Intérêt du neutre

Le régime du neutre, les sections, les raccordements…
Avatar du membre
Seb-chatou
Arrivant
Arrivant
Messages : 1
Enregistré le : dim. 4 janv. 2009 16:22

Intérêt du neutre

Message par Seb-chatou » dim. 4 janv. 2009 16:28

Bonjour à tous,

En ce moment j'essaie de comprendre l'utilité du neutre, mais j'ai un peu de mal. En effet, j'ai lu que le neutre permet de détecter un éventuel défaut d'isolation. Mais comment ?
Par exemple si une phase touche la carcasse métallique d'une machine, est ce que ça va faire augmenter le potentiel de la "terre", et étant donné que le neutre est relié à la terre, augmenter le potentiel du neutre ????

Merci de m'éclairer sur ce point !!!

Seb

GAS
Modérateur & Admin
Modérateur & Admin
Messages : 2096
Enregistré le : mar. 25 mars 2008 10:45
Localisation : Roussillon

Re: Intérêt du neutre

Message par GAS » lun. 5 janv. 2009 14:21

Bonjour,
Une explication serait trop longue à développer.
A toutes fins utiles lisez ceci sur les différents régimes de neutre: http://ww3.ac-poitiers.fr/cmrp/get/pdf/BCR03p.PDF
et ceci sur les protections différentielles http://sitelec.free.fr/schneider/protec ... entiel.pdf
Cordialement
GAS

Candela
Modérateur & Admin
Modérateur & Admin
Messages : 4332
Enregistré le : jeu. 4 sept. 2008 09:09
Localisation : Dijon (21000)

Re: Intérêt du neutre

Message par Candela » lun. 5 janv. 2009 19:09

Bonjour,
Votre question est un peu vague!
Il ne faut pas confondre deux choses :
Le neutre "conducteur actif" qui sert à obtenir la tension simple en mono sur un réseau triphasé. C'est intéressant pour les réseaux BT Edf et pour les réseaux industriels ou tertiaires comprenant une faible part de circuits monophasés. Sur un réseau étendu, comme l'éclairage d'une usine, il vaut mieux distribuer du "230 tri" et ne pas distribuer le neutre. C 'est quasiment obligatoire en régime IT en raison du surcoût de protection et des difficultés techniques.
Le neutre "point du réseau relié à la terre" : dans ce cas, on a par commodité pris l'habitude de relier le neutre plus ou moins directement à la terre, mais ce n'est nullement une obligation (à deux notables exceptions : les réseaux de distribution où en France le choix du TT est imposé par Erdf et le régime TNC qui impose la mise à la terre du neutre).Dans tous les autres cas, on peut se passer de neutre , en général parce qu'il n'est pas accessible, et relier une phase à la terre, ou créer un "point neutre artificiel" pour brancher une impédance.
Dire que le neutre "permet de rechercher les défauts" n"est que le résultat d'une convention, et ce n'est vrai que pour le régime IT. Mais le neutre ne sert que de "point d'injection" d'une faible tension continue ou très basse fréquence par un "contrôleur d'isolement" entre le réseau et la terre. Si un courant circule, il y a un défaut...
En revanche, il est tout à fait exact que ce qu'on appelle "le régime du neutre", qui désigne la façon dont le réseau est raccordé (ou non) à la terre conditionne l'ensemble des dispositions à prendre pour la protection contre les contacts indirects.

Répondre

Retourner vers « Régime du neutre »