Vous êtes ici :   Accueil » Cours de climatisation 5/7
 
 
Données du Site
Informations
Recherche
Recherche
Visites depuis Mai 04

 14269253 visiteurs

 69 visiteurs en ligne

Divers
2°) La liaison entre les régulateur et le NEA, on l’a vu est assuré par un bus fait en câble BELDEN. Maintenant, la liaison entre le NEA et le serveur est fait avec des câbles réseau RJ45 droit. On utilise donc le mode de communication TCP/IP. C’est bien important d’assimiler cela, vous verrez un peu plus bas pourquoi. Lorsque l’on est sur un site ou il beaucoup de clim, généralement, les câbles RJ45 partant des NEA sont branchés à un SWITCH (comprenez interrupteur en anglais). Ce switch sur lequel sont branché de multiples câbles RJ45 venant de plusieurs NEA transforme ces informations en signal lumineux. C’est là qu’intervient la fibre optique, on transmet toutes ces infos via fibre optique à un switch à proximité du serveur, qui lui retransforme les informations sous forme de signal lumineux en mot binaire et donc en RJ45 et est relié au serveur. Pourquoi utilise-t-on la fibre optique alors que l’on pourrait utiliser un long câble RJ45 ? ET bien simplement car lorsque le câble RJ45 est trop long, il y a des pertes d’informations, en plus de cela, la fibre optique augmente la vitesse de transfert. On peut obtenir une vitesse de transfert de l’ordre de 1Gb/s.

3°) Sur le réseau en BELDEN, il ne faut bien sur pas emprunter le chemin de câble de courant fort car si on a un câble BT qui passe à côté dans lequel passe une grande intensité, ça créer un champ magnétique et apporte des interférence sur notre bus (On dit que l’on a de la friture sur la ligne lol). Même en faisant une distinction de chemin de câble, il peut arriver que l’on ait d’infimes interférences sur le réseau, c’est pour cette raison qu’à la fin de chaque bus, on met une résistance de fin de ligne chargée d’absorber ces interférences.
  • Commun et entrée flotteur
En fait, je mens un peu lorsque je vous dis, commun et entrée flotteur. Cette entrée est appelé AUX INPUT (comprenez entrée auxiliaire), c’est un variable d’entrée grâce à laquelle on peut choisir la mise en marche ou l’arrêt de la clim. Elle peut être soit à 0 soit à 1 pour que la clim fonctionne ou pas, tout dépend comme on l’a configuré. On branche souvent le flotteur dessus. En résumé, lorsque le flotteur a son contact fermé, la climatisation fonctionne, lorsqu’il ouvre son contact, ce qui signifie que l’évacuation des condensats est mal faite, il arrête la cassette pour éviter les fuites. Sur les ventilo convecteurs, vu qu’il n’y a pas de pompe d’évacuation des condensats, soit il n’est pas câble soit il est shunte selon la configuration.
  • Commun et entrée contact fenêtre
Il en va de soit, lorsque la fenêtre du bureau est ouvert, le clim ne sert à rien, c’est pour cela que l’on y insert un capteur. On place ce capteur sur la fenêtre, ainsi, lorsque la fenêtre est ouverte, la clim s’arrête, et, lorsque la fenêtre est fermée la clim se remet en service. Comme pour le contact du flotteur, le commun envoie un 5V si on a 5V à l’entrée, ça signifie que la fenêtre est fermé (car on utilise le contact NF du capteur) est donc le clim se met en route.
  • Commun pour sonde d’ambiance et entrée sonde d’ambiance
Ça me parait clair, le commun envoie une tension, disons 5 volts, et en fonction de la température de la pièce, la sonde est plus ou moins résistante donc, à la sortie de la sonde, on a une tension qui varie entre 0 et 5 volts selon la température.
  • Entrée potentiomètre réglage vitesse et variation de température
Pour ce type de régulateur, on utilise un boitier de commande dans ce style là :
regulateur_vitesse.jpg
 
D’après le schéma, on peut voir qu’il y a un potentiomètre pour le choix du mode de fonctionnement (auto, arrêt, marche forcée vitesse1, 2 et 3). Il y a également un potentiomètre de choix de la température. On leur applique une tension de 5V. Selon leurs positions, ils envoient une tension à leurs entrées respectives, c’est comme çà que la clim sait ce que veut l’opérateur.

Petite remarque cependant, on voit + ou – sur le potentiomètre de choix de température. C’est en fait un décalage autorisé du point de consigne par l’opérateur. Quézako ? Et bien, prenons un point de consigne de 21°C par exemple, lorsque la clim est en position AUTO et le potentiomètre de choix de température au milieu, le point de consigne effectif sera de 21°C.
Maintenant, imaginons que nous ayons à faire à une personne frileuse, elle va vouloir disons, 23°C. Dans ce cas, pas besoin d’intervenir sur le programme pour modifier le point de consigne, grâce au potentiomètre elle a le choix d’un décalage de +/- 3°C par rapport au point de consigne programmé. En gros, si on a un point de consigne à 21°C, on peut choisir son point de consigne effectif entre 18°C et 24°C grâce au potentiomètre de choix de température, ce n’est pas beau ça monsieur ? Lol
  • Le bouton d’adressage NEURON ID
C’est la que l’on a besoin des infos que je vous ai donné en haut concernant les réseaux TCP/IP, RS422 et RS485. Nous le savons, le réseau fonctionne grâce à un protocole TCP/IP entre les NEA et le serveur. Or comme dans chaque réseau TCP/IP chaque appareil doit comporter une « adresse mac » qui lui est unique. C’est ce qui permet au serveur de reconnaitre les régulateurs et bien dialogué avec le bon. Là, nous savons que sur le réseau constitué de câble BELDEN le protocole n’est pas TCP/IP mais le protocole LON qui fonctionne à quelques choses près comme un réseau TCP/IP. Là, on n’a pas l’IP mais on conserve la détection de chaque régulateur à l’aide d’une adresse mac. Le neuron ID correspond à l’adresse mac du régulateur. Lorsque que l’on veut changer le point de consigne d’un régulateur, on relève son numéro de neuron ID et, on le recherche sur le serveur et on peut modifier le point de consigne, le serveur sait de quel régulateur on parle.  Ce bouton sert à ne pas chercher sur le serveur selon le numéro de neuron ID. Pour cela, il faut être deux, un sur le serveur, et l’autre, devant le régulateur, lorsque le second appuie sur ce bouton, le premier voit sur le serveur duquel régulateur on parle et affiche l’écran les variable le concernant. (Température, vitesse de soufflage etc...)
  •  Alimentation 230V pour résistance et contact de résistance
Sur une borne on apporte du 230 qui vient directement du porte fusible ou disjoncteur, donc, tout le temps alimenté. Des que la clim est en demande de chaud, elle ferme le contact et alimente en 230V le contact de la résistance. Sur celui-ci est câblé la phase de la résistance, la neutre de celle-ci étant câblé directement sur le disjoncteur ou porte fusible d’alimentation de la clim.
  • Commun 0v et sortie 230v pour alimentation électrovanne vanne chaud.
Supposons que nous n’ayons pas une résistance électrique mais un réseau d’eau chaude pour faire du chaud. Dans ce cas, il faut alimenter une électrovanne pour laisser passer l’eau chaude dans l’échangeur pour chauffer l’air.

CAS 1 : C’est une sortie qui est alimenté quand la clim n’est pas en demande de chaud.
CAS 2 : C’est une sortie qui est alimenté quand la clim est en demande chaud.

On choisit le CAS 1 ou 2 pour le câblage en fonction de l’électrovanne que l’on a, si elle marche à manque de courant ou au contraire, si elle fonctionne grâce au courant.
Généralement, on utilise le CAS 2 car le gros problème est que, si il vient à ne plus avoir de jus pour une raison ou une autre, vu que l’électrovanne pour le circuit d’eau glacée fonctionne pareil, aucune des deux n’est alimentée et est donc passante, dans ce cas, on se trouve avec un mélange eau chaude, eau froide dans l’échangeur, limite ce n’est pas grave. Mais le problème vient après au niveau du retour des 2 réseaux. Si on met de l’eau glacée dans le circuit d’eau chaude, elle se refroidit et la chaudière qui chauffe l’eau va consommer plus sans compter le fait que les autres clims aussi auront de l’eau tiède en guise d’eau chaude. Il en va de même pour le réseau d’eau glacée, si on y injecte de l’eau chaude, le groupe froid va s’affoler pour faire baisser la température de l’eau entre l’entrée et la sortie.
  • Commun 230v et alimentation du moteur en vitesse 1, 2 et 3.
Lorsque le régulateur donne l’ordre au moteur de fonctionnait en vitesse 2 par exemple, il ferme le contact entre le comme 230v et donc alimente la borne vitesse 1 et vitesse 2 en 230. Une fois ceci fait, les fils arrivent sur un autotransformateur. Pour l’auto transfo, il y a 4 états logiques :
V1 = 0 ; V2 =0 ; V3 = 0, dans ce cas l’autotransformateur n’alimente pas le moteur
V1 = 1 V2 = 0 V3 = 0, dans ce cas, l’autotransformateur alimente le moteur qu’avec 100 volts par Exemple :
V1= 1 ; V2= 1 ; V3=0, dans ce cas, l’autotransformateur alimente le moteur qu’avec 180 volts par Exemple :
V1 = 1 ; V2 = 1 ; V3 = 1, dans ce cas, l’autotransformateur alimente le moteur en 230 volts.
C’est ce qu’il permet de faire la variation de vitesse de soufflage.
 
 

Date de création : 09/10/2008 : 21:14
Dernière modification : 09/10/2008 : 22:18
Catégorie : - Traitement de l'air
Page lue 21200 fois

Calendrier
Les derniers articles :

Article de Cyril Charles électricien
Calculette iPhone
Contrôle du champ tournant
Contact direct
Calculette charge d'un condensateur
Re-lamping
Pompe pilotée avec une horloge
Motorisation de portail, programme API Zelio
Ajout d'un schéma : contacteur piloté avec un interrupteur
Ajout d'un nouveau lien : Info Électricité
Station de pompage, permutation automatique de deux pompes API Zelio en FBD
Diaporama : repérage des enroulements d'un moteur dont les conducteurs ne sont pas repérés
Permutation automatique avec un compteur, automate Zelio
Programme Zelio, permutation automatique
Téléchargement du programme : Permutation automatique de deux pompes
Schéma : Inversion moteur monophasé quatre conducteurs
Inversion du sens de rotation moteur monophasé
Calculette : Temps de chauffe d'un chauffe eau
Démarrage moteur avec inversion de sens temporisé
Commande d'un tapis avec poussoir, arrêt avec cellule
Têtes de câble 20 KV
Schéma : démarrage de trois moteurs
Schéma : moteur en alternance
Agrandissement d’un pavillon de 80 m² - Pose des gaines au sol
Agrandissement d’un pavillon de 80 m² - Avant la pose du placo et du lambris
Hauteurs des axes des moteurs pour trouver la puissance
QCM - Préparation de l’habilitation électrique n°2 facile
Remplacement interrupteur 630 A
Raccordement des conducteurs "Les dominos"
Agrandissement d’un pavillon de 80 m² - Pose des énergies
Agrandissement d’un pavillon de 80 m² - Démarrage du chantier
Convertisseur en Calories, Joules, Watt heure
Détecteur de présence avec un radio pilotage
Contrôle du condensateur pour les moteur en monophasé
Schéma du surpresseur d'eau
Animation du surpresseur d'eau
Les harmoniques (les causes)
Comment câbler une boucle 4-20 mA 

Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
r66ap
Recopier le code :


  14269253 visiteurs
  69 visiteurs en ligne

  Nombre de membres 10928 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
r66ap
Recopier le code :
3975 Abonnés
Vous êtes ici :   Accueil » Cours de climatisation 5/7
 
 
Pied de page

Conformément à la loi française Informatique et Libertés (article 34), vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Veuillez nous contacter par mail le Webmaster Volta-Électricité est hébergé sur les serveurs de 1&1