Les divers circuits électriques pour le domestique sont dans la schémathèque.  
Volta Electricité RSS des articles

RSS des nouvelles
Données du site

Fermer L'histoire de l'électricité

Fermer Les principaux savants

Fermer Appareillage

Fermer L'électricité

Fermer Réaliser une installation

Fermer Les mesures

Fermer L'éclairage

Fermer La production d’énergie

Fermer Pneumatique Hydraulique

Fermer Industrie

Fermer Profession électricien

Fermer Demandes d'emploi

Fermer Sondages

Fermer Gratuiciels

Fermer Le site volta-Electricité

Fermer Abaques

Fermer Calculettes

Fermer Calculettes Diverses

Fermer Formulaire

Fermer Animations

Fermer QCM

 Trouver un électricien
 Inscrire une entreprise

Reportages et articles

Fermer Contributions

Fermer Les nuisances électriques dans l’habitat

Fermer L'extensométrie électrique

Fermer Pavillon de 250 m²

Fermer Agrandissement d’un pavillon de 80 m²

Fermer Chauffage électrique

Fermer Coffret de communication

Fermer Aspiration centralisée

Fermer Mise en conformité d’un tableau triphasé

Fermer Pluviomètre à augets électronique

Fermer Traitement de l'air

Fermer Maintenance industrie

Fermer L'analyse thermographique

Fermer L'analyse vibratoire

Fermer Le transformateur HT/BT

Fermer Les moteurs

Fermer Le grafcet

Fermer Automatismes, les API

Fermer Perturbations électriques

Fermer La sécurité dans les ERP

Fermer Savoir-faire, savoir-être

Fermer L’habilitation électrique

Fermer Sécurité

Fermer Incidents liés à l’électricité

Fermer Recherche des pannes

Publicité
Schémathèque
+ Bâtiment et industrie
+ Schémas pour l'industrie
+ Schémas pour le bâtiment
+ Schémas réalisés pour les membres du site
+ Modes opératoires et analyses
+ Automatimes (API)
+ Formations et cours
+ Schémas documents constructeurs
+ Documents techniques pour le bâtiment.
+ Ressources pour schémas
+ Utilitaires pour l’industrie : Poulies
+ Utilitaires au format Windows Mobile
+ Utilitaires sous Windows
+ Programmes pour Nokia 5800 XpressMusic
+ Exemple d'un rapport de stage
+ Exemple d'un CV
+ Exemple d'une demande d'emploi
Recherche



Webmaster - Infos
Nouvelles du Web
Visites depuis Mai 04

 10292002 visiteurs

 43 visiteurs en ligne

L'électricité - Les incendies et l’électricité

Les incendies et l’électricité.

En France chaque année le nombre d’incendies d’origine électrique est très important, pour 2003 c’est plus 90000.

Les causes des incendies d’origines électriques peuvent être dues à :

Un défaut d’un appareil.
Un défaut d’une alimentation.
Une négligence.
La foudre.

Un défaut sur appareil d’électroménager quel qu’il soit peut survenir, c’est difficilement prévisible. L’entretien se résume généralement au nettoyage pour ce qui est des fours de cuisson, des tables de cuisson, lave linge… Pour les chaudières au (gaz, fioul…) qui nécessitent une alimentation électrique pour fonctionner, il est recommandé d’avoir un contrat de maintenance. L’organisme chargé du suivi vérifie chaque année le système et procède aux divers réglages.

Feu de maison

Pour se prémunir des risques sur un appareil d’électroménager, il est souhaitable d’installer une protection électrique adéquate, un disjoncteur et un différentiel, celui-ci coupera le circuit dès qu’un problème d’isolement surviendra. Le disjoncteur doit être calibré au plus juste du circuit à protéger, pour le différentiel, un 30mA sera le minimum. Il faut veiller à ne pas écraser, enrouler les câble souple d’alimentation. Si des risques d’abrasions sont possibles, il faut veiller à les protéger et éviter qu’ils se trouvent en contact avec un appareil qui pourrait vibrer tel qu’un lave linge. Pour les appareils de chauffage il faut toujours veiller à ne pas les couvrir, respecter les distances qui permettent une bonne circulation de l’air. Les systèmes de fixation ou d’encrage au mur doivent être compatibles avec les matériaux. Dans tous les cas, il faut suivre les conseils de fonctionnement et d’entretien préconisé par les constructeurs.

Feu électrique


Les protections sont à calibrer en fonction du circuit à protéger. Lorsque les sections des conducteurs sont trop faibles, les protections inadaptées, sur calibrées si un défaut advient sur un récepteur un de ces facteurs pourra être responsable d’un incendie.
Les sections trop faibles des conducteurs provoquent un échauffement du circuit, cet échauffement à la longue engendre une diminution de la qualité des isolants, ils se craquellent, durcissent et perdent en isolement.
Une protection inadaptée ou sur calibrée aura pour conséquence de ne pas agir sur un défaut d’un récepteur. Lors d’un court-circuit, ci celui-ci n’est pas franc, un point de fusion va se créer et aura le résultat que je vous laisse imaginer.



La négligence est à mon avis le risque le plus élevé. On parle souvent de mauvais contact, faux contact. Qu’en est-il exactement ? Un mauvais contact ou un faux contact est dans tous les cas une négligence. Par exemple, un câble souple avec un conducteur à moitié rompu, un mauvais serrage d’un conducteur dans une borne de raccordement… C’est visible pour un circuit d’éclairage, la lumière vacille, clignote… Le contact n’est pas franc ! Aux premiers symptômes de ce type, il faut isoler le circuit ou rechercher l’origine de la panne. Comment détecter ce type de problème pour un appareil branché sur une prise de courant ? Les symptômes seront différents, il est possible d’avoir des disjonctions inopinées, un bruit inaccoutumé, un fonctionnement aléatoire, une odeur de brûlé… Bref, lorsque des maux se font ressentir, il est souhaitable de vérifier les circuits et les récepteurs incriminés. Les rongeurs sont parfois accusés d’avoir provoqué un incendie ou un simple court-circuit. C’est vrai, mais un rongeur ne mangera pas un câble pour se nourrir, il le rognera pour se faire un passage dans une gaine, une boite de dérivation… Il est donc très important de veiller à la bonne étanchéité des boites et des divers fourreaux, ils ne doivent pas laisser entrevoir des issues à ces animaux indésirables.

Les raccordements des conducteurs doivent être très serrés dans les bornes de connexion, il n’est pas rare de voir des prises de courant ou des interrupteurs dont les conducteurs se défont lorsque ceux-ci sont dévissés du boîtier. J’insiste bien par très serrés, c’est le cas le plus fréquent des pannes. Un mauvais serrage sur une borne de raccordement d’une prise de courant provoquera un échauffement. Avec le temps et suivant la qualité de l’isolant, celui-ci va soit fondre ou se dégrader jusqu'à ce transformer en charbon, le charbon étant conducteur de la flamme et un mauvais isolant, vous imaginez la suite, cela ne fera que s’amplifier et se propager.


SUITE


Date de création : 15/04/2006 - 17:00
Dernière modification : 12/07/2007 - 23:32
Catégorie : L'électricité
Page lue 49280 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article







Vous souhaitez poser une question concernant cet article, rendez-vous dans le Forum




Réactions à cet article


Réaction n°3 

par gil le 07/02/2008 - 18:50

Dans les locaux recevant du public il est obligatoire de faire un essai toutes les semaines de toutes les protections différentielles.

Réaction n°2 

par TRINITY le 24/06/2007 - 16:22

Bonjour,

l'ancienne norme NFC 15100 demandait un 500mA maximum an cas d'alimentation de locaux à risques d'incendie/explosion BE2/BE3 avec canalisation enterrée sur un minimum de 20M avant son entrée dans le bâtiment, nouvelle norme = 300mA maximum, bien entendu un 30mA c'est mieux mais non exigible.


Réaction n°1 

par Bitec le 19/08/2006 - 22:06

Parmi les opérations périodiques préventives destinées à la protection contre les risques d’incendie on peut ajouter celles pouvant être réalisées par l’utilisateur telles que l’action sur les boutons test des dispositifs différentiels et les manoeuvres " ouvert-fermé " des disjoncteurs. Il s’agit d’organes participant à la protection contre les risques d’incendie dont le non fonctionnement ne se manifeste pas nécessairement pas un arrêt inopiné des récepteurs électriques.

On peut tout à fait concevoir qu’un disjoncteur puisse rester en position fermé pendant des années sans jamais avoir été en position ouvert. Il est alors facile d’imaginer le comportement de la micro mécanique contenue dans le disjoncteur à qui on demande l’ouverture des pôles en 20 millisecondes sur court circuit. L’action dans le temps nécessaire pour limiter les conséquences de la surintensité n’est certainement plus garantie si le mécanisme n'a pas été activé depuis plusieurs années.

Outre les actions et vigilances citées ci dessus et dans l’article très pertinent de Volta Electricité, pour améliorer la protection contre les incendies d’origine électrique il semble très recommandé :

  • de faire procéder au remplacement systématique des disjoncteurs de plus de 25 ans.

Dans le cas où ils sont installés dans un atmosphère poussiéreuse, humide ou corrosive leurs qualités initiales sont bien plus rapidement altérées et le remplacement devra se faire à plus courte échéance. Vous noterez à ce sujet que le fusible à haut pouvoir de coupure (cartouches cylindriques) un peu dénigré par les fabricants de disjoncteurs ne présente pas que des inconvénients à condition bien sûr d’être correctement choisi.

  • de faire remplacer les dispositifs différentiels non munis d’un bouton test,
  • de faire examiner par un professionnel de bonne réputation, le tableau de distribution, pour serrages des connexions, nettoyage, examen visuel de l’état du câblage. La mesure de résistance de la prise de terre même si elle n’intervient pas dans les dispositions prises contre le risque d’incendie peut être réalisée dans la même intervention. Une périodicité de 3 ans pour ces opérations semble raisonnable.
  • de faire installer un parafoudre au minimum si l’installation est reliée à un réseau aérien ou si le réseau enterré entre le réseau aérien et l’installation est inférieur à 50 mètres. Le parafoudre doit être installé par un professionnel respectant rigoureusement les recommandations du constructeur du parafoudre.
  • d’enfermer disjoncteur de branchement et tableau de distribution dans une enveloppe non propagatrice de flamme, proscrire le stockage de matières inflammables à proximité immédiate. Le tableau électrique est souvent le siège de l’incendie.

Ces opérations d’entretien et de surveillance utiles pour la sécurité des personnes et la protection des biens généreront certes quelques dépenses seul désagrément sans commune mesure avec celles réalisées pour le fonctionnement d’un chauffage central par exemple ni avec les conséquences de l’incendie que vous aurez évité par des précautions simples et peu contraignantes.

Bitec.

Les derniers articles :
Calendrier des nouveautés

Calculette iPhone
Contrôle du champ tournant
Contact direct
Calculette charge d'un condensateur
Re-lamping
Pompe pilotée avec une horloge
Motorisation de portail, programme API Zelio
Ajout d'un schéma : contacteur piloté avec un interrupteur
Ajout d'un nouveau lien : Info Électricité
Station de pompage, permutation automatique de deux pompes API Zelio en FBD
Diaporama : repérage des enroulements d'un moteur dont les conducteurs ne sont pas repérés
Permutation automatique avec un compteur, automate Zelio
Programme Zelio, permutation automatique
Téléchargement du programme : Permutation automatique de deux pompes
Schéma : Inversion moteur monophasé quatre conducteurs
Inversion du sens de rotation moteur monophasé
Calculette : Temps de chauffe d'un chauffe eau
Démarrage moteur avec inversion de sens temporisé
Commande d'un tapis avec poussoir, arrêt avec cellule
Têtes de câble 20 KV
Schéma : démarrage de trois moteurs
Schéma : moteur en alternance
Agrandissement d’un pavillon de 80 m² - Pose des gaines au sol
Agrandissement d’un pavillon de 80 m² - Avant la pose du placo et du lambris
Hauteurs des axes des moteurs pour trouver la puissance
QCM - Préparation de l’habilitation électrique n°2 facile
Remplacement interrupteur 630 A
Raccordement des conducteurs "Les dominos"
Agrandissement d’un pavillon de 80 m² - Pose des énergies
Agrandissement d’un pavillon de 80 m² - Démarrage du chantier
Convertisseur en Calories, Joules, Watt heure
Détecteur de présence avec un radio pilotage
Contrôle du condensateur pour les moteur en monophasé
Schéma du surpresseur d'eau
Animation du surpresseur d'eau
Les harmoniques (les causes)
Comment câbler une boucle 4-20 mA 
Préférences

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 11099 membres


Connectés :

( personne )
Divers
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
3634 Abonnés
Liens utiles
^ Haut ^