Régime TN et spécificités

Le régime du neutre, les sections, les raccordements…
Répondre
Avatar du membre
nonolost
Expert
Expert
Messages : 227
Enregistré le : sam. 17 oct. 2009 15:32
Contact :

Régime TN et spécificités

Message par nonolost » ven. 30 sept. 2011 21:26

Bonsoir,

Je viens vous poser quelques questions concernant ce schéma de liaison a la terre.

1/ La norme NF C15-100 dit que dans les locaux a risques d'explosion (BE3) les conducteurs PEN ne sont pas admis; pourtant dans les vieilles installations, il m'est arrivé d'en voir: il me semble que la norme de 1981 ne parlait pas du tout de cette obligation. Ma question est la suivante: est-ce que la version de 2002 est rétroactive?
Si oui, en schéma TN, les canalisations alimentant de tels locaux doivent être protégées par DDR 300mA. Petit problème pour exécuter cette obligation lorsque l'on est en TNC !

2/ Si une modification a lieu dans le tableau principal de cet emplacement BE3 (ajout de nouveaux départs), est-ce que ces départs devront se conformer à l'édition 2002? C'est a dire qu'il faudra un 300mA pour chaque nouveau départ créé (424.10)?

3/ Peut-on avoir des départs TNC dans une armoire TNC-S ?

4/ Partie 543.4.3: j'entends par cette phrase qu il est interdit de recréer un TNC en aval d'un TNS mais pourquoi ? Est-ce pour prévenir toute rupture du PEN qui pourrait survenir avec ce type de branchement ?

Cordialement,
Cordialement,
Nonolost
http://www.la-toile-electrique.com

Candela
Modérateur & Admin
Modérateur & Admin
Messages : 3852
Enregistré le : jeu. 4 sept. 2008 09:09
Localisation : Dijon (21000)

Re: Régime TN et spécificités

Message par Candela » sam. 1 oct. 2011 00:11

Bonsoir nonolost,
Quelques bonnes questions, à ce que je vois...
nonolost a écrit :
1/ La norme NF C15-100 dit que dans les locaux a risques d'explosion (BE3) les conducteurs PEN ne sont pas admis; pourtant dans les vieilles installations, il m'est arrivé d'en voir: il me semble que la norme de 1981 ne parlait pas du tout de cette obligation. Ma question est la suivante: est-ce que la version de 2002 est rétroactive?
Si oui, en schéma TN, les canalisations alimentant de tels locaux doivent être protégées par DDR 300mA. Petit problème pour exécuter cette obligation lorsque l'on est en TNC !
1981, c'est loin! Il me semble qu'à l'époque les DDR 300 mA étaient déjà prescrits pour les locaux à risque d'explosion, mais était-ce dans tous les schémas? Il se peut que la norme ait simplement écrit "noir sur blanc" ce qui était implicite auparavant, c'est à dire que du fait de l'incompatibilité entre TNC et DDR ce régime ne peut être adopté en local BE2-BE3.

Bien entendu, la version 2002 est rétroactive, c'est même un principe de base de la C 15-100 :
112 Elle est applicable :
f) aux extensions ou modifications d'installations ainsi qu'aux parties des installations existantes affectées par ces extensions ou modifications.

Oui, je sais, ce dernier membre de phrase est un peu sybillin, et sujet à bien des interprétations! On peut comprendre qu'un circuit partiellement modifié doit être mis en conformité...
nonolost a écrit : 2/ Si une modification a lieu dans le tableau principal de cet emplacement BE3 (ajout de nouveaux départs), est-ce que ces départs devront se conformer à l'édition 2002? C'est a dire qu'il faudra un 300mA pour chaque nouveau départ créé (424.10)?
C'est évident pour les nouveaux départs, je pense que les anciens ne doivent pas obligatoirement être modifiés. Mais c'est une interprétation littérale: il s'agit de locaux à risque, et en cas de "pépin" cela fera mauvais effet si les enquêteurs découvrent que l'exploitant a fait sciemment cette petite économie (je pense à un coffret où il y aurait par exemple 5 départs anciens non conformes et 3 nouveaux conformes). Il y a intérêt à conserver la trace écrite de la validation par l'organisme de contrôle.
nonolost a écrit : 3/ Peut-on avoir des départs TNC dans une armoire TNC-S ?
Bien sûr, c'est la base du TN. Une armoire "TNC-S" suppose nécessairement une "tête" en TNC, par ex le jeu de barres principal. En aval, on peut créer à loisir des départs TNC et TNS (figure 543A). Il serait à mon sens préférable de les regrouper géographiquement ou de les identifier, mais ce n'est pas prescrit par la norme.
nonolost a écrit : 4/ Partie 543.4.3: j'entends par cette phrase qu il est interdit de recréer un TNC en aval d'un TNS mais pourquoi ? Est-ce pour prévenir toute rupture du PEN qui pourrait survenir avec ce type de branchement ?
Oui, mais plus généralement l'impédance de la boucle de défaut n'est plus invariable puisque le PEN aval est issu d'un PE (non coupé) plus un N (coupé). Et en cas de double défaut phase-neutre sur la partie TNS, la protection du neutre ne sera pas efficace, le courant pouvant s'écouler en partie par l'aval...Ai-je pensé à tout?

Cordialement

Avatar du membre
nonolost
Expert
Expert
Messages : 227
Enregistré le : sam. 17 oct. 2009 15:32
Contact :

Re: Régime TN et spécificités

Message par nonolost » sam. 1 oct. 2011 07:34

Bonjour,

Merci Candela pour ta réponse.
1981, c'est loin! Il me semble qu'à l'époque les DDR 300 mA étaient déjà prescrits pour les locaux à risque d'explosion, mais était-ce dans tous les schémas? Il se peut que la norme ait simplement écrit "noir sur blanc" ce qui était implicite auparavant, c'est à dire que du fait de l'incompatibilité entre TNC et DDR ce régime ne peut être adopté en local BE2-BE3.
J'ai consulté cette pièce de musée et me suis aperçu que la prescription des DDR 0,3A n'était qu'une recommandation et non une obligation.
Bien entendu, la version 2002 est rétroactive, c'est même un principe de base de la C 15-100 :
112 Elle est applicable :
f) aux extensions ou modifications d'installations ainsi qu'aux parties des installations existantes affectées par ces extensions ou modifications.
L'installation que je contrôle date de 1982, la chaufferie gaz, étant considérée comme BE3, a son alimentation électrique en TNC dans le tableau principal: la norme ne serait quand même pas rétroactive a ce point obligeant le chef d'etablissement à mettre un DDR 300mA en tête, ce qui le forcerait a passer l'alimentation de son tableau en TNS :-o

Par contre, je suis d'accord avec le fait que chaque modification doit être faite en adéquation avec les prescriptions de 2002.

Cordialement,
Cordialement,
Nonolost
http://www.la-toile-electrique.com

Avatar du membre
RELOU64
Assidu
Assidu
Messages : 48
Enregistré le : sam. 1 juin 2013 16:52

Re: Régime TN et spécificités

Message par RELOU64 » ven. 23 juin 2017 16:04

Bonjour,

L'alimentation de l'armoire principale ne nécessite pas de différentiel 300mA pour le BE2,
ce sont les équipements terminaux qui doivent avoir un 300mA!
C'est pour cela que TNC est autorisé.

Par contre pour une armoire situé en BE3, doit on mettre un 30mA sur l'alimentation de l'armoire principale?

Merci

Candela
Modérateur & Admin
Modérateur & Admin
Messages : 3852
Enregistré le : jeu. 4 sept. 2008 09:09
Localisation : Dijon (21000)

Re: Régime TN et spécificités

Message par Candela » sam. 24 juin 2017 11:51

Bonjour,
RELOU64 a écrit :
Par contre pour une armoire situé en BE3, doit on mettre un 30mA sur l'alimentation de l'armoire principale?
Pourriez-vous préciser votre pensée?
En BE3, dans la mesure du possible, on ne met pas d'armoire (424.1).
Ce sont des DDR "de courant différentiel résiduel au plus égal à 300mA "qui sont demandés en BE 2 ou 3. Des sensibilités inférieures peuvent être nécessaires, mais correspondent à d'autre objectifs.
Si une armoire est située en BE3, elle doit être protégée (selon les cas, IP5X, ADF etc). Les circuits qui y arrivent ou en sortent doivent être protégés pas DDR </= 300 mA en TN ou TT (424.9 et 10). Donc, oui on doit mettre un tel DDR sur l'alimentation de l'armoire située en BE3, et c'est une des raisons (pas la seule) qui militent pour son implantation hors de la zone.

Cordialement

Avatar du membre
josé garcia
Nouveau
Nouveau
Messages : 12
Enregistré le : dim. 7 août 2016 11:01
Localisation : Côtes d'armor

Re: Régime TN et spécificités

Message par josé garcia » sam. 8 juil. 2017 10:15

Bonjour



1- Qui a classé cette chaufferie BE3 ? Un organisme de contrôle ne classe jamais un local BE3 ou une zone BE3 de son propre chef. C'est à l'exploitant de fournir le zonage des éventuelles zones classées ATEX. Ce classement doit figurer dans son DRPCE (document relatif à la protection contre les explosions). Si ce zonage est fournis, le vérificateur de l'installation électrique doit alors se baser dessus pour faire figurer la mention BE3 dans la rubrique influences externes de son rapport pour les zones concernées, en précisant bien que ce classement a été "fournis par l'établissement". Le vérificateur doit alors également demander dans ce cas, le rapport de vérification initiale des installations en zone ATEX qui est normalement établi par un spécialiste issue d'un bureau de contrôle. Ce rapport se base aussi en partie sur l'article 424 de la NF C15-100. Il suffit donc à ce moment la, d'extraire les remarques liées à l'article 424 de ce rapport si il y'en a, dans votre rapport (théoriquement un rapport de vérification initiale). Si ces documents sont manquants, et que le vérificateur constate la présence de zones supposées ATEX, il doit mentionner l'absence de ces documents dans son rapport en limite d'intervention. A ce moment la, le vérificateur déclassera les supposées zones ATEX en zone à risque BE2 ceci avec l'approbation du chef d'établissement. Dans ce cas de figure, le vérificateur utilisera l'article 422 de la NF C15-100 pour s'assurer de la conformité des installations concernées par le risque BE2.

2- Dans le cadre d'un contrôle périodique, on ne remet pas en cause la conformité de l'installation mais on vérifie "l'état de conservation" par rapport au rapport de vérification initiale. Si vous intervenez dans le cadre d'un contrôle périodique, Il n' y a pas lieu aujourd'hui d'aller demander des DDR 300 mA sur les circuits alimentant les récepteurs en zone BE2 ou sur les canalisations y ayant leurs origines et de demander également la suppression des départs en TN-C dans cette armoire et encore de demander à ce que cette armoire n'alimente que des récepteurs du local concerné etc etc. Ca peut emmener très loin. Contentez vous de vérifier la conformité des nouveaux circuits terminaux qui ont été rajoutés dans cette armoire. Vous pouvez très bien faire un courrier au chef d'établissement pour l'informer que l'installation électrique de sa chaufferie présente des risques et n'est plus conforme aux normes actuelles. Il faut au préalable lui expliquer votre position et bien lui faire comprendre pourquoi ça ne doit pas théoriquement figurer dans votre rapport de vérification périodique. Vous garder une trace écrite. En cas de pépin, on ne pourras pas vous reprocher d'être passé à côté du problème.

3- Rappel des règles pour les installations en zone BE2 pour un schéma TN:

- Possibilité d'alimenter une armoire se trouvant dans un local BE2 en TN-C.
- Interdiction de recréer un départ en TN-C depuis un local classé BE2.
- Obligation de protéger tous les circuits alimentant des récepteurs en zones classées BE2 par des DDR 300 mA et également les circuits ayant leurs origines dans les locaux classés à risque BE2 (alimentation d'une armoire se trouvant dans le même local pour alimenter des récepteurs situés dans le même local). Cette règle est également valable en schéma TT.
- Les circuits issues d'une armoire placée dans un local classé à risque BE2 ne doivent desservir que des récepteurs ou armoires situés dans le même local (règle valable en schéma TT et IT).
- Obligation de protéger contre les surcharges chaque circuit à son origine (valable en schéma TT).


Cordialement

Avatar du membre
NicoBoc
Arrivant
Arrivant
Messages : 1
Enregistré le : lun. 30 oct. 2017 17:50

Re: Régime TN et spécificités

Message par NicoBoc » lun. 30 oct. 2017 18:02

Bonjour

josé garcia, vous semblez pointu sur le sujet BE3. Je souhaiterai donc bénéficier de votre expertise.

- Est-ce que tous les locaux Atex sont classés BE3? ou est-ce 2 normes séparées applicables par l'établissement?
- Dans ce local BE3, si j'installe une armoire je dois la protéger avec un DDR 300mA en amont. Est-ce seulement les armoires qui sont concernées ou est-ce tous les équipements électriques qui s'y trouvent? Exemple un moteur triphasé?

Merci de votre aide
Cdt

Répondre

Retourner vers « Régime du neutre »