Vous êtes ici :   Accueil » Repérage des conducteurs d’un moteur sans plaque à bornes
 
 
Données du Site
Informations
Recherche
Recherche
Visites depuis Mai 04

 14256149 visiteurs

 3 visiteurs en ligne

Divers

Repérage des conducteurs d’un moteur sans plaque à bornes

labobine_logo_petit.jpg

Lorsqu’un moteur triphasé est dépourvu de  plaque à bornes, il est très facile de repérer les 2 fils de chaque enroulement  avec un ohmmètre. Il est beaucoup plus difficile de savoir qu’elle est l’entrée et la sortie de chaque enroulement par rapport aux deux autres surtout  si les fils ont tous la même couleur ou dépourvus de repères.
L’une ou l’autre méthode décrite ci-dessous peut être employée suivant le matériel dont on dispose.
Avant tout, il faut procéder au repérage des entrées/sorties des enroulements avec un contrôleur en position ohmmètre

Repérage des entrées / sorties

Repérer la continuité des 2 conducteurs de chaque enroulement à l’ohmmètre  et mettre un repère chiffré sur chaque fil d’enroulement :
 
  • 1er enroulement : 1 et 2
  • 2ème enroulement : 3 et 4
  • 3ème enroulement : 5 et 6
reperes_bobinages.gif
Il est bon aussi de prendre des mesures en mettant en position 200Homs, et si la mesure d’un enroulement par rapport aux 2 autres diffère de plus de 1 à 2%, c’est que 1 (ou 2) enroulement(s) est en mauvais état et donc le moteur est HS.

Si la mesure de  continuité est positive entre 4fils, c’est qu’il y a court-circuit entre 2 enroulements, donc  moteur probablement HS, Si la mesure de  continuité est positive entre les 6fils, le moteur est aussi probablement HS, mais attention si on n’a pas la certitude par la présence de la plaque signalétique que ce moteur soit un moteur bi-tension, il se peut aussi que l’on ait à faire à un moteur 2 vitesses du type Dahlander.

Méthode traditionnelle


 
Matériel nécessaire :
  • Un galvanomètre (millivolt-mètre polarisé ou microampèremètre polarisé). Cet appareil doit être absolument analogique (à aiguille) et non pas digital.
  • 1  Bouton poussoir
  • Source de courant continu (pile, alimentation de récupération téléphone ou autre,  minimum de  9v). Pour l’alimentation de récupération, après avoir coupé l’extrémité de la connectique il faut repérer + et – avec un voltmètre digital ou autre.
  • 1 petit carton rectangulaire (ou papier fort (4x6cm par ex.) dans lequel on fait  6 trous, et on marque les lettres u1, v1, w1, u2, v2, w2 comme ci-contre.
plaque_ borne_normalisee.gif

Les conducteurs repérés 1 et 2 du premier enroulement sont passés respectivement  et n’importe lequel dans U1 (entrée) et U2 (sortie).
Sur ces 2 conducteurs est branché le galvanomètre : le + à U2 (sortie) et le moins à U1 (entrée). Il est très important de respecter cette polarité pour la suite de la manipulation.
La source de courant continu est branchée : le – à 3 et le + venant du poussoir à 4 (suivant le schéma ci-dessous).
test_bobinage.gif

Avant de continuer, il est bon de rappeler le principe de mesure qui va être concrétisé dans cette manipulation : chaque pression et chaque relâchement du poussoir va donner un courant induit dans les 2 autres enroulements. Ce courant induit est inversé au relâchement par rapport au sens de celui de la pression, donc fatalement si le galvano ne dévie pas vers le + à la pression, il déviera au relâchement. Les manipulations ci-dessous vont consister à voir si le galvano dévie vers le + à la pression, ou au relâchement.

Il est utile de répéter que la manipulation faite  avec un contrôleur digital ne donnera qu’une mesure confuse sans pouvoir en déterminer le sens exact.
Pression et relâchement doivent se faire avec un petit temps de pose entre les deux.

Essais sur l’enroulement marqué 3 et 4 :
  • Le moins de l’alimentation en courant continu est branché sur le 3, le plus sur le 4
  • A la pression, si  le galvanomètre dévie vers le +, le fil repéré 4 est une entrée et il devra être inséré dans le trou du carton marqué V1 et le fil 3 est donc une sortie passée à  V2
  • Au relâchement si le galvanomètre dévie vers le + à ce moment là c’est le fil 3 qui est une entrée et  qui sera à insérer à V1 et donc le fil 4  une sortie à  V2
Essais sur l’enroulement marqué 5 et 6 :
  • Le moins de l’alimentation en courant continu est branché sur le 5, le plus sur le 6
  • A la pression, si  le galvanomètre dévie vers le +, le fil repéré 6 est une entrée et il devra être inséré dans le trou du carton marqué W1 et le fil 5 est donc une sortie passée à  W2
  • Au relâchement si le galvanomètre dévie vers le + à ce moment là c’est le fil 5 qui est une entrée et  qui sera à insérer à W1 et donc le fil 6  une sortie à  W2
Les 6 conducteurs ainsi repérés on peut procéder au couplage triangle ou étoile décrit en fin d'article.

Méthode empirique

Avec cette méthode, point besoin d’appareil compliqué, seul l’œil et l’oreille suffisent.

MESURES DE SÉCURITÉ
 
fleche_danger.gif


Les essais devant être réalisés sous la tension du secteur il est impératif de ne pas "bricoler" des branchements à la va vite, l'utilisation des EPI est obligatoire !


Le repérage de continuité des enroulements est fait comme précédemment (1et 2, 3 et 4, 5 et 6).

La manipulation consiste à faire 3 essais successifs en couplage étoile, peu importe si après on veut le brancher en triangle (et je pense au moteur que l’on veut faire marcher en mono avec un condensateur). Le meilleur essai  qu’on puisse faire est évidemment en triphasé, toutefois si on n’a que le monophasé le schéma est le suivant, les trois phases étant L1, L2, L3 :

alimentation_mono.jpg

1er essai :
  • Coupler en étoile 2, 4, 6
  • Brancher phase 1 à 1, phase 2 à 3, phase 3 à 5
2ème  essai :
  • Coupler en étoile 2, 3, 6
  • Brancher phase 1 à 1, phase 2 à 4, phase 3 à 5
3ème  essai :
  • Coupler en étoile 2, 3, 5
  • Brancher phase 1 à 1, phase 2 à 4, phase 3 à 6
essai_phases.jpg

Il est absolument nécessaire de faire  ces 3 essais, et sur 1 des 3 le moteur prendra  sa vitesse (s’il n’est pas grillé) alors que dans les 2 autres il ronronne. Il est inutile de prolonger l’essai  lorsque le moteur ne prends pas sa vitesse car il risque soit de fumer soit  de faire sauter le disjoncteur du compteur.

Repérage définitif :

Par rapport à l’essai concluant le bon fonctionnement du moteur, les fils devront être repérés par les lettres standards :

  • Le conducteur sur lequel est branché L1 devra être repéré  U1  et sa sortie correspondante  U2
  • Le conducteur sur lequel est branché L2 devra être repéré  V1  et sa sortie correspondante  V2
  • Le conducteur sur lequel est branche L3 devra être repéré  W1  et sa sortie correspondante  W2
reperage1.jpg

Couplage étoile :
Relier ensemble U2, V2, W2, (étoile)
Les phases sont branchées sur :
  • L1  sur  U1
  • L2  sur  V1
  • L3  sur  W1
Couplage triangle :
Les phases sont branchées sur :
  • L1  sur  U1 et W2
  • L2  sur  V1 et  U2
  • L3  sur  W1 et V2
Ce couplage peut être facilité si on a prit la précaution de faire un petit carton percé avec les repères U1, V1, W1, U2, V2, W2, comme dans la méthode traditionnelle.

Un diaporama est disponible, il résume cette procédure, vous pouvez le télécharger à cette adresse : Diaporama procédure repérage.

 


 

 

Voir aussi cette animation en rapport avec ce sujet : Repérage d’un moteur triphasé sans bornier de connexion

Lire aussi :
Identification d’un moteur triphasé sans plaque signalétique

Cet article a été élaboré par  "Labobine" rédacteur et modérateur du site Volta-Électricité.

Pour vos questions diverses en rapport avec cet article, merci de vous rendre sur le forum : Machines tournantes : moteurs, alternateurs...
© Labobine
http://www.volta-electricite.info/
 

Date de création : 19/09/2009 : 14:40
Dernière modification : 17/03/2011 : 18:20
Catégorie : - Les moteurs
Page lue 35038 fois

Calendrier
Les derniers articles :

Article de Cyril Charles électricien
Calculette iPhone
Contrôle du champ tournant
Contact direct
Calculette charge d'un condensateur
Re-lamping
Pompe pilotée avec une horloge
Motorisation de portail, programme API Zelio
Ajout d'un schéma : contacteur piloté avec un interrupteur
Ajout d'un nouveau lien : Info Électricité
Station de pompage, permutation automatique de deux pompes API Zelio en FBD
Diaporama : repérage des enroulements d'un moteur dont les conducteurs ne sont pas repérés
Permutation automatique avec un compteur, automate Zelio
Programme Zelio, permutation automatique
Téléchargement du programme : Permutation automatique de deux pompes
Schéma : Inversion moteur monophasé quatre conducteurs
Inversion du sens de rotation moteur monophasé
Calculette : Temps de chauffe d'un chauffe eau
Démarrage moteur avec inversion de sens temporisé
Commande d'un tapis avec poussoir, arrêt avec cellule
Têtes de câble 20 KV
Schéma : démarrage de trois moteurs
Schéma : moteur en alternance
Agrandissement d’un pavillon de 80 m² - Pose des gaines au sol
Agrandissement d’un pavillon de 80 m² - Avant la pose du placo et du lambris
Hauteurs des axes des moteurs pour trouver la puissance
QCM - Préparation de l’habilitation électrique n°2 facile
Remplacement interrupteur 630 A
Raccordement des conducteurs "Les dominos"
Agrandissement d’un pavillon de 80 m² - Pose des énergies
Agrandissement d’un pavillon de 80 m² - Démarrage du chantier
Convertisseur en Calories, Joules, Watt heure
Détecteur de présence avec un radio pilotage
Contrôle du condensateur pour les moteur en monophasé
Schéma du surpresseur d'eau
Animation du surpresseur d'eau
Les harmoniques (les causes)
Comment câbler une boucle 4-20 mA 

Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
Ayyn
Recopier le code :


  14256149 visiteurs
  3 visiteurs en ligne

  Nombre de membres 10925 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
Ayyn
Recopier le code :
3975 Abonnés
Vous êtes ici :   Accueil » Repérage des conducteurs d’un moteur sans plaque à bornes
 
 
Pied de page

Conformément à la loi française Informatique et Libertés (article 34), vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Veuillez nous contacter par mail le Webmaster Volta-Électricité est hébergé sur les serveurs de 1&1