Protection contacts indirects circuit de commande 230 V

Le régime du neutre, les sections, les raccordements…
Répondre
Avatar du membre
CMoi
Nouveau
Nouveau
Messages : 6
Enregistré le : jeu. 30 juin 2016 16:57

Protection contacts indirects circuit de commande 230 V

Message par CMoi » dim. 3 juil. 2016 11:35

Bonjour,

Dans une armoire alimentée en 400 V et en schéma TN, j'ai des transformateurs 700 VA de commande et de signalisation 400/230 V alimentant des boutons et des voyants 230 V en face d'une armoire métallique. La filerie est de type H07 V-K 1,5 mm² passées dans des goulotte de câblage.

En cas de défaut d'isolement au secondaire du transformateur, la protection contre les contacts indirects peut-elle être assurée par les disjoncteurs Q33 ou Q34 en amont du transformateur (voir schéma) ? Je ne pense pas car il y a une séparation entre le circuit primaire et secondaire. En d'autre terme, dans le schéma ci-joint y a t-il une protection contre les contacts indirects ?

http://www.hostingpics.net/viewer.php?i ... irects.jpg

Afin de créer une boucle de défaut ne faut-il pas raccorder à la terre le point neutre au secondaire du transformateur et installer une protection omnipolaire de type disjoncteur magnéto-thermique (1DN 3 A courbe C) ou un fusibles (gG 3 A) + cartouche de neutre au secondaire ? Où vaut-il mieux installer un disjoncteur différentiel (1DDN 3 A 300 mA) en aval du transfo ?

Merci,

Candela
Modérateur & Admin
Modérateur & Admin
Messages : 3855
Enregistré le : jeu. 4 sept. 2008 09:09
Localisation : Dijon (21000)

Re: Protection contacts indirects circuit de commande 230 V

Message par Candela » lun. 4 juil. 2016 13:59

Bonjour,
Tout d'abord, il faut noter que la protection primaire du transfo est totalement inefficace pour la protection des contacts indirects au secondaire, pour deux raisons qui se cumulent:
-la protection primaire est nécessairement surcalibrée en raison des courants d'enclenchement très élevés de ce type de transfos
-l'impédance des enroulements d'un tout petit transfo entraîne un icc aval très faible.
Ensuite, vous ne précisez pas le SLT choisi en aval de ce transfo.
Sans certitude (du fait de précisions manquantes), il me semble "mal défini". On pourrait penser "circuit séparé", mais:
-pas de précision sur le Tr qui devrait alors être conforme à la NF EN 61558-2-4 (notamment écran mis à la terre que je ne vois pas)
-difficulté à bien séparer "de manière sûre" des circuits intimement voisins des circuits puissance, et surtout les masses avec armoire métallique mise à la terre etc
-normalement 1 seul appareil alimenté, sinon le schéma IT ou l'application du C3 annexe 3 du 4-41 obligatoire

Sans cela, il faut choisir un SLT "classique" sachant que TNC est interdit et TT peu réaliste (pas de prise de terre indépendante); il reste IT (peu utile, onéreux et contraignant) et...TN-S. Ce dernier me semble presque une évidence, et Il se trouve que c'est le schéma que vous proposez. Dans l'absolu, et avec l'aide d'un bon logiciel (agréé, bien sûr!) vous pouvez utiliser des disjoncteurs ou des fusibles, mais le calibrage sera difficile, surtout en fusibles, avec d'aussi faibles intensités. Le DDR pose bien moins de problèmes parce qu'il dispose d'un seuil précis que l'on peut déterminer en fonction du besoin sans interférer avec la protection de surcharge.
Il faut alors bien relier une "patte" du TR au PE et à la terre du bâtiment et dans la mesure du possible(!) avoir des masses séparées de celles de l'amont.
Il se peut que les "contrôleurs" aient un avis différent...

Cordialement
PS n'hésitez pas à poser des questions si certains points ne vous semblent pas clairs
PS2 on peut se poser la question de l'utilisation d'un transfo d'isolement. Si c'est uniquement pour adapter la tension, un autotransfo permet de conserver le SLT amont (ici sans problème puisque c'est TN-S; et cela vous évite la gestion délicate des circuits de terre/masses dans une situation d'imbrication avec ceux de l'amont (armoire métallique....). Attention: ceci ne serait pas valable si le transfo alimentait des circuits de commande de mouvements: dans ce cas, au minimum transfo d'isolement et TBT recommandée.

Avatar du membre
CMoi
Nouveau
Nouveau
Messages : 6
Enregistré le : jeu. 30 juin 2016 16:57

Re: Protection contacts indirects circuit de commande 230 V

Message par CMoi » lun. 4 juil. 2016 15:08

Merci Candela,

En fait je n'ai pas les caractéristiques de ce transformateur (absence de plaque signalétique ou de notice technique).

Le schéma correspond au relevé que j'ai fait dans l'armoire et il n'y a à priori pas de SLT de défini en aval de ce transformateur. Il faudrait donc au secondaire du transformateur relier le neutre au répartiteur de terre de l'armoire et mettre en place un DDR ?

Si c'est un auto-transformateur le problème de la protection contre les contacts indirects est le même, non ? (Elle ne peut pas être assurée par les disjoncteurs en amont du circuit primaire). Que feriez vous à ma place pour être sûr d'assurer la protection contre les contacts indirects ?

En haut à gauche les deux transformateurs 400/230 V

Image

Candela
Modérateur & Admin
Modérateur & Admin
Messages : 3855
Enregistré le : jeu. 4 sept. 2008 09:09
Localisation : Dijon (21000)

Re: Protection contacts indirects circuit de commande 230 V

Message par Candela » lun. 4 juil. 2016 23:31

Bonsoir,
C'est très simple: débranchez les fils amont et aval et testez la continuité entre amont et aval. Si c'est un transfo, rien ne passe, et si c(est un autotransfo tout est relié*. De ce fait il n'y a aucun isolement entre amont et aval et le SLT est intégralement conservé. Ce peut être un avantage ou un inconvénient, selon ce qui est recherché. L'Ucc est environ moitié, donc l'Icc aval est nettement supérieur.
Et là, une protection différentielle en amont peut protéger l'aval (ne pas oublier de prendre en compte l'intensité [z_racine3] fois plus faible en amont).

Dans les deux cas, le calcul est fait selon les règles du TN A mon avis avec un autotransfo il y a une chance pour que les disjoncteurs aval assurent la protection contre les contacts indirects. Avec le transfo de DDR est quasiment obligatoire.
Cordialement

*L'autotransfo n'a qu'une bobine avec une sortie intermédiaire pour le 230V; le neutre est commun à l'amont et à l'aval.

Avatar du membre
josé garcia
Nouveau
Nouveau
Messages : 12
Enregistré le : dim. 7 août 2016 11:01
Localisation : Côtes d'armor

Re: Protection contacts indirects circuit de commande 230 V

Message par josé garcia » dim. 7 août 2016 20:04

Bonjour

La solution de faire un schéma TN-S en aval d'un transformateur de commande 400/230 VAC est quasiment toujours celle qui est retenue par les contrôleurs (y compris moi).

Après, concernant le déclenchement des protections surintensités, ont reste souvent dans le flou ! Vue les faibles IK au secondaire des transformateurs, un DDR permet de bien se rassurer. C'est à mon avis la solution la plus raisonnable en terme de sécurité.

Concernant les auto transformateurs, le risque principal à leur utilisation est l'apparition de surtensions en aval de ceux-ci lorsque l'on se trouve en schéma IT. Si un double défaut vient à se produire en amont/aval de l'appareil, il se peut que seul une protection amont ou aval coupe une seule des phases en défaut. Le diagramme des tensions se trouve alors perturbé. Pour avoir à se passer d'une protection différentielle en amont ou en aval de l'auto transformateur, il faudrait que tous les circuits en amont/aval de l'auto transformateur disposent d'une protection avec un dispositif de coupure omnipolaire. Ce qui est très dur à réaliser pour les circuits en amont.

Cordialement

Avatar du membre
CMoi
Nouveau
Nouveau
Messages : 6
Enregistré le : jeu. 30 juin 2016 16:57

Re: Protection contacts indirects circuit de commande 230 V

Message par CMoi » mer. 31 août 2016 21:33

Bonsoir,

Merci pour vos réponses.

Faut-il obligatoirement sectionner le conducteur neutre (le commun relier à la terre en sortie de transfo) en aval du transformateur de commande 230 V ou on peut installer uniquement un disjoncteur unipolaire sur la phase ?

@+

Avatar du membre
Diantalvic
Nouveau
Nouveau
Messages : 9
Enregistré le : jeu. 25 août 2016 15:52

Re: Protection contacts indirects circuit de commande 230 V

Message par Diantalvic » jeu. 1 sept. 2016 09:37

Bonjour,

Le neutre est un conducteur actif

Si tu as une isolation galvanique entre ton primaire et secondaire, à l'instar des phases que tu protèges au secondaire il te faut également couper le neutre également au secondaire.


En complément il y' a peut être nécessite de couper et protéger ton neutre . ( En TNC bien sur on ne le coupe pas)
voir détail dans la 15-100 suivant le SLT résumé ci dessous
-si tu es en IT et que tu distribue le neutre
l-'installation généré des courants harmonique de rang 3 ( et multiples)
-La section du conducteur de neutre est inférieur a celle des conducteurs de phases
-Il s'agit de la liaison entre la source (Groupe électrogène, Transformateur)et le Tableau Général Basse Tension (TGBT)

Bonne journée

Candela
Modérateur & Admin
Modérateur & Admin
Messages : 3855
Enregistré le : jeu. 4 sept. 2008 09:09
Localisation : Dijon (21000)

Re: Protection contacts indirects circuit de commande 230 V

Message par Candela » jeu. 1 sept. 2016 11:13

Bonjour,
CMoi a écrit :.

Faut-il obligatoirement sectionner le conducteur neutre (le commun relier à la terre en sortie de transfo) en aval du transformateur de commande 230 V ou on peut installer uniquement un disjoncteur unipolaire sur la phase ?

.
La réponse est dans l'article 461.2:
Il doit être placé à l'origine de toute installation un dispositif de commande et un dispositif de sectionnement coupant tous les conducteurs actifs de l'ensemble de l'installation.
Et dans le 462.1:
Tout- circuit doit pouvoir être sectionné sur chacun des conducteurs actifs, à l'exception du conducteur PEN//...

Donc, au minimum 1P+N, et 2P si la protection contre le double défaut est nécessaire (donc pas si le TN-S est retenu ou s'il n'y a qu'un circuit).

Cordialement

Répondre

Retourner vers « Régime du neutre »