissance d'environ 1 MW.

1-Donc la puissance raccordé en BTA est comprise entre 3 kW et 1 MW avec un comptage BTA?


2-Donc la puissance raccordé en HTA peut-être prise en compte au dessus de 1 MW ?


******************************************************************************************************************************

Bien à vous

Candela
Modérateur & Admin
Modérateur & Admin
Messages : 3852
Enregistré le : jeu. 4 sept. 2008 09:09
Localisation : Dijon (21000)

Re: Comptage BT-HTA

Message par Candela » lun. 2 oct. 2017 10:01

Bonjour,
Désolé de devoir vous dire cela, mais vous faites un amalgame simpliste et fallacieux des diverses contraintes et réglementations qui régissent la distribution d'électricité.
Vous confondez le mode de comptage et la tension de distribution: ce sont des choses tout à fait différentes. Dans chaque cas, il y a des limites imposées par la techniques et d'autres qui sont de nature commerciale et administrative.
edfhelp a écrit : 2-Le comptage BTA est requis avec un courant I secondaire inférieur à 2000 A à cause des TC en BTA?

-La puissance apparente est de 1 250 kVA sous 400 V. Ceci représente une puissance d'environ 1 MW.
2000A est la valeur limite des TC disponibles chez les distributeurs. Cette limite imposée par la technique dans les années 60 n'a jamais évolué: Je pense que le normalisateur estime qu'il s"agit d'une valeur raisonnable dans le cas général.
Ceci ne s'applique qu'aux abonnés HTA: les limites sont bien inférieures lorsque le distributeur délivre de la basse tension.
La C 13-100 admet (art 141) que cette limite soit repoussée -avec l'accord du distributeur-dans des cas particuliers.

La puissance apparente de 1250 kVA n'implique en aucun cas une limite en puissance de 1MW. Un abonné utilisant exclusivement des résistances peut "tirer" un peu plus de 1200kW (sachant qu'un transfo 1250kVA est dimensionné pour cette puissance permanente au primaire). Un abonné industriel dispose souvent d'une batterie de compensation automatique réglé de façon à obtenir une tangente HTA de 0,4 permettant d'éviter les pénalités.
edfhelp a écrit :
1-Donc la puissance raccordé en BTA est comprise entre 3 kW et 1 MW avec un comptage BTA?
La puissance contractuelle est en kVA pour les tarifs bleu et jaune; en tarif vert elle est en kW. C'est cette puissance qui détermine la prime fixe et, en distribution BT, le réglage du DB ou du compteur Linky.

La puissance raccordée en BTA était limitée à 240 kVA en TJ.
Mais il existe des tarifs verts "borne de poste" dans lesquels le distributeur délivre de la basse tension à partir d'un poste HTA lui appartenant. En pratique, on ne dépasse guère 800 kW et l'intérêt pour l'abonné est limité. Il n'a pas à investir dans un poste HTA, ni à l'entretenir, mais cela se paie au prix fort!
edfhelp a écrit :
2-Donc la puissance raccordé en HTA peut-être prise en compte au dessus de 1 MW ?
Il n'y a, à ma connaissance, pas de limite inférieure pour les abonnés raccordés en HTA. Dans le passé, il y avait de nombreux transfos d'abonnés (ruraux en général...) avec un transfo de 25 kVA. Bien que ce soit absurde actuellement, c'est toujours possible!

Cordialement

Avatar du membre
edfhelp
Passionné
Passionné
Messages : 111
Enregistré le : mar. 9 juil. 2013 21:11

Re: Comptage BT-HTA

Message par edfhelp » sam. 21 oct. 2017 18:34

bonjour,

La norme NF C 13-100 à l'article 433.1 :

Ib = 45 A correspond aux puissances maximales normalisées suivantes pour un seul transfo :

*1 250 kVA en 20 kV

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Mais quand j'utilise la formule de la puissance apparente avec I= 36A au primaire du transformateur
je trouve : S= 20 000 x 36 X 1.732 = 1 250 kVA.

question :

La norme dit qu'avec Ib = 45 A nous trouvons 1 250 kVA alors que moi je trouve Ib = 36 A.

Alors pourquoi 45 A car par le calcul S n'est pas égal à 1 250 kVA?

++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
bonne journée

Candela
Modérateur & Admin
Modérateur & Admin
Messages : 3852
Enregistré le : jeu. 4 sept. 2008 09:09
Localisation : Dijon (21000)

Re: Comptage BT-HTA

Message par Candela » lun. 23 oct. 2017 00:00

Bonsoir,
edfhelp a écrit :
sam. 21 oct. 2017 18:34

La norme NF C 13-100 à l'article 433.1 :

Ib = 45 A correspond aux puissances maximales normalisées suivantes pour un seul transfo :

*1 250 kVA en 20 kV
Commentaire: La norme dit "correspond" : 1250 kVA est le plus puissant des transfos normalisés que l'on puisse alimenter sans dépasser la limite de 45 A. idem pour1000 kVA/15 kV etc. Ces valeurs sont données à titre indicatif dans la page "commentaires" de la norme
edfhelp a écrit :
sam. 21 oct. 2017 18:34
Mais quand j'utilise la formule de la puissance apparente avec I= 36A au primaire du transformateur
je trouve : S= 20 000 x 36 X 1.732 = 1 250 kVA.

question :

La norme dit qu'avec Ib = 45 A nous trouvons 1 250 kVA alors que moi je trouve Ib = 36 A.
R= Non, la norme ne dit pas que 45 A est le courant assigné d'un 1250 kVA/20kV.
Alors pourquoi 45 A car par le calcul S n'est pas égal à 1 250 kVA?

R= Je vous ai donné l'explication des 45 A dans un autre post: il s'agit de l'intensité maxi que supporte en permanence un fusible 63A.
Nota 1 :Lorsque l'on dispose d'un transfo non normalisé (par ex un transfo de de redresseur), on peut aller jusqu'à 45A.
Nota 2 : la 1è C13-100 a été rédigée à une époque où le 20 kV n'existait pas: la limite était donc 1000 kVA...la même que celle des transfos de distribution installés par EdF. On retrouve là une constante de cette norme: elle impose aux clients les mêmes principes et limites que pour les postes de distribution publique.
Ces valeurs n'ont jamais évolué, alors que la C13-1200 ne donne pas de valeurs et laisse aux constructeurs le soin de déterminer les fusibles.Ainsi peut-on chez certains constructeurs protéger un 1600 kVA/20 kV avec des fusibles 63 A. Les fusibles ne sont plus tout à fait les mêmes qu'en 1960...

Cordialement

Répondre

Retourner vers « Les protections HT BT, les TC, comptage, les énergies : S, P, Q »