Les différents régimes de neutre ?

Le régime du neutre, les sections, les raccordements…
Candela
Modérateur & Admin
Modérateur & Admin
Messages : 4091
Enregistré le : jeu. 4 sept. 2008 09:09
Localisation : Dijon (21000)

Re: les différents régimes de neutre???

Message par Candela » ven. 3 mai 2013 11:42

Bonjour,
JuJu a écrit : -Dans le document de Schneider susmentionné, un calcul de la tension de défaut est réalisé pour TT et TN : 153V en TT, 92V en TN => intérêt du TT si Ud est plus importante? plus de danger non? (Même si j'ai bien vu que les Id ne sont pas les mêmes)
Voici un document très complet en ce qui concerne le calcul de la tension de contact dans les différents régimes. attention, c'est technique...
Et un comparatif p 22.
il faut bien comprendre que le choix d'un SLT est un compromis entre des facteurs contradictoires; selon chaque type d'installation ou d'utilisation il y a des régimes plus adaptés que d'autres, mais rarement un régime "idéal". De plus, des considérations propres à l'utilisateur peuvent donner plus de poids à certains critères. J'ai vu des sites importants et "sensibles" où l'IT était une "religion" se laisser convaincre de passer en TNC-TNS à la faveur d'une rénovation totale, et tout s'est bien passé....
Cordialement

Avatar du membre
JuJu
Assidu
Assidu
Messages : 27
Enregistré le : mar. 23 avr. 2013 10:05

Re: Les différents régimes de neutre ?

Message par JuJu » ven. 3 mai 2013 12:01

(re) Bonjour,

Franchement merci pour toutes ces réponses rapides claires et efficaces!

Une question me vient: En quoi un SLT type TN est plus sélectif qu'un SLT type TT? je ne dois pas saisir l'exacte signification cachée derrière le mot "sélectif", puisque je trouve qu'un TT est déjà sélectif..
Candela a écrit : Le TN-C chez les particuliers se pratique dans certains pays (USA, Allemagne, Grande Bretagne...).
Il est plus coûteux...pour le distributeur (pour l'abonné, cela a évolué depuis la généralisation des DDR 30 mA), nécessite beaucoup de sérieux dans l'installation et la maintenance (donc a priori pas très adapté aux pays latins :-o ). Les forts courants de défauts sont quand même un danger chez l'abonné, avec les risques d'incendie et de brûlures.
Surtout, c'est le distributeur qui devient responsable de la mise à la terre du neutre, en général au point de livraison;sa valeur doit être faible et maintenue telle, ce qui nécessite des contrôles.
J'ignore en pratique comment dans ces pays on contrôle la valeur de l'impédance de boucle et les moyens de remédier à un Icc trop faible, mais vu ce qui se passe en ERT-ERP cela me paraît compliqué à mettre en oeuvre chez un particulier.
Donc si je comprends bien, le régime TT c'est plus dans un esprit de démarcation des installations fournisseur/utilisateur, et donc de responsabilité... ? Et pour palier les risques d'incendie oui, du coup ya pas photo le TT c'est mieux..!
Candela a écrit :donc a priori pas très adapté aux pays latins :-o )
;-)
Candela a écrit : En France, la C15-100 interdit le PEN pour les faibles sections pour des raisons de résistance mécanique (543.4.1). Il est rare que des PC 16A soient alimentées en 10² cu...et il faudrait pouvoir y raccorder ce conducteur!
Non Non bien sur je raccorde en 2.5mm²
Candela a écrit : Il n'y a effectivement pas de différence de principe entre les Icc TN-C et TN-S.
L'ennui du TN-C, c'est qu'en quelque sorte, en cas de défaut il "distribue" l'élévation de tension tout le long du PEN concerné aux départs sains qui y sont raccordés. C'est pour cette raison que l'informatique n'apprécie pas.
C'est ce que je présentais mais je pense que je me suis trop embrouillé l'esprit avec des schémas trouvés à droite à gauche.

En imaginant être dans le cas d'une installation TN-C, les harmoniques de courant (dus à l'informatique notamment) circulant dans le PEN deviennent problématiques au niveau des masses des autres appareils?Parce que pour un régime TN-C-S au final on a bien un moment ou PE et N se rejoignent... Pourtant on considère qu'on est en TN-S au niveau de l'installation..

Juste pour s'amuser:
Imaginons une installation avec un seul départ du TGBT en PEN pour alimenter un variateur+moteur (variateur mauvais et générateur de beaucoup d'harmoniques renvoyés sur le PEN du coup) et pour desservir une armoire divisionnaire pour alimenter ordinateur et autres en TN-S. N'aurai-je pas des perturbations dans tous les sens enfin surtout un problème sur les masses des ordis?
Je suppose que dans la pratique on privilégie l'utilisation de deux départs distincts à partir du TGBT.

Pour mon projet du coup ce que je prévois de faire c'est PEN jusqu'à une armoire divisionnaire, puis de partir en TN-S.

Je trouve le TN-C assez dangereux au final...

Merci encore,

Cordialement

Avatar du membre
JuJu
Assidu
Assidu
Messages : 27
Enregistré le : mar. 23 avr. 2013 10:05

Re: Les différents régimes de neutre ?

Message par JuJu » ven. 3 mai 2013 16:58

J'ai réussi à me procurer la NF C 15-100 (enfin! mais malheureusement la version 2002) et je lis : "En raison de la vulnérabilité du neutre, elle [adaptation TN] est totalement exclue sur les réseaux aériens.".
Est-ce dû au fait qu'il ne faut surtout pas que le PE soit coupé (dégradation, accident type rupture de ligne)?

Candela
Modérateur & Admin
Modérateur & Admin
Messages : 4091
Enregistré le : jeu. 4 sept. 2008 09:09
Localisation : Dijon (21000)

Re: Les différents régimes de neutre ?

Message par Candela » sam. 4 mai 2013 00:06

Bonsoir,
Le TT, c'est plutôt la bouée de secours...
-quand la prise de tere n'est pas fameuse
-quand il n'y a pas d'interconnexion des masses
-quand on ne peut pas remplir toutes les conditions (strictes) du TN
-quand on ne peut, ou ne veut pas faire les calculs nécessaires aux autres régimes
-quand on n'a pas de personnel compétent pour l'exploitation

Le TT marche à tous les coups, mais quand on a un courant de défaut il n'est pas très élevé et en général seule la sélectivité chronométrique + ampèremétrique fonctionne bien, mais on est vite limité en nombre de crans, surtout si la prise de terre est mauvaise. En effet, on est vite coincé entre la valeur maxi permise par la résistance de prise de terre et le 30 mA, limite pratique(le 10 mA n'a vraiment d'intérêt que pour des circuits courts et très exposés, et limité à un appareil en raison des courants de fuite).

Le TN-S est le régime le plus universel, un peu "passe-partout" lorsqu'on a une installation de bonne qualité; c'est en quelque sorte un TT amélioré puisque la différence, c'est un courant de défaut confortable permettant d'obtenir simplement et économiquement une bonne sélectivité. Et en TN-S on a toujours la possibilité de repasser en TT su ça coince en bout de ligne, ou l'on veut, quand on veut.
Le TN-C n'est pas dangereux s'il est bien calculé et utilisé. Effectivement, couper un PEN serait dramatique, c'est pourquoi on tient tant à ce qu'il soit robuste et bien protégé.
Pour votre installation, vous avez la bonne solution, et pour des bureaux la section TN-C n'aura pas à être longue. Il faut faire une bonne mise à la terre du chemin de câble supportant le TN-C.
Cordialement

Avatar du membre
JuJu
Assidu
Assidu
Messages : 27
Enregistré le : mar. 23 avr. 2013 10:05

Re: Les différents régimes de neutre ?

Message par JuJu » lun. 6 mai 2013 09:19

Bonjour,

Merci pour toutes ces réponses.
Considérons ce problème résolu.


Cordialement,

JuJu

Répondre

Retourner vers « Régime du neutre »