compteur LINKY et CPL

Contre la foudre, les harmoniques et compatibilités électromagnétiques
Avatar du membre
phil88
Nouveau
Nouveau
Messages : 10
Enregistré le : mer. 1 nov. 2017 15:19

compteur LINKY et CPL

Message par phil88 » mer. 13 déc. 2017 14:14

Bonjour à tous,
dans le cadre de mon projet,notamment la mise en électricité,l'entreprise de sous-traitance d'ENEDIS installera un compteur LINKY.ce sera une installation triphasé.
Je me suis donc penché sur les fameux CPL, les champs électromagnétiques dégagés par ceux-ci,et leur nocivité (?).
A ce sujet,il y a la possibilité d'en diminuer les effets en utilisant du cable blindé,enveloppe reliée à la terre.D'après ce que j'ai pu lire,il suffirait que seule la phase soit blindée. si cela est vrai,le cout change énormément.(cable 3 fils et fil unitaire,partie monophasée). Seriez vous en mesure de me le confirmer?
Quant aux filtres CPL,que dire à ce sujet?fiables,intox quand le prix va de 180€ à 600€.
merci pour votre réponse.

Candela
Modérateur & Admin
Modérateur & Admin
Messages : 4116
Enregistré le : jeu. 4 sept. 2008 09:09
Localisation : Dijon (21000)

Re: compteur LINKY et CPL

Message par Candela » ven. 15 déc. 2017 01:19

Bonjour,

La réponse se situe à deux niveaux:
-Champ électrique: il est proportionnel à la tension à laquelle est porté le câble par rapport à la terre. Que l'appareil soit en service ou non, seul le câble de phase est soumis à une tension significative.
-Champ magnétique: il est proportionnel à l'intensité, et donc présent uniquement si le récepteur est en service. Il est émis par les deux conducteurs, mais comme les courant Ph et neutre sont de sens contraire, ils s'annulent aisément si les conducteurs sont quasiment jointifs (câble) ou convenablement torsadés(conducteurs isolés). Le blindage rendra moins efficace cet effet...

On peut s'interroger sur l'utilité quand on connaît les niveaux à 20 cm du compteur pour la fréquence de 74 kHz. Les mesures de l'ANFR ont montré des maximums de 1,7 V/m et 0,03 µT. De nombreux appareils électriques, moteurs, éclairages émettent des niveaux bien supérieur. Sans parlers des téléphones portables qui ont des niveau 50 à 100 fois supérieurs dans des bandes de fréquence reconnues infiniment plus problématiques.

Je ne doute pas de l'efficacité des filtres, mais est-ce bien raisonnable pour supprimer des émissions:
-qui durent environ 1 mn chaque nuit, quelques minutes dans le cas de mise à niveau logicielle
-qui sont, c'est prouvé, bien inférieures dans les pièces par rapport à la proximité du compteur

Et si l'on veut un environnement "propre", il faut évidemment bannir les CPL utilisés pour les réseaux LAN (fréquences de 1,6 à 30 MHz) et le Wi-fi(fréquence 2,4 ou 5 GHZ), sachant que plus la fréquence d'un signal est élevée, plus il est potentiellement nocif.

Cordialement

Avatar du membre
phil88
Nouveau
Nouveau
Messages : 10
Enregistré le : mer. 1 nov. 2017 15:19

Re: compteur LINKY et CPL

Message par phil88 » ven. 15 déc. 2017 18:00

bonjour Candela,
merci pour votre réponse,mais qui dépasse un peu mes connaissances.
lorsque vous dites:Le blindage rendra moins efficace cet effet...,vous voulez dire,baisse du champ magnétique je suppose.
mais comme les courant Ph et neutre sont de sens contraire, ils s'annulent aisément si les conducteurs sont quasiment jointifs (câble) :cable non blindé?
convenablement torsadés(conducteurs isolés):fils non blindé également?
et lorsque je vous lis un peu plus loin,dois-je interpréter que la polémique autour du compteur linky est disproportionnée?et que les effets tant décriés le sont également?

Candela
Modérateur & Admin
Modérateur & Admin
Messages : 4116
Enregistré le : jeu. 4 sept. 2008 09:09
Localisation : Dijon (21000)

Re: compteur LINKY et CPL

Message par Candela » lun. 18 déc. 2017 15:53

Bonjour,
Point 1: Si vous blindez un conducteur, son champ magnétique sera "bloqué" par le blindage, et il ne contrariera plus celui (de sens inverse) du conducteur neutre qui émettra un champ magnétique normal.
Donc autant le blindage du seul conducteur de phase reste efficace concerant le champ électrique, autant il est contre-productif pour le champ magnétique.
Il faut relativiser les effets, tant les champs mesurés par L'ANFR (max 0,03µT) sont éloignés du maxi autorisé par les normes (6,25µT).
Quand à votre deuxième question, il est clair que le sites "anti" pratiquent l'amalgame (du moment que l'on évoque le danger de certains CPL, toutes les fréquences sont également dangereuses, ce qui est faux) et trient volontiers dans les documents ce qui va dans le sens de ce qu'ils veulent prouver et oublient de mentionner ce qui va dans le sens opposé.
Je vous en donne un exemple: Un site bien connu cite abondamment une thèse d'un étudiant de l'université de Rennes (Telecom Bretagne). Il s'agit évidemment d'un document scientifique de très haut niveau, peu accessible pour le grand public. Le site oublie tout simplement de mentionner ce qui figure à la page 102, dont voici un extrait:

Au-dessous de 5 MHz, on constate que le bruit de fond est important et masque le rayonnement généré par le signal CPL. Nous ne considérerons donc pas ces fréquences pour l’analyse. La courbe noire représente le niveau de rayonnement quand on applique la méthode d’interférence destructive, c'est-à-dire les sources S(t) et –S(t) sont en mode d’émission. De la même façon que le cas précédent au-dessous de 5MHz les valeurs de champ électrique sont inférieures au niveau de bruit, donc elles ne seront pas considérées pour l’analyse

Je rappelle que les émetteurs "grandes ondes" des radios européennes diffusent dans la bande des 150 à 300 kHZ avec des puissances de 1500 à 2000 kW pour les plus connus. Les voisins et travailleurs des émetteurs d'Allouis, de la Tour Eiffel, Felsberg, Roumoules, Beidweiler devraient être atteints de maladies professionnelle, et au premier plan de cancers, ce qui n'a jamais été établi.
Le CPL de Linky émet quelques mW dans le bande 63,3-74 kHz (G1) ou 35,9-90,6 kHz (G3)...
Seules les personnes EHS peuvent être incommodées par ces émissions; mais elles le sont bien plus par le "bruit ambiant" et par les multiples émissions auxquelles nous sommes soumis (GSM, Wi-Fi, Wi-max, émissions bande FM, radars, appareils ménagers, téléphones sans fil, CPL "informatique" etc). A noter que le terme "bien plus" évoque un rapport de 100, 1000 et parfois plus.
Pour se protéger, ces personnes doivent utiliser des filtres (si elles ont raccordées au réseau), mais aussi transformer leur maison en "cage de Faraday"...ou vivre dans des grottes.

Un autre exemple des "énormités" proférées sur le même site: le compteur Linky limiterait les contrats en kVA tandis que les anciens compteurs limitaient des kW. Tous les électriciens savent que c'est complètement faux: les anciens compteurs...comptaient des kWh, la limitation étant faite par les disjoncteurs limitant des ampères, ce qui revient à des kVA à ceci près que la variabilité de la tension amenait une injustice: un abonné recevant une tension (limite) de 207v avait droit à 6210VA pour un contrat "6 kVA" et un abonné recevant 253v (autre limite, rarement atteinte) pouvait aller à 7590 VA constants. Les deux payaient le même abonnement!
Linky assure lui-même la limite, et elle est bien en kVA, ce qui est plus juste et plus précis. Et il compte* toujours des kWh...

Cordialement

*les kWh, c'est l'énergie "active", celle qui sert à éclairer, chauffer, fournir de la force motrice, et c'est ce qui est facturé au titre de la "consommation".
Les kVA reflètent le dimensionnement nécessaire des installations: le compteur, le disjoncteur, les câbles, transfos, lignes HT. Un abonné à X kVA a acquis le droit de "tirer" cette puissance quand il veut (en tarif bleu) ou dans la plage tarifaire concernée(autres tarif) et la prime fixe est la contrerpartie de ce "droit". Il y a seulement une "tolérance" pour dépasser cette puissance contractuelle le temps de démarrer un moteur, une lampe, un transfo ou tout récepteur nécessitant une pointe d'intensité lors de sa mise sous tension.

Avatar du membre
Jm25
De passage
De passage
Messages : 18
Enregistré le : ven. 13 oct. 2017 14:09

Re: compteur LINKY et CPL

Message par Jm25 » ven. 29 déc. 2017 11:08

Bonjour,

je vais juste apporter mon expérience suite au passage au Linky en mono.

Je n'ai absolument rien constaté de "détérioré", dans tous les sens du terme, depuis son installation en septembre 2017, même pas de perturbation de mes CPL qui assurent ma liaison Internet ni mon répéteur wifi.

Aucune disjonction intempestive avec mon abonnement 6 KVA alors qu'auparavant, j'avais du passer mon disjoncteur sur 45A, le contraire de ce que j'aurai du avoir :lol:

j'explique cela, à tord certainement, au fait que je suis à 50 m de transformateur et que celui-ci a été changé l'an dernier.

Pour info, mon disjoncteur a deux ans (mars 2015) car remplacé par EDF suite à un début d'incendie lié à la foudre lors d'un orage de neige.

Candela
Modérateur & Admin
Modérateur & Admin
Messages : 4116
Enregistré le : jeu. 4 sept. 2008 09:09
Localisation : Dijon (21000)

Re: compteur LINKY et CPL

Message par Candela » sam. 30 déc. 2017 15:16

Bonjour,
Jm25 a écrit :
ven. 29 déc. 2017 11:08

Aucune disjonction intempestive avec mon abonnement 6 KVA alors qu'auparavant, j'avais du passer mon disjoncteur sur 45A, le contraire de ce que j'aurai du avoir :lol:

j'explique cela, à tord certainement, au fait que je suis à 50 m de transformateur et que celui-ci a été changé l'an dernier.
J'avoue avoir un peu de mal à suivre: Linky vous aurait "permis" de repasser à 6 kVA alors qu'auparavant vous aviez du en demander 9? Le changement de transfo a pu entraîner une élévation de la tension moyenne (chute de tension inférieure à puissance égale, et peut-être adoption d'un prise de réglage différente). Si vous avez un moteur asynchrone, cela a pu nettement réduire le temps et l'intensité de démarrage; sinon, l'effet est sans doute modeste.

Cordialement

Avatar du membre
elgalowi
De passage
De passage
Messages : 23
Enregistré le : dim. 6 mars 2016 13:37

Re: compteur LINKY et CPL

Message par elgalowi » jeu. 24 mai 2018 13:31

Bonjour Candela,

Concernant le Linky, je tiens à préciser que des études in situ d'ingénieurs indépendants ont démontrées la présence du cpl par salves régulières dans la partie habitation, compteur installé ou non (grappe, voisins...) et à des valeurs parfois supérieures à celles annoncées par l'ANFR. Le test tout simple du transistor à pile sur les grandes ondes à proximité des équipements est assez pertinent... Sans parler des milliers d'antennes GPRS-GSM sur les concentrateurs à hauteur d'homme, et par la suite les ERL en GSM ou wifi sur chaque compteur !...
De plus, tous les instituts de normalisation et de santé sont financés par les industriels/structures étatiques (comme l'OMS par bill gates, les études sur les ondes GSM par les opérateurs etc...), donc toujours orientés dans leurs conclusions! Et étrangement, les normes CEM biocompatibles ne sont pas les mêmes si l'on passe certaines frontières en Europe...
Enfin, pour de la transmission de données, le réseau filaire téléphonique aurait été plus économique, plus simple et plus sain!

Bref, étant très électrosensible ou électrohypersensitif (terme plus approprié), je recherche un filtre passe bas en triphasé (abonnement 3 x 15 A), sinon c'est 3 mono à des prix exorbitants et seulement sur les fréquences G1 G3 actuelles utilisées par le linky, mais dans le futur du CPL haut débit?

RS-online en a un qui pourrait peut être faire l'affaire: TDK EPCOS B84144A0025R120 en 25 A, il y a la fiche technique

mais je n'y comprend pas grand chose en courbes, atténuations etc... si vous pouviez m'éclairer, m'apporter des précisions sur les fréquences filtrées

en vous remerciant

Candela
Modérateur & Admin
Modérateur & Admin
Messages : 4116
Enregistré le : jeu. 4 sept. 2008 09:09
Localisation : Dijon (21000)

Re: compteur LINKY et CPL

Message par Candela » mer. 30 mai 2018 11:16

Bonjour,
Concernant les émissions CPL, il est évident qu'elles existent (sinon à quoi serviraient-elles). Que l'on puisse les mesurer, les capter avec un transistor ou qu'une personne EHS les perçoivent n'est pas surprenant.
Mais même si le niveau était double de ce qu'a trouvé l'ANFR, on serait encore très, très loin des niveaux atteints par d'autres appareils, notamment les téléphones portables.
Il ne faut pas comparer des choses qui ne sont pas comparables:
-les GSM: ne pas oublier que chaque téléphone portable est un émetteur de l'ordre de 2 W à des fréquences de l'ordre du GHz, et il en circule infiniment plus que ce qu'Enedis devra installer (1 par poste de transformation, et de toutes façons ils en installeraient pour la surveillance du poste).
-les ERL sur chaque compteur sont optionnels et payants: de ce fait il y a très, très peu de compteurs équipés. Il s"agit de Wi-Fi uniquement (2,4 GHz), et aucunement de GSM.
-Dire que le réseau téléphonique aurait été moins cher est une contre-vérité. Plus sain, certainement.
-L'université de Rennes ne peut être taxée de complaisance envers les autorités. Le rapport cité est strictement technique et tout à fait impartial. Il évoque la dangerosité des CPL domestiques, dont la bande de fréquence n'a rien à voir avec celle des distributeurs.
Voir ce que j'ai écrit précédemment.
Ce n'est pas parce qu'un signal est détectable qu'il est nécessairement dangereux!
elgalowi a écrit :
jeu. 24 mai 2018 13:31

Bref, étant très électrosensible ou électrohypersensitif (terme plus approprié), je recherche un filtre passe bas en triphasé (abonnement 3 x 15 A), sinon c'est 3 mono à des prix exorbitants et seulement sur les fréquences G1 G3 actuelles utilisées par le linky, mais dans le futur du CPL haut débit?

RS-online en a un qui pourrait peut être faire l'affaire: TDK EPCOS B84144A0025R120 en 25 A, il y a la fiche technique

Je ne pense pas que ce filtre convienne pour le CPL G3 (qui équipe tous les compteur installés après la période d'expérimentation). L'atténuation maxi est obtenue vers 400 kHz. Dans les fréquences G3, l'atténuation en mode commun est assez correcte à 90 kHz, mais mauvaise à 30 (25 dB). Et en mode différentiel elle ne dépasse pas 25 dB. Vous risqueriez d'être déçu par le résultat.
Malheureusement, les filtres efficaces pour ces fréquences sont proposés en monophasé, et chers...
Cela dit, je ne peux pas présumer de votre niveau de sensibilté.

Cordialement

Avatar du membre
elgalowi
De passage
De passage
Messages : 23
Enregistré le : dim. 6 mars 2016 13:37

Re: compteur LINKY et CPL

Message par elgalowi » jeu. 31 mai 2018 21:29

Bonjour Candela,

Tout a fait d'accord avec vous sur le comparatif CPL – GSM, wifi et autres canons à micro-ondes, et certaines infos erronées véhiculées par les assos.

oui un signal détectable n'est pas nécessairement dangereux... mais on parle de millions, milliards de signaux ajoutés à l'électrosmog ambiant...

Je suis devenus EHS à 35 ans et reconnu handicapé jusqu'à 79 % suite à une exposition quotidienne aux faisceaux d'antennes relais et à une ligne haute tension très proches. J'ai du, pendant des années, me réfugier régulièrement dans des troglodytes, des gites en montagne, déménager plusieurs fois, puis vivre dans mon camion, en caravane... J'ai tout perdu (santé, travail, avenir, amis, compagne, économies...) et mon quotidien devenu un enfer par la présence des CEM partout.

Je suis donc contre l'installation du LINKY, aussi pour les raisons d'espionnage, de vente de données, le caractère forcé et obligatoire etc.... Et je n'ai pas gogole ni face de bouc ni portable ni télé... une tour PC et un écran avec filtre CEM raccordés à la terre sinon je ne pourrai pas échanger virtuellement (-;. Maintenant je vis en campagne isolée et j'ai blindé ma maison: électricité, couverture en toles, isolant alu sur certains murs et compte devenir autonome en électricité d'ici qq années.

Le point positif avec le LINKY, c'est que les gens commencent à se mettre en question vis à vis de leur exposition aux ondes en général (-;


Concernant le filtre, oui j'avais vu ces valeurs mais n'étais pas certain...

Un site marchand d'une marque de filtre indique: "Dès -20dB, le bruit sur le réseau est presque totalement absorbé et rendu inopérant" et les doubler peut permettre d'atténuer encore plus, qu'en pensez vous ?

car apparemment certains filtres en mono ne sont pas aussi fiables qu'annoncés: le plus cher testé par emitech est apparemment fragile dans sa conception, un autre aussi testé est assez limité dans la gamme des fréquences, un autre encore moins cher trompeur dans l'atténuation annoncée etc... Dans tous les cas c'est entre 420 et 1800 euros alors que deux filtres en tri c'est 250 !

Candela
Modérateur & Admin
Modérateur & Admin
Messages : 4116
Enregistré le : jeu. 4 sept. 2008 09:09
Localisation : Dijon (21000)

Re: compteur LINKY et CPL

Message par Candela » ven. 1 juin 2018 14:34

Bonjour,
Je l'ai déjà écrit: à mon sens le compteur LINKY ne pose de réels problèmes qu'aux personnes EHS, et les autorités semblent vouloir prendre en compte cette donnée. Il n'y a cependant rien de concret pour l'instant; il semble que désormais en présence d'un certificat médical Enedis n'insiste pas pour poser le nouveau compteur.
Je suis un peu au courant de ces problématiques, ma femme étant MCS...
Je pense que l'on s'achemine peu à peu vers une reconnaissance des syndromes EHS et MCS, mais que la France traîne les pieds comme bien d'autres pays.
Le filtre que vous envisagez procurera un certain affaiblissement des fréquences du groupe A, bien qu'il soit conçu pour des fréquences plus élevées. Je ne peux pas vous dire si ce sera suffisant: L'affaiblissement sera relativement important vers les fréquences maxi (95 kHz) et bien faible pour les fréquences les plus basses (35 kHZ).
Malheureusement, il faut "payer pour voir", ou avoir la chance de bénéficier de l'expérience d'autres personnes EHS. Et ce qui complique le problème, c'est qu'il y a des degrés dans la sensibilité des personnes: il est probable que pour certains ce filtre soit suffisant, et pas pour d'autres. C'est d'ailleurs en raison de la recherche d'une efficacité à 100% que les filtres proposés spécifiquement sont si coûteux.
Je ne pense pas que les protocoles de Linky évoluent dans l'avenir vers des fréquences plus élevées: les fréquences du groupe A sont réservées aux distributeurs, adopter des fréquences supérieures entraînerait de sérieux risques de perturbations pour les utilisateurs de ces fréquences.

Cordialement

Répondre

Retourner vers « Protections particulières »