Les mystères de l'équipotentialité

Calculs divers, électrotechnique, les mesures…
Avatar du membre
Magellan
Nouveau
Nouveau
Messages : 6
Enregistré le : jeu. 19 sept. 2019 21:42

Les mystères de l'équipotentialité

Message par Magellan » mer. 22 juil. 2020 20:56

Bonjour,

Partons d'un transfo HT/BT avec régime de neutre TN-S par exemple.

Pour mes départs issus du TGBT, si je ne souhaite pas de liaisons électriques avec le conducteur de terre (sur de grosses sections, l'économie est importante .....) que dois-je faire ?

Je suppose que je dois prévoir une liaison équipotentielle principale (25mm² cuivre nu) qui chemine dans toute l'installation, je suppose que je peux être en étoile (c'est à dire plusieurs cable 25mm² cu nu qui partent de la barette de terre de l'installation dans plusieurs directions ?

Il faut impérativement relier TOUTES les masses de l'installation (charpentes métalliques, huisseries, tuyauteries, garde corps, carcasse moteur, chemin de cables ....) sans oublier les enveloppes métalliques des armoires alimentées par l'installation.

On évite ainsi l'utilisation de différentiel pour les liaisons qui seraient trop longues (courant de défaut en TN) sans avoir à augmenter les sections.

Pourquoi l'équipotentialité n'est pas plus utilisé que ça ?

Je trouve la NF C 15100 pas claire la dessus.

Et y a t-il un document quelque part qui explique par des calculs simples l'équipotentialité ?

Parce q'un truc me chiffonne ....
Si j'ai un cable avec un conducteur de terre (V/J), que je mets l'enveloppe du coffret que j'alimente à la terre (relié à ce cable v/J) , je fixe bien mon potentiel de l'enveloppe à 0v, pourquoi y a t-il un potentiel dangereux en cas de défaut électrique alors que je suis relié à la terre ?
J'sais pas un truc m'échappe ....

Merci pour vos explications que j'espère .... éclairantes. :-)

Avatar du membre
flaschgordon
Passionné
Passionné
Messages : 151
Enregistré le : mer. 18 janv. 2017 13:20

Re: Les mystères de l'équipotentialité

Message par flaschgordon » dim. 2 août 2020 14:01

Bonjour,
Parce q'un truc me chiffonne ....
Si j'ai un cable avec un conducteur de terre (V/J), que je mets l'enveloppe du coffret que j'alimente à la terre (relié à ce cable v/J) , je fixe bien mon potentiel de l'enveloppe à 0v, pourquoi y a t-il un potentiel dangereux en cas de défaut électrique alors que je suis relié à la terre ?
J'sais pas un truc m'échappe ....
Bon j'ai trouvé ceci et si j'ai bien tout compris:

En cas de défaut franc sur une masse, il apparaît entre la masse en défaut et la terre une tension de contact,cette tension de contact correspond à la tension qu'il y a de part et d'autre le conducteur de protection relié à cette masse en défaut.

La valeur de cette tension est le produit de l'impédance du conducteur de protection ( à partir de l'endroit du défaut) x par l'intensité du courant de défaut. U = ZxI

Voir page 5 de ce document:
http://eleectrotechnique.fr/wp-content/ ... e-_-TN.pdf

Attendre d'autres avis.
@+

Candela
Modérateur & Admin
Modérateur & Admin
Messages : 4357
Enregistré le : jeu. 4 sept. 2008 09:09
Localisation : Dijon (21000)

Re: Les mystères de l'équipotentialité

Message par Candela » mar. 11 août 2020 14:35

Bonjour,
Magellan a écrit :
mer. 22 juil. 2020 20:56


Pourquoi l'équipotentialité n'est pas plus utilisé que ça ?

Je trouve la NF C 15100 pas claire la dessus.

Je pense que la réponse se trouve dans le dernier alinéa du 543.1.4 et les commentaires des 411.4.3 et 411.6.4
En fait, la solution "en étoile" implique en général que le PE ne soit pas systématiquement à proximité des conducteurs actifs. Cela entraîne deux inconvénients:
-l'augmentation de l'impédance de boucle, surtout si des éléments ferromagnétiques entourent les conducteurs (cas typique: une armoire où les câbles arrivent au travers de presse-étoupe) qui amène une diminution des courants de défaut
-plus gênant encore, l'impossibilité de calculer avec précision les conditions de protection, ce qui est pourtant une donnée essentielle des schémas TN et IT.
Cordialement

Répondre

Retourner vers « Protection des départs, les longueurs des lignes et sections… »