détection de défaut sur cable MT en boucle

Le régime du neutre, les sections, les raccordements…
Avatar du membre
mercure
Passionné
Passionné
Messages : 381
Enregistré le : lun. 16 févr. 2009 22:00

détection de défaut sur cable MT en boucle

Message par mercure » mar. 23 août 2011 02:02

Bonsoir

un probléme de déclenchement vécu,j'aimerais bien savoir comment le distributeur arrive à localiser un défaut phase terre
,sachant que le défaut se manifeste et toujours suivi par le déclenchement de la protection de départ. comment il procéde normalent ?sachant que,Le réseau est en général bouclé avec un point normalement ouvert dans un des postes MT/BT (configuration en artère coupée). En cas de défaut dans le réseau, le départ concerné est déclenché par le relais de protection situé dans le poste HT/MT, ce qui stoppe l'alimentation de tous les postes MT/BT de ce départ. La durée nécessaire au rétablissement de l'alimentation dépend de la rapidité à localiser le défaut.
Jusqu'à présent, il n'existait pas de méthode économique et fiable pour détecter les défauts phase-terre passant par les postes MT/BT. La technique conventionnelle basée sur une technologie connue inclut la mesure du courant et de la tension pour chaque poste MT/BT. .
Une détection basée uniquement sur la mesure de courants ouvre la possibilité d'équiper chaque poste MT/BT d'un réseau souterrain de câbles pour restaurer rapidement l'alimentation après un défaut. Par ailleurs, seuls moyen qui garde ,le défaut en mémoire je pense ce sont les relais bardins (lapin)placés sur les cables ,signalisation lumineuse au niveau des postes.
et qui ne communiquent jamais avec le poste de supervision du réseau.(absence de cablage )

Merci de vos éclaircissement

Candela
Modérateur & Admin
Modérateur & Admin
Messages : 3855
Enregistré le : jeu. 4 sept. 2008 09:09
Localisation : Dijon (21000)

Re: détection de défaut sur cable MT en boucle

Message par Candela » mar. 23 août 2011 11:56

Bonjour,
Vieux problème!
Sur les réseaux publics, il y a eu historiquement plusieurs obstacles:
- précision des "Bardins" *
- fiabilité des "Bardins"
- absence de liaisons de communication entre les postes
- présence de nombreux postes "manuels" sur les boucles, sans liaisons avec le centre de télécommande

* le "Lapin" est le dispositif d'origine , extrêmement fruste, constitué d'un circuit magnétique fixé directement sur les câbles. Lors d'un court-circuit, le flux magnétique annulait le champ d'un aimant retenant une palette verticale qui basculait vers l'avant en laissant apparaître une zone colorée en rouge située derrière. Il fallait observer cela derrière les hublots de cellule (souvent sales ou opacifiés par le vieillissement...) et "relever" les palettes avec une petite perche isolante que l'on introduisait dans le compartiment câbles de la cellule par un trou de 12,5 mm maxi (IP 2X) prévu à cet effet.
Ces appareils ne pouvaient être réglés qu'au dessus du courant nominal de la cellule, il était donc fréquent qu'ils ne "voient" pas un défaut homopolaire un peu résistant.
Ensuite sont apparus les détecteurs électroniques, le "Bardin" étant le plus répandu le nom est devenu géné.rique comme "Frigidaire". Ayant vendu une gamme de produits concurrents devenus parfaitement concurrentiels dans les années 90, je préfère parler de "Détecteurs de défauts" :-D
Les appareils électroniques ont longtemps péché par leur batterie de secours Cd-Ni qu'il fallait remplacer au moins tous les 4 ans, parfois beaucoup moins dans les endroits chauds (par suite de la mauvaise régulation de charge) et par leurs tores "paquet de tôles" très imprécis parce que trop souvent mal posés.
Dans les années 90 sont apparues des améliorations décisives:
-Généralisation des systèmes tritores permettant la distinction des défauts phase et terre
-mise en place de chargeurs "intelligents", arrivée des batteries NI-MH
-arrivée des tores surmoulés ouvrants à genouillère, pratiques et précis
-diversification des systèmes d'alimentation : pile lithium, autonomes, mixtes...
-arrivée des voyants LED cligontants
- arrivée des détecteurs directionnels
-arrivée des détecteurs intégrés aux OMT : ITI, PASA, DRR..., donc communicant avec la télecommande réseau
Tout cela pour vous faire comprendre que pour des raisons à la fois de technique et de coût, l'automatisation des boucles en est restée longtemps à la préhistoire :
Dans sa "4L fourgonnette", un agent "remontait" la boucle* en observant les voyants : allumé, il a vu le défaut; j'en trouve un éteint, je viens de passer le défaut (mais il faut encore aller vérifier s'il fonctionne, et si_ c'est bien le dernier!). Restait ensuite à isoler manuellement le tronçon en défaut (encore fallait-il, à l'époque "héroïque", que la cellule ne soit pas coincée [horsdemoi.gif] )
Dans l'industrie, le problème est depuis longtemps résolu, à l'aide d'automates, mais au moins une cellule de chaque poste doit être motorisée. Heureusement ces motorisations sont devenues fiables, peu coûteuses, adaptables sur site en 1/2 heure...
La situation s'est considérablement améliorée côté Réseau de distribution avec la quasi-généralisation de OMT : les postes DP sont de plus en plus télécommandés (RTC, radio, LS, GSM, tout est possible actuellement), les coffrets ITI et autres sont munis de détecteurs de défauts, souvent directionnels, et de la fonction ADA qui permet la coupure dans le creux de tension par des interrupteurs.
L'avantage, c'est qu'au lieu d'avoir à remonter une boucle de 30, 40 postes, l'agent du poste de téléconduite identifie immédiatement un tronçon de 5, 6 postes, parfois moins et peut reconfigurer le réseau (si ce n'est déjà fait automatiquement) de façon que seul ce tronçon reste hors tension.
Des essais de systèmes séquentiels avaient été tentés, mais ils sont restés sans suite. Tous les postes devaient être motorisés, après un défaut on réénclenchait automatiquement un par un; l'ennui, c'est qu'on réenclenchait fatalement une fois sur défaut...

Cordialement
*Une nuit, dans un centre client, deux fourgonnettes à la recherche du défaut se sont percutées dans un rond-point! Il faut faire vite, mais quand-même!

Avatar du membre
mercure
Passionné
Passionné
Messages : 381
Enregistré le : lun. 16 févr. 2009 22:00

Re: détection de défaut sur cable MT en boucle

Message par mercure » mer. 24 août 2011 17:21

Bonjour

Merci CANDELA,c'est l' histoire d 'évolution ,
Les organes de manoeuvre télécomandés ,ont résoulu une partie du probléme ,mais l'intervention humaine est toujours nécessaire,pour éliminer le défaut , pour les deux cas , soit en Aérien ou souterrain.

Salutations

Candela
Modérateur & Admin
Modérateur & Admin
Messages : 3855
Enregistré le : jeu. 4 sept. 2008 09:09
Localisation : Dijon (21000)

Re: détection de défaut sur cable MT en boucle

Message par Candela » mer. 24 août 2011 23:39

Bonsoir,
mercure a écrit : l'intervention humaine est toujours nécessaire,pour éliminer le défaut , pour les deux cas , soit en Aérien ou souterrain.
Il faut distinguer la réalimentation rapide de la partie saine de la recherche physique et la réparation du défaut.
En aérien, les problèmes sont notablement différents :
-sur réseaux classiques, l'Icc Ph-T est limitée à 150 ou 300A, on ne craint plus de réenclencher sur défaut et c'est même la règle
-toujours en classique, l'usage du disjoncteur shunt permet d'éteindre sans intervention la majorité des défauts (type "chute de branche" ou "oiseau en vol"); d'autre part il n'y a plus de micro-coupure, mais des creux de tension inégaux selon les phases, bien moins perturbants sur la BT.
-le fin du fin, c'est le neutre compensé qui permet l'auto-extinction sans intervention et sans perturbation de la plupart des défauts monophasés.
Et c'est heureux, car c'est là que les distances sont les plus grandes et les équipes les plus réduites.
Cordialement

Max78
Modérateur & Admin
Modérateur & Admin
Messages : 2312
Enregistré le : mer. 19 mars 2008 00:36
Localisation : Île de France

Re: détection de défaut sur cable MT en boucle

Message par Max78 » jeu. 25 août 2011 00:16

Salut,

Candela, quand je lis tes posts, parfois, je suis bien content de ne pas avoir connu cette époque :shock:
Ca devait être "folklo" si on peut dire ainsi car il n'y avait pas le souci de sécurité des intervenants et de continuité du service comme aujourd'hui ...

Sinon, pour en revenir au sujet initial, j'ai encore vu dans certaines industries il n'y a pas si longtemps (une dizaine d'années), des "systèmes de défaut" datant de la préhistoire comme ceux dont tu fais allusion, je m'en souviens car justement, çà m'avait "surpris" de voit encore des dispositifs comme ceux-là à l'heure ou tout est automatisé, motorisé et "electronisé" :( Ils étaient plus en service mais encore en place, prêt à reprendre du service, çà fait peur ...

Cordialement,
Max
"L'ignorance entraine la dépendance, c'est pourquoi ma banquière adore la culture .." Max78

Candela
Modérateur & Admin
Modérateur & Admin
Messages : 3855
Enregistré le : jeu. 4 sept. 2008 09:09
Localisation : Dijon (21000)

Re: détection de défaut sur cable MT en boucle

Message par Candela » jeu. 25 août 2011 10:10

Bonjour Max,
On peut appeler cela "la rançon du progrès"!
De génération en génération, le matériel HTA est devenu de plus en plus sûr et fiable et j'ai connu une bonne part de cette évolution.
Les "lapins" n'étaient pas dangereux, bien que leur manoeuvre ne soit pas particulièrement rassurante (avoir le 15000 V au bout des doigts,même avec une tige en fibre de verre....). Autant que je me souvienne, ils ont disparu avec les inters SF6.

Plus ennuyeux à l'époque était le vieillissement des matériels. Selon les modèles, on pouvait avoir un blocage complet, une manoeuvre "en sectionneur" ou carrément une explosion! Sur les modèles les plus anciens, les portes se dégondaient, et il valait mieux ne pas se trouver en face!

Etape par étape, on en est arrivé à la "sécurité intrinsèque", un amorçage interne étant considéré comme un incident possible contre lequel il faut se prémunir.Une cellule actuelle subit une destruction par amorçage "plein pot" provoqué lors des essais d'agrément :Un non-tissé blanc placé devant à faible distance (dans les 30 cm) symbolise la présence d'un homme; il ne doit pas subir une coloration supérieure à celle prévue par une échelle étalon. Tout accident est désormais impossible (il faut cependant utiliser les EPI!), il n'y a que la trouille qui soit inévitable!

Pour en revenir au sujet, une fois le défaut localisé (typiquement 1/2 h -3/4 h en ville) et les secteurs réalimentables par la télécommande remis sous tension, il faut terminer en isolant le tronçon ou le poste défectueux, manuellement. Et là, on revient au problème de la vétusté ou de l'état d'entretien des cellules. Bien des clients ignorent ( /ignoraient) que les cellules de boucle, bien que cadenassées par Erdf, leur appartiennent et qu'ils doivent les entretenir. A certaines périodes, les agents avaient interdiction de manoeuvrer sous tension certains types de matériels classés "à risques", et il fallait d'abord couper par les postes encadrants; même chose en cas de mécanisme bloqué.
Cordialement

Avatar du membre
mercure
Passionné
Passionné
Messages : 381
Enregistré le : lun. 16 févr. 2009 22:00

Re: détection de défaut sur cable MT en boucle

Message par mercure » jeu. 25 août 2011 15:57

Bonjour

oui CANDELA,parce que méme l'entretien des équipements du poste ne se fait pas , y' a pas de controle ,ni de programme préventif ,et parfois méme s'il y a un défaut sur les interrupteurs de boucles ,le remplacement de ces unités semble étre imputé à la charge de l'abonné ,il n'ya pas de politique de maintenance periodique suivi par le propriétaire du poste.

Salutations

Avatar du membre
circus
Expert
Expert
Messages : 356
Enregistré le : ven. 19 déc. 2008 20:11

Re: détection de défaut sur cable MT en boucle

Message par circus » jeu. 25 août 2011 19:01

Candela a écrit : A certaines périodes, les agents avaient interdiction de manoeuvrer sous tension certains types de matériels classés "à risques", et il fallait d'abord couper par les postes encadrants; même chose en cas de mécanisme bloqué.
Cordialement
bonsoir,

c'est toujours d'actualité sur certains modèles comme par exemple certaines normasept qui ont tendance à s'ouvrir en sectionneur

ou si on tombe sur des cellules de type sectionneur
Candela a écrit : Tout accident est désormais impossible (il faut cependant utiliser les EPI!)
oui si on manœuvre sur du matériel plus ou moins récent et non sur des types ouvert comme c'est encore le cas

Invité

Re: détection de défaut sur cable MT en boucle

Message par Invité » jeu. 25 août 2011 21:31

Bonjour

Pour revenir a l'entretien des postes HT/BT il est admis et "prouvé" que les cellules des postes clients ne sont pas souvent entretenues.
Je m'adresse maintenant aux agents ERDF, combien d'équipes dans votre agence ou votre centre réalisent encore des entretiens de cellules dans les poste DP ?????
Pour ma part, je suis dans le 13 et il faut se rendre a l'évidence plus aucun controle n'est éffectué!!!( plus le temps,,,pas rentable,,,ça revient moins cher d'attendre que ça claque [horsdemoi.gif] )
Merci de bien vouloir m'indiquer si des équipes ERDF ou sous traitantes réalisent encore ce type d'entretien dans le postes DP?
A+

Avatar du membre
circus
Expert
Expert
Messages : 356
Enregistré le : ven. 19 déc. 2008 20:11

Re: détection de défaut sur cable MT en boucle

Message par circus » jeu. 25 août 2011 21:55

bonsoir,

pour l'entretien des postes clients je trouve qu'ils sont quand même bien suivi

enfin surtout sur les très grandes sociétés et c'est généralement tout les ans les mêmes qui demande une séparation

pour la partie Erdf sur l'entretien des cellules hormis pour les normasept où il y a un programme d'entretien pour les problèmes

d'ouverture en sectionneur et le programme d'entretien des cellules télécommandées

les autres c'est vraiment au coup par coup si on intervient sur une cellule, on en profite pour la nettoyer vite fait

enfin par chez moi

Répondre

Retourner vers « Régime du neutre »