détection de défaut sur cable MT en boucle

Le régime du neutre, les sections, les raccordements…
Avatar du membre
circus
Expert
Expert
Messages : 356
Enregistré le : ven. 19 déc. 2008 20:11

Re: détection de défaut sur cable MT en boucle

Message par circus » jeu. 25 août 2011 21:55

bonsoir,

pour l'entretien des postes clients je trouve qu'ils sont quand même bien suivi

enfin surtout sur les très grandes sociétés et c'est généralement tout les ans les mêmes qui demande une séparation

pour la partie Erdf sur l'entretien des cellules hormis pour les normasept où il y a un programme d'entretien pour les problèmes

d'ouverture en sectionneur et le programme d'entretien des cellules télécommandées

les autres c'est vraiment au coup par coup si on intervient sur une cellule, on en profite pour la nettoyer vite fait

enfin par chez moi

Candela
Modérateur & Admin
Modérateur & Admin
Messages : 3857
Enregistré le : jeu. 4 sept. 2008 09:09
Localisation : Dijon (21000)

Re: détection de défaut sur cable MT en boucle

Message par Candela » ven. 26 août 2011 00:10

Bonsoir,
Le grand développement de la HTA en France date de 1965, avec l'apparition de l'appareillage "fonctionnel". Auparavant, on se contentait d'installer de l'appareillage "ouvert" dans des cellules closes de dimensions à peine réduites; à partir de cette date, appareillage, mécanisme et carrosserie ont formé un tout indissociable et étudié en bloc. De génération en génération, l'ensemble était refait de A à Z ou peu s'en faut.

Dans les années 60-70, le matériel était parfaitement fiable...à condition d'être entretenu régulièrement et surtout que la graisse soit convenablement choisie et remplacée régulièrement, c'est à dire tous les 3-4 ans maxi. Je dis bien remplacée, car il fallait impérativement laver les surfaces enduites afin de mettre de la nouvelle graisse, et surtout ne pas trop en mettre.
Or beaucoup de clients (petits et moyens) considéraient que comme ils ne manoeuvraient jamais leurs cellules, elles ne s'usaient pas et il n'y avait pas à les entretenir. Grave erreur!
L'exemple cité par Circus est une parfaite démonstration : entretenues correctement, les Normasept sont parfaitement fiables et sûres, mais peu d'intervenants savent le faire et connaissent les points à surveiller. Pour avoir été témoin de nombreux incidents, expertises, discussions avec des agents et responsables EDF, je peux affirmer que c'est la vérité. L'ennui, c'est que le résultat est souvent l'explosion de la cellule alors que d'autres modèles ont tendance à se bloquer complètement, ou à amorcer au niveau des écrans entre phases, ce qui a le même résultat, c'est à dire la destruction du matériel, mais est perçu comme moins dangereux. Pourtant je n'ai jamais entendu parler d'accidents de personnes avec ces cellules qui sont convenablement "blindées".

La plupart des centres EDF négligeaient cet entretien qu'ils jugeaient trop coûteux et préféraient faire la "part du feu" en remplaçant si nécessaire le matériel avarié. Quelques-uns étaient au contraire devenus des "accros" de l'entretien et de la réparation, avec des équipes formées connaissant les matériels dans leurs moindres détails, récupérant des pièces sur les cellules de rebut pour en réparer d'autres. Quelques centres avaient des "salles de formation" contenant un exemplaire de chaque matériel existant, récent ou ancien. Ma société a été plusieurs fois sollicitée pour fournir un matériel "de rebut" d'un type venant d'être commercialisé à seule fin de permettre ces formations.

Peu à peu, sous la pression des exploitants, les matériels sont devenus moins sensibles, par conception, à ces défauts d'entretien. La coupure dans le SF6, ou dans le vide (rare en France) ont permis de mettre les parties "nobles" à l'abri de l'oxydation, de l'humidité et des pollutions. Des postes étanches, voire immergeables sous tension sont apparus, les mécanismes utilisent de plus en plus de bagues autolubrifiantes etc et les problèmes d'entretien sont devenus moins aigus.
Il faut souligner que les générations anciennes, disons avant 1990 minimum, n'ont jamais été conçues pour cette absence d'entretien.
Mais il faut faire le parallèle avec l'automobile : Si le constructeur dit qu'il faut remplacer la courroie de distribution à 5 ans ou 120000 km, elle a été calculée pour cela et il est dangereux de ne pas le faire; s'il dit 10 ans ou 240000 km, il a de bonnes raisons pour cela et il est inutile d'anticiper largement... D'autre part, envisageriez-vous de faire 100 000 km avec la même huile moteur?
Cordialement

Avatar du membre
sami99
Arrivant
Arrivant
Messages : 1
Enregistré le : lun. 25 juil. 2016 20:57

Re: détection de défaut sur cable MT en boucle

Message par sami99 » lun. 25 juil. 2016 21:03

Bonsoir,

Je cherche un lien d'une présentation en ppt décrivant le fonctionnement des détecteurs de défaut type relais bardin, flair 279 etc...

Merci pour votre aide

Candela
Modérateur & Admin
Modérateur & Admin
Messages : 3857
Enregistré le : jeu. 4 sept. 2008 09:09
Localisation : Dijon (21000)

Re: détection de défaut sur cable MT en boucle

Message par Candela » sam. 30 juil. 2016 11:31

Bonsoir,
sami99 a écrit :
Je cherche un lien d'une présentation en ppt décrivant le fonctionnement des détecteurs de défaut type relais bardin, flair 279 etc...
A ma connaissance, les constructeurs réservent ces présentations à l'usage de leurs commerciaux. Et ceux que j'ai pu voir (mais ce n'est pas récent) présentaient les produits sous l'angle de la facilité d'utilisation (pose, types d'alimentation, visibilité des voyants), mais pas le principe même qui est imposé par les normes et HN et censé être connu.
Cordialement

Répondre

Retourner vers « Régime du neutre »